04/05/2017

Un élan passionnel pour la grande muette

Comme c'est touchant de voir certains s'étrangler d'indignation parce qu'un employeur ne souhaite pas engager du personnel astreint à des obligations militaires! C'est que sous de fières et austères casquettes gris-vertes réside un cerveau pas toujours surdimmensionné en son hémisphère gauche mais débordant en sa droite: pas touche à mon armée adorée, prunelle de mes yeux!

Je peux comprendre cette réaction. Mais au crédit de mes 300 jours de service dans l'élite (cp pol rte 10), j'ose questionner : et si nous parlions aussi des innombrables heures, jours et semaines trop souvent gaspillés sous les drapeaux ? Des innombrables soldats victimes d'un commandement trop souvent catastrophique car peu compétent et prussien ? Du coût direct et indirect abyssal trop souvent supporté par nos entreprises pour les beaux yeux d'une armée qui, trop souvent, ne sert que ses propres intérêts au détriment de ceux du pays et de ses citoyens.

19:08 Publié dans Armée suisse, Civisme, Genève, Suisse | Lien permanent | Commentaires (3) |  Imprimer |

12/04/2017

Mauro versus Sabine ou l'incroyable culot du SSP !

Un employé des HUG triche. Parfaitement capable de travailler il se fait passer pour malade et touche indûment son salaire. Il est pincé et démasqué par un détective.

"C'est choquant !" s'emporte Sabine Furrer du syndicat SSP qui défend l'indélicat personnage.

Mauro Poggia a beau jeu de rétorquer, à raison évidente, que la morale est bafouée par la tricherie malhonnête et non par la vérité révélée.

C'est l'attitude du syndicat qui est choquante; en défendant l'indéfendable il y perd sa crédibilité. Dommage.

N'en déplaise à certains dont le sens moral est fâcheusement dévoyé, l'immense majorité de nos concitoyens condamne la fraude et, corolaire, approuve les moyens de lutte mis en œuvre pour la combattre.  

 

11:24 Publié dans Civisme, Genève, Genève, vie locale | Lien permanent | Commentaires (2) |  Imprimer |

27/12/2016

Quelle différence entre Christian Lüscher et Raymond Devos ?

Aucune. Ce sont tous deux des artistes du verbe. Surtout l'un, inspirateur de l'autre.

L'immense humoriste : "Moi quand je n'ai rien à dire je veux qu'on le sache". 

Le défenseur d'une politicienne UDC qui défraie la chronique : " Je n'infirme ni ne confirme rien s'agissant des faits tels qu'ils ont été relatés dans les médias".

Prix Champignac en vue ?  

11:09 Publié dans Genève, Jeux de mots | Lien permanent | Commentaires (1) |  Imprimer |

26/12/2016

Etes-vous croyant ?

C'est la question posée par la Tribune de Genève à nos gouvernants à l'occasion de ce Noël 2016. Stupeur: hormis Luc Barthassat et Antonio Hodgers, tous les autres se débinent.

Une frilosité timorée peu acceptable: responsables de la conduite de la cité, les citoyens peuvent et doivent connaître les valeurs profondes qui motivent pensée et parole de leurs édiles.

Le croyant qui dit publiquement combien Jésus-Christ est essentiel à sa vie est au bénéfice d'une merveilleuse promesse de l'évangile : " Celui qui me confessera devant les hommes, moi aussi je le confesserai devant mon Père". 

Et le non-croyant qui proclame haut et fort son athéisme est aussi - d'une certaine manière - honoré par Dieu : "Puisses-tu être froid ou bouillant! Je vomirai les tièdes de ma bouche".

 

10:22 Publié dans Bible et Evangile, Civisme, Genève, Politique, Spiritualités | Lien permanent | Commentaires (1) |  Imprimer |

07/08/2016

Les malheurs de Sophie

Ou plutôt ceux du PDC genevois. Depuis son château du secrétariat général du PDC, la petite Sophie ne peut résister à la tentation de l'interdit et ce qu'elle aime par dessus tout, c'est faire des bêtises...ou en dire. D'hénaurmes comme: "je suis athée mais le c de chrétien de mon parti me convient parfaitement". Ah bon, Jésus ne croyait pas en Dieu ? Ou bien: "la famille n'est plus composée d'un papa et d'une maman". Ah bon ? Il va falloir que je me renseigne auprès de Maya l'abeille pour qu'elle m'explique comment deux ovules, par exemple, font - désormais - pour créer une famille.

