24/02/2016

La Suisse est inférieure à la France.

Question altitude s'entend. 32cm. Non, ce n'est pas un poisson d'avril de février victime du réchauffement climatique. C'est le très sérieux et officiel site de l'Etat qui nous l'apprend:

http://ge.ch/mensuration-officielle/decouvrir-la-mensuration-officielle/cadre-de-reference/altimetrie.

"Du fait que les cadres IGN69 (France) et NF02 (Suisse) sont basés sur des points fondamentaux différents, lorsque nous sommes à la frontière nous avons une ''marche'' entre la France et la Suisse de l'ordre de 32cm. En descente dans le sens France - Suisse".
 
Olivier Emery 
 
 

10:06 Publié dans Genève, Région, Suisse | Lien permanent | Commentaires (1) |  Imprimer |

18/06/2015

Le futur SFC sent bon

La fin de saison 2014-2015 du club préféré des Genevois n’est peut-être pas aussi calamiteuse qu’elle semble l’être. Certes le club phare de notre belle région est relégué, mais cette déconvenue offre la possibilité de rebâtir l’édifice sur des bases saines. Or les fondations d’un club de football doivent, elles aussi, reposer sur le roc et non sur le sable.

En cette fin de printemps voici quelques belles fleurs odorantes qui autorisent les Genevois à voir l’avenir du SFC avec confiance : un patron solide et estimé, des bailleurs de fonds locaux et modestes, un coach qui accepte une baisse salariale pour poursuivre l’aventure grenat et le soutien bénévole d’un sympathique et fin connaisseur du football de haut niveau.

Là où recule l’influence putride de la cupidité et de l’égoïsme, l’atmosphère retrouve très vite l’agréable et frais parfum de l’espérance. Le futur Servette FC sent bon et personne ne s’en plaindra.

Olivier Emery   

 

16:09 Publié dans Genève, Genève, vie locale, Région, Sports | Lien permanent | Commentaires (1) |  Imprimer |

01/04/2015

La Salévienne ou la frontière franco-genevoise gommée

Avec le recul de l'histoire, la fragilité voire l'inanité des frontières se révèlent parfois.

Papa était membre de la Salévienne. Son récent décès nous conduit à en informer cette société culturelle qui nous répond aimablement :

" Vous est-il possible de nous écrire quelques mots sur votre père notamment en rapport avec notre association d'histoire ?"

Nous allons probablement donner la suite favorable suivante à cette amicale requête :

" Fidèle membre de la Salévienne depuis des lustres, Jean-Paul Emery s’est endormi dans la paix pour rejoindre son Seigneur Jésus; c'était le 6 mars 2015 à Thônex/GE. Il appréciait beaucoup les conférences de la Salévienne dont il lisait le journal avec un vif intérêt. Plus que tout, il aimait avec une invariable passion le livre véridique d’histoires et d’Histoire par excellence : la Bible". 

 

Mais où réside le rapport avec la relativité des frontières ? Via google, je découvre ce qu'est la Salévienne : " Société d'histoire régionale, elle fait partie des Sociétés savantes de Savoie et couvre la région du nord-ouest de la Haute-Savoie limitée par le Rhône, l'Arve, le Viaison et les Usses. Cette région comprend donc les massifs du Salève et du Vuache ainsi que le sud du canton de Genève en Suisse". 

Cqfd.  

 

Olivier Emery

  

 

 

 

16:34 Publié dans Culture, Genève, Région | Lien permanent | Commentaires (1) |  Imprimer |

18/02/2015

Aimez-vous le Valais et les Valaisans ?

Oui, j'aime le Valais et ses habitants. Sans doute comme la majorité des Genevois, j'apprécie leur caractère entier et franc. Je salue leur fierté né d'un noble et atavique attachement au Vieux Pays ancestral. D'aucuns s'en irritent se sentant exclus d'emblée, d'autres méprisent son caractère désuet teinté de chauvinisme. Moi pas. Etre d'une terre et le ressentir est un privilège identitaire que nous, citadins genevois, avons malheureusement trop souvent perdu.

Il suffit de visiter l'un de ces petits et délicieux musées ruraux (Isérables, Plan-Cerisier, Le Châble) et montrer son intérêt pour le patrimoine local pour que s'ouvrent tout grand le coeur et le sourire des gardiens du lieu.

Bien sûr, selon l'adage "toute vérité n'est pas bonne à dire" il est très fortement déconseillé de mentionner que:

- comme tout Genevois qui se respecte vous n'êtes pas un fan du FC Sion

- vous avez voté oui à la nouvelle LAT et à l'initiative FW

- vous trouvez que le français de William Besse, commentateur sportif à la rts, est d'une pauvreté que ne renierait pas François d'Assise.

Aimer implique le désir de mieux comprendre. En cette perspective, je ne peux que chaudement recommander la lecture d'un livre bref et  percutant : LE HAUT VAL DES LOUPS de Jérôme Meizoz (Edition ZOE).

Un ouvrage lucide et nécessaire pour mieux aimer le Valais. Attention sa lecture ne vous laissera pas indemne! Votre regard sur ce Canton attachant, vos souvenirs et vos sentiments en seront sainement affectés. 

