Vu de Landecy - Page 6

  • Ils cartonnent +++ sur YouTube !

    Imprimer

    Amateurs d'obscurité et de morosité s'abstenir ! Avis de tempête : un puissant vent de d'harmonie de joie et de lumière pourrait vous décoiffer. Pire, vous transpercer.

    Avec 356'048 vues Samuel Olivier (Yaweh), 598'718 vues Impact (Soli gratia) et 747'405 vues Glorious (Notre père).

    Et ils chantent (bien) en français.

     

  • Sophia* bouleverse notre vie

    Imprimer

    Fraîchement munis de notre accréditation de "famille d'accueil avec hébergement", nous recevons ce mignon bébé de 5 semaines déjà cabossé par un début de vie difficile. Sophia a grand besoin de portage et d'amour.

    Crispations des membres, hypertonicité, pleurs tonitruants et fréquents, Sophia est en souffrance. Mais les merveilleuses personnes de l'UD (HUG), des services de protection des mineurs et des familles d'accueil ont réagi avec une admirable et coordonnée célérité.

    Et depuis ce jeudi 26 mai 2016, Sophia rythme nos nuits désormais amputées de sommeil, et nos vies désormais enrichies de bonheur.

    Quel privilège de pouvoir être les mains, le coeur et la voix de la tendresse de Dieu pour Sophia! Vivre au quotidien le miracle de ses progrès et d'entendre, incrédules, l'inouïe promesse : "Ce que vous faîtes à l'un de ces petits, c'est à Moi que vous le faîtes". 

    *prénom d'emprunt

         

  • EURO 2016: talent et imposture helvétiques

    Imprimer

    Plateau d'itélé. En direct. Une poignée de minutes après le coup de sifflet final d'un étrange 0-0 franco-suisse qui ne ravit que les supporters primaires (pléonasme) des deux camps.

    Derechef le célèbre journaliste sportif Pierre Ménès ose dire tout haut ce que de nombreux amateurs (au sens éthymologique) de foot pensent tout bas:

    - je le répète, il n'y a pas de talent dans l'équipe suisse

    - flop pour Shaqiri, une véritable imposture

    C'est bien triste mais...tellement vrai ! Et ni l'indigente pelouse française ni les fragiles maillots de nos braves joueurs ne nous consolent de ce qui précède.

    Lien permanent Catégories : Football 3 commentaires
  • Genevois râleur

    Imprimer

    C'est presque un pléonasme. Je râle donc je suis : voici la devise cantonale qui concurrence dangereusement notre magnifique "post tenebras lux". Et c'est bien dommage en vérité.

    Genevoises et Genevois, abandonnons résolument cette tare culturelle! A l'exemple du célèbre prophète explorateur de ventre de gros poisson, ouvrons nos oreilles et nos coeurs à la sagesse qui nous interpelle : "fais-tu bien de te plaindre " ? Ecouter la question c'est déjà (presque) y répondre.

    Troquons, au quotidien, cynisme acide et moquerie désabusée contre un esprit lucide et bienveillant. Pour que genevois rime dorénavant avec courtois.

    Nos coeurs deviendront alors moins durs et plus ductiles; non par mollesse mais par tendresse.

    Olivier Emery    

    PS : ce billet est un résumé du message du culte de ce matin 19juin 2016 au 4 rue Pécolat. C'est chaque dimanche à 9h30. Bienvenue aussi au 11:30: le rendez-vous incontournable et "décontracté" pour apprendre à n'avoir plus peur de la lumière.    

  • Roquenégade ou la sagesse du vigneron.

    Imprimer

    Perdu au coeur du pays cathare, peuplé d'oliviers de cyprès et de vignes, bordé d'odorantes collines sauvages, il existe un lieu hors du temps où l'oreille ne perçoit que deux bruits : celui du vent et des oiseaux. Son nom ? Roquenégade.

    Son dynamique, courageux, truculent et sympathique seigneur local soigne un vignoble tout en complicité avec l'authenticité de son écrin naturel. Frédéric Juvet, neuchâtelois d'origine, y a déposé sa vie. En Corbières. Il nous parle avec amour de son noble et exigeant métier de vigneron-encaveur. Avec sagesse aussi :

    " la vigne nous apprend l'humilité car 80% de la réussite d'un vin dépend de la nature et seul 20 % est le résultat de l'activité humaine; mais dans ce 20% on peut tout gâcher".

    Une leçon de vie en vérité. Nos succès, nos victoires, nos résultats ne dépendent finalement que bien peu de notre seul mérite: humilité. Mais la faible part qui nous incombe est néanmoins décisive: responsabilité. A méditer...