Quelle impudente imprudence que de jeter son parti dans les griffes d'une Madame Fichini! Un parti n'existe que par son électorat; or celui-ci se regroupe autour d'un minimum de valeurs fondamentales: une certaine idée du respect dû à l'être humain puisée dans les racines judéo-chrétiennes, et une défense de la famille en tant qu'entité dans laquelle chaque enfant peut construire son identité, y compris sexuelle. Avec un papa et une maman, bien évidemment.

En bafouant ces/ses valeurs le PDC ne gagnera pas une seule voix mais perdra une partie de son fidèle électorat. Bien pire encore : il trahit son ADN.

19:21 Publié dans Civisme, Genève, Politique | Lien permanent | Commentaires (10) |  Imprimer |

19/06/2016

Genevois râleur

C'est presque un pléonasme. Je râle donc je suis : voici la devise cantonale qui concurrence dangereusement notre magnifique "post tenebras lux". Et c'est bien dommage en vérité.

Genevoises et Genevois, abandonnons résolument cette tare culturelle! A l'exemple du célèbre prophète explorateur de ventre de gros poisson, ouvrons nos oreilles et nos coeurs à la sagesse qui nous interpelle : "fais-tu bien de te plaindre " ? Ecouter la question c'est déjà (presque) y répondre.

Troquons, au quotidien, cynisme acide et moquerie désabusée contre un esprit lucide et bienveillant. Pour que genevois rime dorénavant avec courtois.

Nos coeurs deviendront alors moins durs et plus ductiles; non par mollesse mais par tendresse.

Olivier Emery    

PS : ce billet est un résumé du message du culte de ce matin 19juin 2016 au 4 rue Pécolat. C'est chaque dimanche à 9h30. Bienvenue aussi au 11:30: le rendez-vous incontournable et "décontracté" pour apprendre à n'avoir plus peur de la lumière.    

19:02 Publié dans Bible et Evangile, Civisme, Culture, Genève, Genève, vie locale | Lien permanent | Commentaires (0) |  Imprimer |

24/02/2016

La Suisse est inférieure à la France.

Question altitude s'entend. 32cm. Non, ce n'est pas un poisson d'avril de février victime du réchauffement climatique. C'est le très sérieux et officiel site de l'Etat qui nous l'apprend:

http://ge.ch/mensuration-officielle/decouvrir-la-mensuration-officielle/cadre-de-reference/altimetrie.

"Du fait que les cadres IGN69 (France) et NF02 (Suisse) sont basés sur des points fondamentaux différents, lorsque nous sommes à la frontière nous avons une ''marche'' entre la France et la Suisse de l'ordre de 32cm. En descente dans le sens France - Suisse".
 
Olivier Emery 
 
 

10:06 Publié dans Genève, Région, Suisse | Lien permanent | Commentaires (1) |  Imprimer |

18/02/2016

Vernets : cachez cette convention que le peuple ne saurait voir !

Opacité quand tu nous tiens... mais de quel droit nos élus refusent-ils de publier la convention liant le Canton à l'Armée, texte crucial au coeur du débat de la prochaine votation ?

Quelle insolite et malsaine arrogance motive nos gouvernants à cette pitoyable manoeuvre éminemment dommageable au bon fonctionnement de tout débat démocratique ?

Un conseiller d'Etat appartenant au cercle des officiers supérieurs ne devrait-il pas naturellement se récuser lorsque sa martiale deuxième famille se trouve en conflit d'intérêts avec ceux de l'Etat ?

Questions qui resteront hélas et sans doute sans réponse...mais une seule chose est sûre : on cache au Souverain la convention précitée parce qu'il s'y trouve des éléments défavorables aux influents et sournois promoteurs du OUI. Forcément.

Olivier Emery

  

08:39 Publié dans Armée suisse, Civisme, Genève, Politique | Lien permanent | Commentaires (0) |  Imprimer |

11/02/2016

Pauvre Monsieur Jornot. Pauvre Genève.

Las. Un sentiment de tristesse m'habite en découvrant ces affaires qui jettent un indiscutable discrédit sur le magistrat judiciaire le plus puissant de notre République. Inconduite sexuelle. Attitude autoritaire qui provoquerait un climat délétère au sein du Parquet. Opacité. Irrespect de l'esprit de la loi sur les magistrats. Mais où sont passés les Raymond Foëx et Bernard Bertossa ? Ces PG solides et fiables dont l'autorité naturelle et l'envergure morale étaient reconnues de tous et par tous ?

