10/03/2016

Bus TPG à Landecy : solution en vue ?

Anne ma soeur Anne ne vois-tu rien venir ? Après de trop longues dizaines d'années d'attente il est aujourd'hui permis d'espérer. MM. Alain Walder, Maire de Bardonnex, et Antonio Hodgers, Conseiller d'Etat en charge du dossier, auront donc peut-être prochainement leurs bustes près de la fontaine du village, ornés de la dédicace "La population (patiente mais) reconnaissante de Landecy".

Reste à savoir si le bus viendra desservir notre beau village à son entrée ou seulement à "la Mure". Même en cette dernière hypothèse le gain pour les villageois serait sensible et la loi respectée (arrêt à moins de 500m d'une localité rurale).

Prions donc la Providence que ce projet ne rencontre pas d'embûches de dernière minute et que Landecy soit enfin relié au réseau TPG dès décembre 2016.

     

 

14:01 Publié dans Civisme, Genève, vie locale, Politique | Lien permanent | Commentaires (0) |  Imprimer |

29/02/2016

La xénophobie n'est pas un péché.

Comme son nom l'indique, la xénophobie est une crainte. A l'inverse, le racisme est une grave faute morale aussi intolérable que dangereuse: cette lèpre répugnante doit être combattue avec pugnacité et détermination. La xénophobie, elle, se soigne. La laisser étendre son emprise sur nos sentiments peut conduire, à terme, au détestable racisme précité.

Du temps de Jésus autour des années 30 à 33 de notre ère, les habitants de la Samarie sont détestés. A tel point qu'il est usuel de contourner leur territoire pour se rendre de Jérusalem en Galilée, un détour qui coûte tout de même un bon jour de voyage supplémentaire. Ces Samaritains sont tellement mal vus que d'agressifs détracteurs du Rabbi de Nazareth l'accusent d'être possédé par un esprit démoniaque et d'être...un Samaritain(cf. Jean 8:48); bonjour l'insulte!

Jésus, lui, traverse la Samarie, discute en public avec une Samaritaine peu fréquentable et, last but not least, prend un "bon Samaritain" pour exemple d'un homme juste aux yeux de Dieu. Il nous guérit de la xénophobie et nous centre sur l'essentiel : aimer et partager l'amour de Dieu à mon prochain, étranger ou non.    

 

  

18:06 Publié dans Bible et Evangile, Civisme, Politique, Spiritualités, Suisse | Lien permanent | Commentaires (1) |  Imprimer |

27/02/2016

Psaume 150

Du fond des âges

Au fil du temps

Comme un message 

Monte ce chant

LOUEZ L'ETERNEL!

 

Que tous les sons 

Des instruments

A l'unisson

Portent ce chant

LOUEZ L'ETERNEL!

 

Que ce qui vit 

Ce qui respire 

Chante aujourd'hui

Le Dieu de vie

LOUEZ L'ETERNEL!

 

 

09:35 Publié dans Bible et Evangile, Spiritualités | Lien permanent | Commentaires (0) |  Imprimer |

24/02/2016

La Suisse est inférieure à la France.

Question altitude s'entend. 32cm. Non, ce n'est pas un poisson d'avril de février victime du réchauffement climatique. C'est le très sérieux et officiel site de l'Etat qui nous l'apprend:

http://ge.ch/mensuration-officielle/decouvrir-la-mensuration-officielle/cadre-de-reference/altimetrie.

"Du fait que les cadres IGN69 (France) et NF02 (Suisse) sont basés sur des points fondamentaux différents, lorsque nous sommes à la frontière nous avons une ''marche'' entre la France et la Suisse de l'ordre de 32cm. En descente dans le sens France - Suisse".
 
Olivier Emery 
 
 

10:06 Publié dans Genève, Région, Suisse | Lien permanent | Commentaires (1) |  Imprimer |

20/02/2016

Chris McSorley déçoit en bien.

Blessé au visage. Quatre points de suture au menton. Intégrité physique de son jeune fils gravement menacée. Plainte pénale déposée. Deux agresseurs de 20 et 24 ans identifiés et appréhendés.

