30/07/2016

La petite famille de la gare routière de Lyon

Matthias (29 ans) est un nomade invétéré, grand baroudeur devant l'Eternel.

Gare routière de Lyon. En attente du car pour Barcelone. Notre voyageur remarque un bout de chou d'environ 4 ans qui, assis, tient une fleur dans une main et le natel de sa maman dans l'autre.

L'enfant joue avec la fleur; l'éveillée fibre poétique de Matthias s'en réjouit. Mais son coeur s'attriste bien vite lorsque la maman arrache sans ménagement le téléphone de la main de son bambin, l'invective pour qu'il se lève, avant de lui pincer violemment le bras. Impossible de ne pas réagir...

Matthias, à deux-trois mètres de la scène, proteste. La mère se tourne vers lui et il s'attend à subir à son tour le courroux maternel. Mais non, dans le regard de la maman brille la lueur du désarroi:

- "C'est pas facile hein ?.. Quel est le prénom de votre petit ?"

- "Emin"

- "Emile ?"

- "Non, Emin"

D'une voix forte et remplie de bienveillance il s'adresse au garçon : 

- " Emin ! Allez, on se lève ! On y va !"

D'un coup le gamin le regarde, se met debout, et sans rien dire s'approche de Matthias qui pose une main amicale sur sa nuque et l'autre sur sa poitrine :

- " Allez, il faut faire plaisir à tes parents, d'accord ? "

L'enfant repart gentiment avec sa mère qui remercie l'aimable et providentiel voyageur.

09:05 Publié dans Société - People, Voyages | Lien permanent | Commentaires (0) |  Imprimer |

08/04/2014

Vin sud-africain mais tonneau de chêne français

La région de Cape Town en Afrique du Sud est vraiment magnifique. Au 17ème siècle, 150 réfugiés protestants français y implantent la vigne. Aujourd’hui de prestigieux vignobles et de splendides « Wineries » se lovent dans le paysage comme des joyaux  dans leur bel écrin naturel.

Le climat plus que favorable de cette région permet à la végétation de pousser bien plus rapidement que sous nos latitudes. Il en est de même pour le chêne. Pourtant les remarquables chais sud-africains sont remplis de superbes tonneaux de chêne… importés de France. Pourquoi ?

Contrairement à son homologue austral, le chêne français pousse et se développe dans un climat plus rude, plus pénible. Sa croissance en est freinée mais sa densité en est accrue; n’étant pas poreux, il peut, lui, conserver les fins et délicieux nectars de Cape Town.

Il en est parfois de même dans la vie. Certaines femmes et certains hommes ont lutté pour grandir. Ils ont traversé des circonstances difficiles. Ils ont gagné en densité et ont acquis la capacité d’être utiles à leur prochain.

Olivier Emery

 

16:27 Publié dans Voyages | Lien permanent | Commentaires (1) |  Imprimer |