    Olivier Emery

    PS : avis aux amateurs: le cabernet 2014 est une véritable réussite; pour déguster le rubis qui "réjouit le coeur de l'homme" : www.cavesa.ch (Cave genevoise dans l'incroyable sous-sol du 5, Cours des Bastions)       

          

     

    Lien permanent Catégories : Culture, France, Nature 1 commentaire
  • Démission d'Eric Stauffer ou la fin d'une menace

    Imprimer

    Ouf. Soulagement. Je le confesse: ce politicien me faisait peur.

    Attablé l'an dernier à la terrasse d'un café proche de l'Hôtel de Ville, je l'ai vu débouler dans la rue lors d'une pause de séance du Grand Conseil. Flanqué d'une demi-douzaine de sbires aussi dévoués qu'ombrageux, il avait l'allure d'un chef de clan. Brutal. Visage dur et fermé. Démarche de bulldozer. Tribun sans état d'âme. Impressionnant. Inquiétant. 

  • La plus belle course à pied au monde est vaudoise.

    Imprimer

    Selon le célèbre et prestigieux classement "AAM" publié ce jour, c'est la "Montée du Nozon" qui a remporté le plus de suffrages pour la 5ème année consécutive.

    Son profil exigeant mais non rédhibitoire, son parcours varié à souhait, son environnement verdoyant et féérique, son organisation bon enfant mais efficace, sa météo anti-caniculaire invariablement pluvieuse et la gentillesse proverbiale de ses courageux spectateurs ont encore séduit le jury cette année. Avec raison.

     

    PS: AAM = Association Avec Moi-même 

    Lien permanent Catégories : Course-à-pieds, Nature, Sports 0 commentaire
  • Le blogueur qui ne répond pas n'est qu'un goujat.

    Imprimer

    C'est l'avis de M. Pierre Jenni, fidèle et actif arpenteur de la présente blogshère. Voici son "commentaire" posté ce 11 avril à l'attention du soussigné :

    " Ce serait bien d'assumer le suivi de vos billets. En lançant comme ça des idées, sans répondre à ceux qui se donnent la peine de commenter, vous faites preuve d'une certaine forme de mépris, ou de couardise (...)".

    Couardise ? Hélas peut-être bien cher Monsieur Jenni; car quel commun des mortels  peut prétendre à l'exemption totale de toute crainte timorée en son for intérieur ?

    Mépris ? Non, absolument pas; pour deux raisons : 1. ma religion m'interdit ca-té-go-ri-que-ment de mépriser qui que ce soit 2. mon silence "post-commentaire" n'est qu'une simple habitude visant à éviter tout excès chronophage d'activité blogueuse dans un agenda personnel assez chargé.

     

    PS : Cher Monsieur Jenni, j'aurais grand plaisir à vous inviter un jour à midi à l'Echalotte (il me semble vous y avoir aperçu une fois): mercredi 25 ou lundi 30 mai prochain à votre choix; j'attends volontiers votre réponse par le biais d'un commentaire.

     

         

    Lien permanent Catégories : Civisme, Genève, vie locale, Médias 3 commentaires
  • Maelia est-elle ou non une princesse ?

    Imprimer

    Ce dimanche matin 17 avril 2016 à la garderie de la paroisse de Pécolat.

    Maelia (3 ans et demi) charmante et délicieuse tête bonde:

    - J'adore le rose !

    Raymonde (quelques dizaines d'années de plus) non moins charmante et délicieuse ex-tête blonde :

    - Ah ? Alors tu es une princesse ?

    - Non. A la maison je fais semblant d'être une princesse mais pour de vrai je ne suis pas une princesse.

    Lien permanent Catégories : Humour 0 commentaire
  • Attendez-vous à faire des jaloux !

    Imprimer

    A quand un trophée "Champignac" pour la publicité la plus désolante de l'année ? Audi le remporterait sans doute ! Son slogan flatte les plus bas instincts. Il nous prend pour des individus immatures profondément infantiles. Il nous insulte. Il salit l'humanité, s'étalant sans vergogne sur nos places publiques.

    Ne reste plus qu'à espérer une prochaine baisse saine brutale et réjouissante des ventes de cette marque d'automobile. Ce serait une bien réconfortante réponse des consommateurs à cette honteuse agression mercantile.

    Lien permanent Catégories : Commerce 2 commentaires
  • L'OM et Thémis

    Imprimer

    C'était le 21 septembre 2015 : "Une ambiance délétère, des jets de projectiles, des banderoles haineuses, une poupée représentant un pendu. Le Lyonnais Mathieu Valbuena, qui a porté huit ans les couleurs de Marseille, n'a pas été épargné pour son retour au Stade-vélodrome" (Le Parisien).