Connaissant le caractère sanguin (assez insupportable) du coach du GSHC, la suite de cet odieux fait divers aurait forcément dû s'écrire avec la plume de la sévérité plongée dans l'encre de la punition exemplaire.

Eh bien non. Au contraire: pardon, retrait de plainte et invitation amicale sont offertes par la victime lapidée à ses deux affreux agresseurs. Un geste de grâce qui anéantit d'un seul coup tous les démons de la vengeance et de la haine.  

C'est, sans nul doute possible, l'esprit de Jésus-Christ qui a inspiré cette noble et admirable attitude à Monsieur Mac Sorley. Un exemple évangélique ("Moi je vous dis d'aimer vos ennemis") dont ce monde trop violent a tellement besoin.

Olivier Emery   

09:02 Publié dans Bible et Evangile, Genève, vie locale, Spiritualités, Sports | Lien permanent | Commentaires (0) |  Imprimer |

18/02/2016

Vernets : cachez cette convention que le peuple ne saurait voir !

Opacité quand tu nous tiens... mais de quel droit nos élus refusent-ils de publier la convention liant le Canton à l'Armée, texte crucial au coeur du débat de la prochaine votation ?

Quelle insolite et malsaine arrogance motive nos gouvernants à cette pitoyable manoeuvre éminemment dommageable au bon fonctionnement de tout débat démocratique ?

Un conseiller d'Etat appartenant au cercle des officiers supérieurs ne devrait-il pas naturellement se récuser lorsque sa martiale deuxième famille se trouve en conflit d'intérêts avec ceux de l'Etat ?

Questions qui resteront hélas et sans doute sans réponse...mais une seule chose est sûre : on cache au Souverain la convention précitée parce qu'il s'y trouve des éléments défavorables aux influents et sournois promoteurs du OUI. Forcément.

Olivier Emery

  

08:39 Publié dans Armée suisse, Civisme, Genève, Politique | Lien permanent | Commentaires (0) |  Imprimer |

15/02/2016

Vive les affiches de l'UDC !

Grâces soient rendues aux stratèges de communication de ce sympathique parti nationaliste helvétique! 
 
Avec une finesse toute ovine ils nous rappellent l'importance de la couleur de la laine.
Avec un soin subtil ils promeuvent ces nobles et fières couleurs qui ont enchanté l'Europe de 1939 à 1945 : le rouge le noir et le blanc
Avec une persévérance digne de louange ils nous rappellent que la pureté de toute nation se construit sur la détestation et la haine.
 
Oh, bien sûr, il se trouvera toujours quelques esprits chagrins à l'estomac fragile qui, à la vue de cette dynamique propagande, éprouveront une forte envie de vomir. Eh bien tant pis pour eux. 
 
Olivier Emery   

 

14:59 Publié dans Civisme, Politique | Lien permanent | Commentaires (1) |  Imprimer |

11/02/2016

Pauvre Monsieur Jornot. Pauvre Genève.

Las. Un sentiment de tristesse m'habite en découvrant ces affaires qui jettent un indiscutable discrédit sur le magistrat judiciaire le plus puissant de notre République. Inconduite sexuelle. Attitude autoritaire qui provoquerait un climat délétère au sein du Parquet. Opacité. Irrespect de l'esprit de la loi sur les magistrats. Mais où sont passés les Raymond Foëx et Bernard Bertossa ? Ces PG solides et fiables dont l'autorité naturelle et l'envergure morale étaient reconnues de tous et par tous ?

Las. Les péchés d'orgueil et de luxure triomphent en notre cité qui ne mérite plus le nom de son illustre et intègre Réformateur. Cette déchéance morale grandissante affecte Genève et ses habitants. Le mal n'est plus le mal. Le mot péché est banni du vocabulaire. L'immaturité devient la norme. Les tempérance, dignité, humanité, intégrité et fidélité baissent pavillon sous les coups de boutoir d'une société qui étourdit sa perte de repères et de valeurs dans la factice gaieté du tourbillon mortifère de l'alcool, des drogues, de la débauche et de l'arrogance. Sans joie. Le divertissement pascalien millésime 2016. 