Las. Les péchés d'orgueil et de luxure triomphent en notre cité qui ne mérite plus le nom de son illustre et intègre Réformateur. Cette déchéance morale grandissante affecte Genève et ses habitants. Le mal n'est plus le mal. Le mot péché est banni du vocabulaire. L'immaturité devient la norme. Les tempérance, dignité, humanité, intégrité et fidélité baissent pavillon sous les coups de boutoir d'une société qui étourdit sa perte de repères et de valeurs dans la factice gaieté du tourbillon mortifère de l'alcool, des drogues, de la débauche et de l'arrogance. Sans joie. Le divertissement pascalien millésime 2016. 

Amis chrétiens, il faut vraiment prier pour Genève. Avec compassion, implorer le "patron des Genevoués" pour la guérison spirituelle et morale de ses habitants. C'est urgent et nécessaire. 

Olivier Emery

06:37 Publié dans Genève, Genève, vie locale, Justice, Politique, Spiritualités | Lien permanent | Commentaires (2) |  Imprimer |

25/01/2016

Vernets Armée Logements: le coeur ou la raison ?

A ma droite (y compris la gauche "bourgeoise") : le camp de la raison. A ma gauche (bien à gauche) : celui du coeur.

La raison : libérer rapidement les Vernets pour y construire des logements en respectant une clause juridique valide. Résultat : un effort financier immédiat de nombreuses dizaines de millions de francs en faveur de l'armée contre 1'500 logements.

Le coeur : vu l'état de nos finances publiques cette opération est-elle bien... raisonnable? Et l'idée que Genève s'appauvrisse méchamment au bénéfice de la grande muette ne fait pas forcément bondir d'allégresse le citoyen, sauf s'il appartient à la sympathique société suisse des officiers . Ayant eu le privilège d'accomplir ses "300 jours de service" le soldat soussigné peut témoigner que notre belle armée suisse est in-du-bi-ta-ble-ment fort utile et qu'elle baigne dans un fonctionnement efficace, magnifiquement favorisé par un commandement riche d'intelligence subtile et du souci constant d'éviter tout gaspillage. Alors...

... de quel côté votre coeur balancera-t-il ?

Olivier Emery

   

14:19 Publié dans Civisme, Genève, Politique | Lien permanent | Commentaires (1) |  Imprimer |

14/10/2015

Le sponsor de la course de l'escalade est Marlboro !

Sur l'affiche annonçant l'évènement sportif genevois règne fièrement le plus célèbre et cancérigène cow-boy de la planète. Ce 16 décembre 1978, dès 16heures, aura lieu dans la vielle ville la 1ère course de l'escalade! 

Je me souviens d'avoir participé "quand j'étais jeune" au semi-marathon de Lausanne affublé d'un dossard aux couleurs jaune et verte d'une marque pétrolière composée de deux lettres. Plus tard, cette compagnie s'est rendue encore plus illustre en sponsorisant la recoloration en noir des côtes du golfe du Mexique.

Mais à quoi pensait la génération de nos parents (je suis né en 1960) ?!

Et à quoi pense la mienne aujourd'hui quand j'apprends que la commission du personnel de "ma boîte" organise un concours avec pour 1er prix un vol en avion d'une compagnie low-cost colorée d'orange, grande pollueuse devant l'Eternel ?!

Espérons que, comme pour l'escalade, les choses changent...

Olivier Emery       

12:03 Publié dans Course-à-pieds, Développement durable, Genève, Nature | Lien permanent | Commentaires (0) |  Imprimer |

18/06/2015

Le futur SFC sent bon

La fin de saison 2014-2015 du club préféré des Genevois n’est peut-être pas aussi calamiteuse qu’elle semble l’être. Certes le club phare de notre belle région est relégué, mais cette déconvenue offre la possibilité de rebâtir l’édifice sur des bases saines. Or les fondations d’un club de football doivent, elles aussi, reposer sur le roc et non sur le sable.

En cette fin de printemps voici quelques belles fleurs odorantes qui autorisent les Genevois à voir l’avenir du SFC avec confiance : un patron solide et estimé, des bailleurs de fonds locaux et modestes, un coach qui accepte une baisse salariale pour poursuivre l’aventure grenat et le soutien bénévole d’un sympathique et fin connaisseur du football de haut niveau.

Là où recule l’influence putride de la cupidité et de l’égoïsme, l’atmosphère retrouve très vite l’agréable et frais parfum de l’espérance. Le futur Servette FC sent bon et personne ne s’en plaindra.

Olivier Emery   

 

16:09 Publié dans Genève, Genève, vie locale, Région, Sports | Lien permanent | Commentaires (1) |  Imprimer |

28/05/2015

Le sous-marin DIP tente de couler par le fond l'arche de Noé!

Reste à espérer que Noé et sa famille sachent bien nager ! Car les torpilles du DIP visent sa célèbre embarcation, laquelle pourrait échouer misérablement éventrée au barrage du Seujet.

