17/09/2018

Parlez-nous de sport et non pas de fric svp !

Journaux et medias nous inondent d'informations pseudo sportives relatives aux gains réalisés par des sportifs ou des clubs.

La dernière en date ? Le Real Madrid pourrait toucher de l'UEFA 118 millions d'euros en cas de nouvelle conquête de la ligue des champions.

Chers rédactions et journalistes sportifs, pardonnez mon langage "café du commerce" : on s'en fout ! Complétement. Si d'aucuns de vos lecteurs s'intéressent au sport c'est parce que le sport les intéresse. Donc informez-nous en ce domaine, exclusivement.

Si vous deviez penser que nombre de vos lecteurs sont, hélas, passionnés par le fric: eh bien abreuvez la plèbe de ces informations vulgaires; mais, de grâce, dans les pages "poeple" ou "faits divers" ou "financières". Et non pas dans les pages sportives.

D'avance merci. 

15:58 Publié dans Culture, Football, Médias, Sports | Lien permanent | Commentaires (4) |  Imprimer |

16/05/2018

Gaza médias et palme d'or

Palme d'or pour nos médias ! Courageuses, impartiales et nuancées, elles ont le mérite de nous informer abondamment des évènements de Gaza. Grâce à leur noble ministère nous apprenons ce qui suit :

  • Une très méchante démocratie opère un carnage contre des civils palestiniens
  • Avec une cruauté ignoble ses soldats tirent sans vergogne sur de pacifiques et inoffensifs manifestants, tuant femmes et enfants.
  • Ces malheureuses victimes, dirigées par un très gentil mouvement terroriste islamique, ont pour seul tort d'avoir voulu manifester contre les conséquences de la guerre de 1948.
  • Malgré un service d'ordre interne garantissant l'absence d'éléments armés susceptibles de franchir la frontière, les affreux d'en face les tirent comme des lapins, tout fiers de montrer à la communauté internationale qu'elle a bien raison de les clouer au pilori chaque fois que l'occasion se présente.

Malheureusement il existe une infâme chaîne de TV (i24news) qui a le culot burlesque de prétendre que la réalité est différente:

  • Israël a plusieurs fois envoyé des tracts avertissant les manifestants de ne pas s'approcher de la frontière
  • Le Hamas palestinien utilise sa population civile comme bouclier humain, soit plus de 45'000 personnes , pour tenter de percer la clôture et permettre à ses troupes d'envahir le sud du pays pour y massacrer tout Juif rencontré
  • Pour éviter que le bilan ne s'alourdisse le gouvernement israélien en est réduit aujourd'hui à menacer personnellement les têtes du Hamas pour que cessent enfin ses manœuvres mortifères et stériles. 

Heureusement que le public suisse n'est pas naïf.

15:14 Publié dans Israël, Médias | Lien permanent | Commentaires (15) |  Imprimer |

29/04/2016

Le blogueur qui ne répond pas n'est qu'un goujat.

C'est l'avis de M. Pierre Jenni, fidèle et actif arpenteur de la présente blogshère. Voici son "commentaire" posté ce 11 avril à l'attention du soussigné :

" Ce serait bien d'assumer le suivi de vos billets. En lançant comme ça des idées, sans répondre à ceux qui se donnent la peine de commenter, vous faites preuve d'une certaine forme de mépris, ou de couardise (...)".

Couardise ? Hélas peut-être bien cher Monsieur Jenni; car quel commun des mortels  peut prétendre à l'exemption totale de toute crainte timorée en son for intérieur ?

Mépris ? Non, absolument pas; pour deux raisons : 1. ma religion m'interdit ca-té-go-ri-que-ment de mépriser qui que ce soit 2. mon silence "post-commentaire" n'est qu'une simple habitude visant à éviter tout excès chronophage d'activité blogueuse dans un agenda personnel assez chargé.

 

PS : Cher Monsieur Jenni, j'aurais grand plaisir à vous inviter un jour à midi à l'Echalotte (il me semble vous y avoir aperçu une fois): mercredi 25 ou lundi 30 mai prochain à votre choix; j'attends volontiers votre réponse par le biais d'un commentaire.

 

     

12:05 Publié dans Civisme, Genève, vie locale, Médias | Lien permanent | Commentaires (3) |  Imprimer |

19/10/2013

Mauro Poggia et les media : le désamour ?

C'est toujours la même chanson, c'est toujours le même tango. Durant de longues années le couple Poggia - Media a dansé en harmonie sur un air "gagnant-gagnant". L'avocat usait des medias pour tirer à boulets rouges sur les HUG et les assureurs, tous grands méchants devant l'Eternel ! Avec une complaisance plus que bienveillante les média romands relayaient toujours les quelques victoires judiciaires de son héros du Barreau, mais ne soufflaient mot de ses défaites.

Aujourd'hui, le vent semble tourner puisque M. Poggia accuse les média d'être dépourvues d'esprit critique et de se gaver de vers gras à la première occasion. Il ne s'en plaignait guère dans le passé... Certes une nouvelle injustice n'efface pas une précédente, mais au bilan final un équilibre semble s'établir. La presse est comme la foule : un jour ou l'autre, elle se révèle inévitablement versatile.  

Olivier Emery

12:47 Publié dans Médias, Politique | Lien permanent | Commentaires (1) |  Imprimer |