Amis chrétiens, il faut vraiment prier pour Genève. Avec compassion, implorer le "patron des Genevoués" pour la guérison spirituelle et morale de ses habitants. C'est urgent et nécessaire. 

Olivier Emery

06:37 Publié dans Genève, Genève, vie locale, Justice, Politique, Spiritualités | Lien permanent | Commentaires (2) |  Imprimer |

27/01/2016

La Suisse perdante. Aïe !

Défaite et recul...au classement mondial de la transparence. Corollaire: la corruption gagne deux rangs en Helvétie. Aïe!

Pourquoi ? Surtout parce que les lanceurs d'alerte sont mal protégés et le financement des partis politiques reste opaque. 

Comment y remédier ? En élisant les députés des partis qui promeuvent des lois protégeant efficacement les lanceurs d'alerte et favorisant la transparence en matière de financement des partis politiques.

L'intégrité est une valeur partagée par tous les hommes et les femmes épris de justice et de vérité. Le chrétien qui n'adhère pas de tout son coeur à cette valeur trahit grossièrement et l'évangile et son Maître.

Partant, offrir ses suffrages à des partis soucieux de conserver opacité des financements politiques et faible protection des lanceurs d'alerte c'est...commettre un péché. Mais oui.    

Olivier Emery

13:14 Publié dans Civisme, Politique | Lien permanent | Commentaires (4) |  Imprimer |

25/01/2016

Vernets Armée Logements: le coeur ou la raison ?

A ma droite (y compris la gauche "bourgeoise") : le camp de la raison. A ma gauche (bien à gauche) : celui du coeur.

La raison : libérer rapidement les Vernets pour y construire des logements en respectant une clause juridique valide. Résultat : un effort financier immédiat de nombreuses dizaines de millions de francs en faveur de l'armée contre 1'500 logements.

Le coeur : vu l'état de nos finances publiques cette opération est-elle bien... raisonnable? Et l'idée que Genève s'appauvrisse méchamment au bénéfice de la grande muette ne fait pas forcément bondir d'allégresse le citoyen, sauf s'il appartient à la sympathique société suisse des officiers . Ayant eu le privilège d'accomplir ses "300 jours de service" le soldat soussigné peut témoigner que notre belle armée suisse est in-du-bi-ta-ble-ment fort utile et qu'elle baigne dans un fonctionnement efficace, magnifiquement favorisé par un commandement riche d'intelligence subtile et du souci constant d'éviter tout gaspillage. Alors...

... de quel côté votre coeur balancera-t-il ?

Olivier Emery

   

14:19 Publié dans Civisme, Genève, Politique | Lien permanent | Commentaires (1) |  Imprimer |

21/01/2016

L'incroyable légende du Hardgott !

C'est l'histoire d'un pays qui dépense plus de CHF 10 milliards pour construire un tunnel ferroviaire bitube de base (entrées à faible altitude) de 57 km de long (record du monde !). Après dix ans de travaux titanesques ce remarquable ouvrage entre en fonction en cette année 2016. Or en ce même début d'année des politiciens - à l'apparence très sérieuse - proposent à leurs concitoyens de percer un deuxième tunnel routier au même endroit! Qui coûtera son lot de milliards, évidemment.

Vous ne me croyez pas ? Vous pensez que je vous raconte la plus grosse blague du siècle ? Que ce pays, s'il existe, est grossièrement manipulé par de puissants et argentés lobbies ? Qu'en aucun cas pareille farce ne saurait se jouer en notre douce Helvétie ?

Olivier Emery 

    

13:08 Publié dans Civisme, Développement durable, Suisse | Lien permanent | Commentaires (3) |  Imprimer |

18/01/2016

L'illuminé du désert de Judée

Hier dimanche 17 janvier les ondes de "La première" rejoignent fortuitement mon auto-radio. La voix distinguée d'un éminent psychanalyste tente de répondre aux questions essentielles touchant l'humanité du 21ème siècle:

- dès l'antiquité des sages ont prédit une catastrophe majeure autour de l'an 2050.