    Le comportement du supporter est rarement un modèle d'intelligence. Pour éviter d'injurier les sportifs, nous renoncerons ici à citer Coluche : "il y a encore plus stupide que les sportifs, ce sont les supporters !" (en vérité l'humoriste a utilisé un adjectif plus court mais moins séant).

    Ce  soir de septembre 2015 le public marseillais a franchi une ligne rouge. Le crétinisme a basculé dans l'odieux. Les dirigeants du club phocéen et du football français ont lâchement toléré l'inacceptable.

    Résultat des courses : "l'OM n'a plus gagné à la maison depuis que mes enfants ont repris l'école en septembre dernier" gémit aujourd'hui un supporter énervé. Hier soir Eurosport titrait : "OM-Bordeaux, un 0-0 minable". A cinq journées de la fin du championnat l'OM végète dangereusement dans la zone inférieure du classement de ligue 1.    

    Sans doute un effet de la justice immanente. Tant mieux! Mais c'est bien dommage pour cette si belle et attachante ville de Marseille. 

    Lien permanent Catégories : Société - People, Sports 1 commentaire
  • Quelle différence entre le port du foulard et la poignée de mains ?

    Imprimer

    Une différence de taille.

    Le port du foulard est un acte personnel. La liberté de religion conduit à respecter toutes croyances religieuses. Les ayatollahs de la laïcité "à la française" ne sauraient imposer autoritairement à l'ensemble des citoyens leur conception liberticide du fonctionnement social.

    Le refus de serrer la main d'une enseignante bernoise, lui, n'est pas tolérable. Car il implique une autre personne. Une femme en l'occurrence, discriminée en raison de son sexe. Peu importe le pourquoi de la poignée de mains. Peu importe le pourquoi de l'interdiction religieuse de toucher une femme. Dans la balance des intérêts entre croyance religieuse et non discrimination d'autrui à raison de son sexe (ou de sa race ou de...) le poids de cette dernière l'emporte. C'est comme ça chez nous, n'en déplaise à ceux qui rêvent d'une Suisse purifiée par la charia.     

    Lien permanent Catégories : Civisme, Culture, Femmes, Spiritualités 7 commentaires
  • Des vies merveilleusement transformées!

    Imprimer

    Témoignages chocs en ce dimanche matin 3 avril 2016 au 4 rue Pécolat. On entend voler les mouches avant que ne crépitent joyeusement des applaudissements spontanés comme des bouquets de fête. L'émotion et la reconnaissance font échos aux récits de libération et restauration d'hommes et de femmes saisis par le Dieu d'amour de l'évangile.

    Exit les esclavages cruels de la drogue, de l'occultisme et de ses terreurs nocturnes, du gouffre morbide de la dépression, et des graves mésententes entre proches! Bienvenue à la vie, la paix et la joie offertes gratuitement par le Seigneur Jésus-Christ!

    Voulez vous aussi "goûter et sentir" combien Dieu est bon ? Alors venez rencontrer le sourire bienveillant et accueillant du "11:30". C'est tous les dimanches matin, à 11h30, au 4 rue Pécolat.

  • Le rouge et le noir

    Imprimer

    " - Et quel est ce M. Valenod ? dit Mathilde inquiète. - Si vous le connaissiez, vous ne pourriez douter du succès. C'est un parleur audacieux, impudent, grossier, fait pour mener des sots".

    Que la Providence nous garde de ce genre d'homme politique décrit par Stendhal! Silvio hier, Donald aujourd'hui...

    Reste que tous les politiciens ne sont pas pourris par une ambition personnelle malsaine. D'aucuns cherchent le bien public, et tous ont droit au "Respect Minimum" dû à chaque être humain.

    C'est ce que Jean-Claude Chabloz, aumônier au Palais fédéral durant plus de 12 ans, raconte dans un livre-témoignage passionnant: "Un pasteur dans les coulisses du parlement" (Editions première partie). Pour mieux comprendre l'envers du décor. Pour qu'esprit critique et bienveillance cheminent de concert. Pour le bien du pays et de ses habitants.

     

               

    Lien permanent Catégories : Civisme, Politique, Suisse 1 commentaire
  • Matteo 6 ans et sa grand-maman

    Imprimer

    4 rue Pécolat. Le culte du dimanche matin vient de se terminer. J'interpelle un jeune garçon qui passe à proximité:

    - Comment t'appelles-tu déjà ?

    - Matteo

    - Quel beau prénom! Est-ce que Mina serait ta grand-maman ?

    - Oui

    - Tu sais moi je pense qu'elle t'aime de tout son coeur, pas vrai ?

    - Oui je crois...moi aussi je l'aime de tout mon coeur !  