A quand l'interdiction du Messie de Haendel ou de la Passion selon St-Matthieu de Bach ? A quand la mise au rancard au MAH de la Pêche Miraculeuse de Konrad Witz ? A quand... ? 

Certes le ridicule ne tue pas, mais le caractère aggressif et liberticide de la démarche étatique est inquiétant. Grand merci donc à Messieurs Jean Romain et Jean-Michel Bugnion de protéger notre patrimoine culturel contre d'impies éradiqueurs de toute oeuvre d'art à connotation spirituelle. Leur rage censitaire fait un peu penser aux individus qui dynamitent des biens culturels appartenant au patrimoine de l'humanité au motif qu'ils expriment une foi différente de la leur.

Sous prétexte de laïcité, un athéisme inquisiteur, obscur et militant rampe sournoisement au coeur du pouvoir genevois. C'est un devoir civique de le démasquer en rappellant avec M. Bugnion que:

"la laïcité c'est placer toutes les religions à égalité, pas de les évacuer".

Olivier Emery    

06:15 Publié dans Genève | Lien permanent | Commentaires (2) |  Imprimer |

01/04/2015

La Salévienne ou la frontière franco-genevoise gommée

Avec le recul de l'histoire, la fragilité voire l'inanité des frontières se révèlent parfois.

Papa était membre de la Salévienne. Son récent décès nous conduit à en informer cette société culturelle qui nous répond aimablement :

" Vous est-il possible de nous écrire quelques mots sur votre père notamment en rapport avec notre association d'histoire ?"

Nous allons probablement donner la suite favorable suivante à cette amicale requête :

" Fidèle membre de la Salévienne depuis des lustres, Jean-Paul Emery s’est endormi dans la paix pour rejoindre son Seigneur Jésus; c'était le 6 mars 2015 à Thônex/GE. Il appréciait beaucoup les conférences de la Salévienne dont il lisait le journal avec un vif intérêt. Plus que tout, il aimait avec une invariable passion le livre véridique d’histoires et d’Histoire par excellence : la Bible". 

 

Mais où réside le rapport avec la relativité des frontières ? Via google, je découvre ce qu'est la Salévienne : " Société d'histoire régionale, elle fait partie des Sociétés savantes de Savoie et couvre la région du nord-ouest de la Haute-Savoie limitée par le Rhône, l'Arve, le Viaison et les Usses. Cette région comprend donc les massifs du Salève et du Vuache ainsi que le sud du canton de Genève en Suisse". 

Cqfd.  

 

Olivier Emery

  

 

 

 

16:34 Publié dans Culture, Genève, Région | Lien permanent | Commentaires (1) |  Imprimer |

07/02/2015

C’est peut–être inspiré du Malin, mais ça ne l’est pas vraiment.

Or donc, la Ville de Genève exclut brutalement le religieux du domaine public. Une mesure  liberticide a priori illégale vu les articles constitutionnels en matière de liberté religieuse.

Mais quelle mouche a piqué M. Barazzone, magistrat PDC ? Cette décision agressive fait un peu penser à la "sympathique" Albanie staliniste du 20ème siècle qui se glorifiait d’être athée à 100%.

Alors que se profilent à l’horizon les prochaines élections municipales, ce n’est pas vraiment malin. En effet, cet ukase anti-chrétien ne peut plaire qu’à quelques athées nerveux, lesquels ne vont pas pour autant voter "démocrate-chrétien" en avril prochain ; quant aux croyants qui constituent le gros de l’électorat de cette formation politique…

L’erreur est humaine, mais persévérer est diabolique. Espérons que  les responsables de ce parti centriste, si utile à la stabilité de notre vie politique genevoise, sauront rapidement rectifier le tir; histoire d’éviter un bien fâcheux auto-goal.

Olivier Emery

 

08:16 Publié dans Civisme, Genève, Spiritualités | Lien permanent | Commentaires (0) |  Imprimer |

06/02/2015

Poisson d'avril !

Avec deux mois d'avance je vous dévoile le prochain poisson d'avril genevois 2015. L'un des plus surprenants, stupéfiants et insolites de ces derniers siècles. Un hénaurme poisson :

Le service présidé par un magistrat du parti démocrate CHRETIEN de la ville de CALVIN interdit avant NOEL...la vente de BIBLES au Molard!

Ah ces journalistes...quelle imagination!