- il n'y a pas d'espoir de faire mentir cette funeste prophétie tant que les êtres humains sont les jouets captifs du matérialisme et du consumérisme.

- La violence répond à la violence, la guerre à la guerre : ce n'est pas comme ça que nous vaincrons le terrorisme. Seule la non-violence peut chasser la violence qui nous mène tous au néant.

Après avoir pourtant (implicitement) nié l'existence de Dieu et (explicitement) celle de Jésus-Christ, le docte savant d'assurer que le salut de l'humanité réside exclusivement en la mise en pratique de l'enseignement de "l'illuminé du désert" : "aimez-vous les uns les autres".

Il est assez frappant d'observer que de nombreux penseurs athées, mais intelligents lucides et intègres, font l'apologie de l'évangile et de son auteur.

Olivier Emery

PS : Envie de découvrir le contenu bouleversant de cet évangile ? Tous les dimanches matin BIENVENUE au 11.30 au 4 rue Pécolat : accueil cordial, musique et chant dynamiques, expressions artistiques originales et court message = 45 minutes pour ouvrir son coeur à l'espérance, la confiance, la paix et la joie de...l'illuminé du désert de Judée. 

 

11:26 Publié dans Bible et Evangile, Monde, Spiritualités | Lien permanent | Commentaires (1) |  Imprimer |

03/01/2016

Un très bon plan pour 2016 : le chant d'Assaph

Si je vois un voleur je ne courrai pas après lui (pour suivre son exemple)

Ma part n'est pas avec les adultères.

Je n'accouple pas ma langue à la duperie, je ne répands pas le dénigrement.

J'offre ma reconnaissance à Elohîm.

Ce psaume 50 d'Assaph (traduction sémitique Chouraqui) presse chaque croyant à cheminer sur la route de l'intégrité et de la reconnaissance.

Intégrité financière, sexuelle et sociale au quotidien. Louange et gratitude envers Elohîm au quotidien.

Très heureuse et bénie année 2016 à tous! 

Olivier Emery

10:30 Publié dans Bible et Evangile | Lien permanent | Commentaires (0) |  Imprimer |

21/12/2015

La joie e(s)t le vrai sens de Noël!

Entretien avec le sociologue-écrivain "à la mode" Frédéric Lenoir, publié ce mardi 21 décembre 2015 dans le Migros Magazine. Déçu en bien (comme disent les paysans vaudois). Morceaux choisis.

La joie vient de là : de la possibilité de savourer les choses, du temps et de la disponibilité.

Le bon chemin est celui qui vous met le plus dans la joie. 

A la différence du plaisir qui peut être totalement égoïste, la joie se partage.

L'enseignement de Jésus conduit à la joie.

Jésus cherche à rediriger le désir des gens qui sont malheureux parce qu'ils désirent quelque chose ou quelqu'un qui les diminue.

L'amour de Jésus ("agape" en grec) est l'amour-don venant de Dieu qui fait que la joie de l'autre nous met en joie.   

Très, très, très JOYEUX Noël à tous !

 

Olivier Emery

19:19 Publié dans Bible et Evangile, Spiritualités | Lien permanent | Commentaires (1) |  Imprimer |

14/12/2015

Pour vivre malheureux vivons cachés !

Oyez heureux et privilégiés habitants de l'un des plus beaux villages genevois! L'opération PORTES OUVERTES DE L'AVENT A LANDECY vous offre derechef des rencontres riches de découverte, d'amitié et de gourmandise.

Le soussigné peut en témoigner : on n'y rencontre que de charmants et intéressants voisins-villageois. Le sourire règne sans partage autour de verres remplis de fins nectars ou de choses à grignoter qui ont toutes un goût prononcé de "revienzi".