     

    Lien permanent Catégories : Genève, vie locale 0 commentaire
  • Bus TPG à Landecy : solution en vue ?

    Imprimer

    Anne ma soeur Anne ne vois-tu rien venir ? Après de trop longues dizaines d'années d'attente il est aujourd'hui permis d'espérer. MM. Alain Walder, Maire de Bardonnex, et Antonio Hodgers, Conseiller d'Etat en charge du dossier, auront donc peut-être prochainement leurs bustes près de la fontaine du village, ornés de la dédicace "La population (patiente mais) reconnaissante de Landecy".

    Reste à savoir si le bus viendra desservir notre beau village à son entrée ou seulement à "la Mure". Même en cette dernière hypothèse le gain pour les villageois serait sensible et la loi respectée (arrêt à moins de 500m d'une localité rurale).

    Prions donc la Providence que ce projet ne rencontre pas d'embûches de dernière minute et que Landecy soit enfin relié au réseau TPG dès décembre 2016.

         

     

  • La xénophobie n'est pas un péché.

    Imprimer

    Comme son nom l'indique, la xénophobie est une crainte. A l'inverse, le racisme est une grave faute morale aussi intolérable que dangereuse: cette lèpre répugnante doit être combattue avec pugnacité et détermination. La xénophobie, elle, se soigne. La laisser étendre son emprise sur nos sentiments peut conduire, à terme, au détestable racisme précité.

    Du temps de Jésus autour des années 30 à 33 de notre ère, les habitants de la Samarie sont détestés. A tel point qu'il est usuel de contourner leur territoire pour se rendre de Jérusalem en Galilée, un détour qui coûte tout de même un bon jour de voyage supplémentaire. Ces Samaritains sont tellement mal vus que d'agressifs détracteurs du Rabbi de Nazareth l'accusent d'être possédé par un esprit démoniaque et d'être...un Samaritain(cf. Jean 8:48); bonjour l'insulte!

    Jésus, lui, traverse la Samarie, discute en public avec une Samaritaine peu fréquentable et, last but not least, prend un "bon Samaritain" pour exemple d'un homme juste aux yeux de Dieu. Il nous guérit de la xénophobie et nous centre sur l'essentiel : aimer et partager l'amour de Dieu à mon prochain, étranger ou non.    

     

      

  • Psaume 150

    Imprimer

    Du fond des âges

    Au fil du temps

    Comme un message 

    Monte ce chant

    LOUEZ L'ETERNEL!

     

    Que tous les sons 

    Des instruments

    A l'unisson

    Portent ce chant

    LOUEZ L'ETERNEL!

     

    Que ce qui vit 

    Ce qui respire 

    Chante aujourd'hui

    Le Dieu de vie

    LOUEZ L'ETERNEL!

     

     

    Lien permanent Catégories : Bible et Evangile, Spiritualités 0 commentaire
  • La Suisse est inférieure à la France.

    Imprimer

    Question altitude s'entend. 32cm. Non, ce n'est pas un poisson d'avril de février victime du réchauffement climatique. C'est le très sérieux et officiel site de l'Etat qui nous l'apprend:

    http://ge.ch/mensuration-officielle/decouvrir-la-mensuration-officielle/cadre-de-reference/altimetrie.

    "Du fait que les cadres IGN69 (France) et NF02 (Suisse) sont basés sur des points fondamentaux différents, lorsque nous sommes à la frontière nous avons une ''marche'' entre la France et la Suisse de l'ordre de 32cm. En descente dans le sens France - Suisse".
     
    Olivier Emery 
     
     
    Lien permanent Catégories : Genève, Région, Suisse 1 commentaire
  • Chris McSorley déçoit en bien.

    Imprimer

    Blessé au visage. Quatre points de suture au menton. Intégrité physique de son jeune fils gravement menacée. Plainte pénale déposée. Deux agresseurs de 20 et 24 ans identifiés et appréhendés.

    Connaissant le caractère sanguin (assez insupportable) du coach du GSHC, la suite de cet odieux fait divers aurait forcément dû s'écrire avec la plume de la sévérité plongée dans l'encre de la punition exemplaire.

    Eh bien non. Au contraire: pardon, retrait de plainte et invitation amicale sont offertes par la victime lapidée à ses deux affreux agresseurs. Un geste de grâce qui anéantit d'un seul coup tous les démons de la vengeance et de la haine.  

    C'est, sans nul doute possible, l'esprit de Jésus-Christ qui a inspiré cette noble et admirable attitude à Monsieur Mac Sorley. Un exemple évangélique ("Moi je vous dis d'aimer vos ennemis") dont ce monde trop violent a tellement besoin.

    Olivier Emery