Voici ma prière en refermant la dernière page du récit précité : "O Dieu, bénis le Valais. Protège-le de ses prédateurs indigènes dangereusement affairistes et manipulateurs. Fortifie et (re)donne courage à tous les Valaisans intègres et de bonne volonté. Merci pour ta promesse selon laquelle, un jour prochain, les doux hériteront du Pays. Amen".

Olivier Emery

15:41 Publié dans Région, Suisse | Lien permanent | Commentaires (1) |  Imprimer |

02/09/2014

Traversée autoroutière lacustre PDC-PLR : la solution du bon sens.

A ma gauche, les anti-bagnoles primaires. Pour eux la statu quo est toujours la meilleure solution et, par un coup de baguette magique, l’Homme moderne va prochainement renoncer au transport individuel au profit des seuls transports collectifs. Pour eux, il faut dire évidemment dire non à toute traversée. Ces personnes sympathiques fréquentent les cercles écolo-de gauche, nostalgiques d’un monde idéal et planifié. Idéal parce que planifié.

A ma droite, les pro-bagnoles primaires. Impatients et infantiles : « j’en ai marre des bouchons sur le pont du Mont-Blanc, j’veux tout-de-suite ma petite traversée de la rade, je m’en fiche de ce qu’elle va coûter aux contribuables genevois et tant pis si elle ne fait que reporter les bouchons 500m en amont dudit pont, de bleu de bleu ! ». Ces personnes moins sympathiques fréquentent le parti « YAKAFOKON-MCG-UDC », rejointes par quelques imprudents dirigeants d’un TCS qui, en quelques mois, perd une belle crédibilité acquise depuis des décennies.

Et au milieu, vous et moi. Nous qui rêvons d’un monde imaginaire sans voiture, funeste invention dévoreuse d’espace et d’énergie. Mais nous qui rêvons aussi et surtout d’un monde réel où le trafic de transit épargne enfin les abords de la ville, les pacifiant en faveur de la mobilité douce et de transports publics efficaces et confortables.

Nous voterons résolument NON à l’initiative immature des pro-bagnoles et nous soutiendrons l’initiative raisonnable du PDC-PLR.

 

Olivier Emery

 

10:13 Publié dans Civisme, Politique, Région | Lien permanent | Commentaires (3) |  Imprimer |

28/05/2014

Bus TPG à Landecy. Appel à Alain Walder, Maire de Bardonnex, et Luc Barthassat, Conseiller d’Etat.

Une légitime impatience grandit dans la population de notre beau village. Et pour cause. La loi sur le réseau des transports publics (H 1 50) n’est pas respectée depuis des lustres puisqu’elle stipule que les agglomérations doivent être desservies par un arrêt TPG situé à moins de 500m. L’heure n’est plus aux précautions de plume ou de verbe; voici de trop nombreuses années qu’une pénible inertie semble affecter ce dossier.

La solution existe : il suffit de prolonger la ligne 44 de La Croix-de-Rozon jusqu’à l’entrée de Landecy et d’y créer une boucle de rebroussement.

Les TPG jouent le jeu. En effet, la ligne 44 est particulièrement rentable et sa prolongation ne générerait qu’un fort modique coût de fonctionnement supplémentaire. Aujourd’hui, il est donc nécessaire que les autres acteurs concernés fassent montre d’un dynamisme résolu. C’est pourquoi le présent appel à l’aide est lancé à Luc Barthassat, conseiller d’Etat en charge du Département concerné, et à Alain Walder, Maire de la Commune de Bardonnex.

Chers Magistrats précités, foin de variante « de traverse » (quasi) inutile et intolérablement déficitaire. C’est aujourd’hui le moment d’agir  et de faire rapidement inscrire la réalisation du projet de prolongation « du 44 » dans le tout prochain plan directeur du réseau TPG. Il y a urgence.

Vos administrés de Landecy comptent sur vous !  

Olivier Emery

 

16:26 Publié dans Civisme, Genève, vie locale, Politique, Région | Lien permanent | Commentaires (0) |  Imprimer |

30/01/2014

Enseignement scolaire privé créationniste. Et alors, où est le problème?

Mais où est le problème ? La théorie de l'évolution n'est justement qu'une théorie. Elle n'est un Dogme que pour quelques humains trop sûrs de leur propre déité imaginaire. Avec cette Théorie ils pensent avoir définitivement évacué Dieu de l'Histoire humaine. C'est triste parce qu'ils se privent d'un Dieu qui est Amour (1 Jean 4:16), un Dieu qui est aussi l'espérance vitale si dramatiquement nécessaire à l'humanité. 

A l'inverse, des centaines de millions de personnes sont convaincues que la matière a été créée par l'Esprit, le visible par l'Invisible (Hébreux 11:3). En d'autres termes que notre univers si merveilleux et d'une si incroyable beauté et complexité n'a pu être créé que par un Etre suprême intelligent. C'est pourquoi de très nombreux savants qui observent la nature croient en l'existence d'un Créateur. Et même le célèbre biologiste Jean Rostand pourtant athée militant ("Dieu, le dépotoire de nos rêves") affirme avec une belle honnêteté intellectuelle : "l'évolutionnisme est un conte de fée pour grandes personnes".

Olivier Emery

 

11:01 Publié dans Bible et Evangile, Civisme, Région | Lien permanent | Commentaires (18) |  Imprimer |