Voici les dernières agapes à ne manquer sous aucun prétexte car l'enchanteur mois de décembre bascule déjà, dès demain, dans sa deuxième mi-temps:

- mercredi 16 de 18h-21h chez Philippe Micheli, Prieur 58

- vendredi 18 de 17h30-21h chez Jacqueline Micheli, Prieur 50

- samedi 19 de 18h-21h chez John Gyger, Moëtte 3

- dimanche 20 décembre de 17h-20h chez Jacques Haeberlin, Prieur 32

Olivier Emery 

 

15:01 | Lien permanent | Commentaires (1) |  Imprimer |

12/12/2015

Menace terroriste à Genève : peur ou pas peur ?

Personne ne reprochera à quiconque d'éprouver une certaine crainte, voire une crainte certaine, à subir la violence cruelle et mortelle d'armes à feu ou d'engins explosifs. Question d'instinct de conservation. De réflexe de survie. Mais cette attitude ne devrait pas être celle du chrétien : "Ne craignez pas ceux qui peuvent détruire le corps. Mais craignez celui qui peut faire périr et le corps et l'âme dans l'enfer". Choqué ? Mais qui a dit que suivre l'enseignement du Rabbi de Nazareth était facile et confortable ? Son chemin, étroit, va à contre-courant des larges boulevards des pensées à la mode qui flattent l'orgueil humain. Non,l'évangile n'est pas un recueil de recettes de tisanes à la guimauve.

Tout disciple genevois de Jésus bénéficie donc de la responsabilité et du privilège d'être libéré de la peur d'actes terroristes. Mais que faire de cette liberté ? En voici trois usages possibles :

1. Si je devais me retrouver sur le site d'un attentat, je m'efforcerais de sauver le plus de vies humaines. Par exemple en secourant des blessés ou (pourquoi pas ?) en tentant de neutraliser l'arme d'un agresseur: risquer sa vie pour préserver celle des autres, n'est-ce pas là un authentique et cohérent témoignage d'amour évangélique ?

2. Pour paraphraser Henry Dunant ("notre véritable ennemi n'est pas la nation voisine; mais la misère, l'ignorance  et les préjugés") : nos véritables ennemis ne sont pas les musulmans; mais la haine, la vengeance et le goût de la violence.

3. Prier. Prier pour tous nos concitoyens qui ne savent plus prier, victimes du matérialisme ambiant et de la désespérance athée. Prier pour la protection de Genève et de tous ses habitants. Prier pour nos autorités politiques et policières pour qu'elles soient sages, courageuses et intelligentes. And, last but not least, prier pour les terroristes islamistes ("mais moi je vous dis d'aimer vos ennemis") afin qu'ils soient libérés des puissances démoniaques mortifères qui les animent. Afin qu'ils puissent recevoir la lumière la paix et l'amour de Dieu. Afin qu'ils abandonnent leurs funestes desseins et changent de vie.

Olivier Emery

06/12/2015

Vive la course de l'escalade !

Hier samedi 5 décembre 2015. 8h35. Place Neuve. Par petits groupes, des familles genevoises fortes d'un ou deux "poussins" s'approchent de l'entrée du lieu saint du jour: le parc des bastions. Baskets aux pieds les enfants trottinent déjà suivant le pas rapide des parents qui s'arrêtent alors, tous, devant l'allée de la dernière ligne droite de la course; déjà revêtue d'un magnifique tapis orange, elle s'orne au loin de l'incontournable banderole "ARRIVEE".

Une charmante maman à sa non moins charmante fillette :

- Tu vois ma chérie, tu vas arriver par là, tu prends le virage, puis tu cours jusqu'à la banderole "ARRIVEE" !

- Dis Maman, si j'arrive la première alors je lève les bras ? 

Olivier Emery

 

20:52 | Lien permanent | Commentaires (0) |  Imprimer |

30/11/2015

Vatileaks : un procès bien bizarre.

Je ne suis pas catho. Donc je ne devrais pas, a priori, bloguer à propos du sujet précité. Sauf que je ne puis m'en empêcher et voici pourquoi.