Olivier Emery

 

 

13:25 Publié dans Civisme, Genève, Société - People, Spiritualités | Lien permanent | Commentaires (0) |  Imprimer |

12/10/2014

M. Stauffer, MCG et UDC: lettre ouverte à nos aînés genevois

Chers Aînés,

Comme mes chers parents vous êtes nés dans les années 20 ou 30 du siècle dernier. Vous détestez le désordre, l'arrogance, la brutalité et l'irrespect. Et c'est aussi pourquoi vous êtes peut-être tentés d'accorder vos suffrages à des partis au discours sécurisant, voire sécuritaires, tels que le MCG ou l'UDC.

Le récent comportement du chef de file et chef de bande du MCG au Grand Conseil devrait vous interpeller. Voici un individu qui devrait - à juste titre - vous effrayer : irrespectueux, brutal et arrogant. Voici deux partis, le MCG et l'UDC, qui défendent et cautionnent sans vergogne ce fauteur de trouble inquiétant.

Chers Aînés pensez-y svp lors des prochaines élections. Veuillez voter pour des partis et des députés qui aiment l'ordre, le respect et la politesse. Que vous soyez de gauche, du centre ou de droite, veuillez accorder votre confiance à ceux-ci, exclusivement. Pour votre bien et celui de nos institutions genevoises.

Olivier Emery   

P.S Bravo à M. Eric Leyvraz, député UDC, qui a eu le courage de "nager à contre-courant" en s'élevant contre l'incivilité inacceptable de son collègue.    

  

19:21 Publié dans Civisme, Genève, Politique | Lien permanent | Commentaires (4) |  Imprimer |

29/09/2014

Week-end de votations des 27-28 septembre 2014: trilogie de l’équité du bon sens et du civisme.

Un triple non sorti des urnes qui remonte mon moral de citoyen. En bref :

-       TVA au restaurant : il est équitable qu’un taux favorable ne bénéficie qu’aux seuls besoins de base de la population.

-       Caisse unique : certes Genève a dit oui à ce miroir aux alouettes, mais avec une faiblesse de majorité qui, au final, « déçoit en bien ». Du coup, la « fosse de rösti » annoncée se mue en simple « sillon de rösti ».

-       Traversée de la Rade : malgré une déferlante et onéreuse campagne médiatique pour le oui, l’esprit civique d’une étonnamment forte majorité sauve Genève d’un fâcheux péril.

 

Très bonne semaine à toutes et à tous.

 

Olivier Emery     

 

11:48 Publié dans Genève | Lien permanent | Commentaires (0) |  Imprimer |

23/09/2014

Traversée de la rade : certains politiciens semblent avoir perdu la raison.

La dette de Genève est de CHF 13'000'000'000.- Oui, treize fois mille millions… Et c’est en ce contexte plus qu’inquiétant que, sans vergogne, d’aucuns proposent de réaliser immédiatement une coûteuse traversée de la rade sous forme d’un tunnel dédoublant le pont du Mont-Blanc.

Voilà qui est totalement déraisonnable. Un enfant de 10 ans pourrait le comprendre. Le bien public est menacé. Le serment de servir la Cité n’est pas respecté.

Il faut voter NON à cette traversée de la rade car nous n’avons, en réalité, pas le choix. En effet nos poches sont non seulement vides mais aussi dangereusement percées.

Puissent le simple bon sens et celui du plus élémentaire civisme se manifester dans les urnes le week-end prochain. Pour Genève.

Olivier Emery

 

11:35 Publié dans Civisme, Genève | Lien permanent | Commentaires (1) |  Imprimer |

30/04/2013

Le derby du Rhône à l'eau

Faute à la pluie, le derby du Rhône est tombé à l'eau. Il faut dire que samedi dernier notre Canton aurait mérité le surnom de "pot de chambre" de la Suisse. Derby du Rhône ? C'est l'appellation journalistique choisie pour parler du match de foot entre le FC Servette et le FC Sion.

 

J'ai souvent constaté que Genevois et Valaisans s'entendent fort bien. J'apprécie l'esprit fier, libre, franc et dynamique des Valaisans; loin des douces courbes trop polies des rives lémaniques vaudoises, le Rhône est un peu notre patrie commune.

 

Nos partageons, en aval, ce complice lien fluvial avec la capitale des Gaules. Ainsi, du digne château de Stockalper à Brig jusqu'à la lumineuse et truculente cité marseillaise, nous sommes tous unis en la même condition : riverains de ce beau fleuve; citoyens de la Rhodanie. 

 

Songeurs et contemplatifs, nous observons en famille le vaste et large courant d'eau depuis le port de Viviers en Ardèche. Hé oui, c'est "notre" Rhône. Celui-là même qui passe sous nos bons ponts genevois.    

 

Olivier Emery

12:34 Publié dans Genève | Lien permanent | Commentaires (0) |  Imprimer |