Il me semble que "rien ne doit être caché" puisqu'un jour "tout sera mis en lumière". C'est le message évangélique, le cri - parfois brutal - lancé par un fameux Rabbi contre les hypocrites ("race de vipère!"). Un combat sans faille de Noël à l'Ascension contre les ténèbres, pour la vérité et la lumière.

Alors - très naïvement sans doute - je m'interroge : comment le Vatican peut-il s'abaisser à des exercices procéduriers visant à masquer la vérité, notamment en punissant ceux qui la révèlent, y compris des journalistes ?

Olivier Emery   

15:48 Publié dans Bible et Evangile, Spiritualités | Lien permanent | Commentaires (2) |  Imprimer |

27/11/2015

Jeune ou vieux ? A chacun de choisir !

Bien évidemment il existe des moments plus gais dans la vie que ceux passés dans une église lors d'une cérémonie funéraire. Et pourtant. Dans un monde tourbillonnant qui nous harcèle de messages et autres sollicitations, voici un (trop) rare moment de calme et de paix offert à l'âme humaine. Un bienfaisant espace de lenteur. Bien sûr la peine des proches confrontés à la perte d'un être cher attriste l'assistance, mais celle-ci peut saisir l'occasion de méditer avec profit sur l'essentiel. Le sens de la mort, le sens de la vie.

Voici ce que nous avons eu le privilège d'entendre avant-hier en l'église de Versoix:

La jeunesse n'est pas une période de la vie,
elle est un état d'esprit, un effet de la volonté,
une qualité de l'imagination, une intensité émotive,
une victoire du courage sur la timidité,
du goût de l'aventure sur l'amour du confort.

On ne devient pas vieux pour avoir
vécu un certain nombre d'années ;
on devient vieux parce qu'on a déserté son idéal.
Les années rident la peau ; renoncer à son idéal ride l'âme.
Les préoccupations, les doutes, les craintes et les désespoirs
sont les ennemis qui, lentement, nous font pencher vers la terre
et devenir poussière avant la mort.

Jeune est celui qui s'étonne et s'émerveille. Il demande,
comme l'enfant insatiable. Et après ?
Il défie les évènements et trouve la joie au jeu de la vie.

Vous êtes aussi jeune que votre foi. Aussi vieux que votre doute.
Aussi jeune que votre confiance en vous-même
aussi jeune que votre espoir. Aussi vieux que votre abattement.

Vous resterez jeune tant que vous serez réceptif.
Réceptif à ce qui est beau, bon et grand.
Réceptif aux messages de la nature, de l'homme et de l'infini.

Si un jour votre coeur allait être mordu
par le pessimisme et rongé par le cynisme,
puisse Dieu avoir pitié de votre âme de vieillard.

Général Mac Arthur

 

09:38 Publié dans Bible et Evangile | Lien permanent | Commentaires (1) |  Imprimer |

16/11/2015

Sur un arbre perché...qui suis-je ?

Le corbeau de la fable ! C'est en effet la réponse-réflexe que donne spontanément des générations d'écoliers ou d'ex-écoliers encore bercés par le charme poétique de Jean de la Fontaine. Mais voici revisitée cette fable - qui n'en est pas une - et qui s'intitule " Maître Zachée sur son arbre perché ":

Maître Zachée sur son arbre perché cherchait du regard un visage

Maître Jésus par la bonté guidé lui tint à peu près ce langage

Hé bonjour mon ami Zachée que fais-tu là-haut ? Viens je veux te parler

Sans mentir tu es méprisé rejeté déconsidéré, mais je viens t'annoncer que ta vie peut changer !

A ces mots notre Zachée ne se sent pas de joie, et retrouve prestement notre sol sous ces pas

Le Rabbi l'accueille et lui dis : mon cher Zachée apprends que tout perdu peut revivre s'il m'écoute

Cette leçon vaut bien un repas sans doute ?

Zachée tout heureux tout sourire, jura que ce jour était le plus beau de sa vie.

Olivier Emery

PS : pour en savoir un peu plus lire Luc chapitre 19.

 

 

14:43 Publié dans Bible et Evangile | Lien permanent | Commentaires (1) |  Imprimer |