28/09/2017

Le bonheur est dans le 06

06 comme Alpes maritimes, dans les Préalpes de la Côte d'Azur. Ce dimanche matin 24 septembre 2017, notre quatuor sportif romand quitte le magnifique Domaine des Courmettes du parc naturel éponyme, pour rejoindre Tourrettes-sur-Loup, charmante et pittoresque localité médiévale perchée sur son baou. A 9h49, le savoureux accent méridional de Monsieur le Maire retentit dans les haut-parleurs pour lancer le départ du trail des Violettes. 15km; dont la moitié de (forte) montée et l'autre de (forte) descente. Un parcours toujours varié et enchanteur qui mène les (courageux) coureurs sur la crête du Puy de Naouri d'où le regard admiratif hésite entre contempler la baie de Nice à gauche ou celle de Cannes à droite. Délicieux dilemme qui rappelle celui des amateurs de bon vin devant choisir entre Bourgogne et Bordeaux.

Le soleil brille. L'ambiance est toute empreinte de convivialité et d'amitié. Une petite armée de bénévoles aussi compétents que dévoués contribue à la réussite totale d'une très belle fête sportive. Des trailers de haut niveau ont renoncé à leur propre course pour pousser des joëlettes accueillant des handicapés souriants, follement acclamés par un public fervent et chaleureux.

Le bonheur est à Tourrettes-sur-Loup.              

15:16 Publié dans France, Sports | Lien permanent | Commentaires (0) |  Imprimer |

27/07/2016

Ils cartonnent +++ sur YouTube !

Amateurs d'obscurité et de morosité s'abstenir ! Avis de tempête : un puissant vent de d'harmonie de joie et de lumière pourrait vous décoiffer. Pire, vous transpercer.

Avec 356'048 vues Samuel Olivier (Yaweh), 598'718 vues Impact (Soli gratia) et 747'405 vues Glorious (Notre père).

Et ils chantent (bien) en français.

 

10:57 Publié dans Bible et Evangile, Culture, France, Musique, Spiritualités | Lien permanent | Commentaires (2) |  Imprimer |

06/06/2016

Roquenégade ou la sagesse du vigneron.

Perdu au coeur du pays cathare, peuplé d'oliviers de cyprès et de vignes, bordé d'odorantes collines sauvages, il existe un lieu hors du temps où l'oreille ne perçoit que deux bruits : celui du vent et des oiseaux. Son nom ? Roquenégade.

Son dynamique, courageux, truculent et sympathique seigneur local soigne un vignoble tout en complicité avec l'authenticité de son écrin naturel. Frédéric Juvet, neuchâtelois d'origine, y a déposé sa vie. En Corbières. Il nous parle avec amour de son noble et exigeant métier de vigneron-encaveur. Avec sagesse aussi :

" la vigne nous apprend l'humilité car 80% de la réussite d'un vin dépend de la nature et seul 20 % est le résultat de l'activité humaine; mais dans ce 20% on peut tout gâcher".

Une leçon de vie en vérité. Nos succès, nos victoires, nos résultats ne dépendent finalement que bien peu de notre seul mérite: humilité. Mais la faible part qui nous incombe est néanmoins décisive: responsabilité. A méditer...

Olivier Emery

PS : avis aux amateurs: le cabernet 2014 est une véritable réussite; pour déguster le rubis qui "réjouit le coeur de l'homme" : www.cavesa.ch (Cave genevoise dans l'incroyable sous-sol du 5, Cours des Bastions)       

      

 

20:50 Publié dans Culture, France, Nature | Lien permanent | Commentaires (1) |  Imprimer |

24/07/2015

Et si Chris Froome s'appelait Christophe Fournier ?

Gageons sans risque que la France entière troquerait son regard suspicieux pour les yeux de Chimène.

Que la Grande Bretagne se désintéresserait de la grande boucle.

Et que les téléspectateurs du monde entier s'enthousiasmeraient, encore et toujours, devant les admirables...beautés naturelles et patrimoniales d'une Gaule généreusement ensoleillée!  

Olivier Emery

09:26 Publié dans France, Sports | Lien permanent | Commentaires (0) |  Imprimer |

01/04/2015

Lourde défaite du PS en France et mariage pour tous

"Une gifle sans précédent" lit-on dans le commentaire de la Julie.

Les récentes élections départementales françaises consacrent plus la défaite de la gauche que la victoire de la droite, celle-ci n'étant que le fruit de celle-là.

Et pourtant François Hollande et son gouvernement ont pu bénéficier de récents et dramatiques évènements médiatiques pour se remettre en selle dans les sondages, en effaçant de la une des media les difficultés économiques, sociales et sentimentales intérieures.

Et pourtant Manuel Vals se débrouille plutôt bien dans l'exercice de son job et fait montre d'un sang-froid et d'une autorité qui ne séduit pas que la gente féminine.

Alors où réside la cause principale de cette formidable débâcle ? Peut-être dans le séisme destructeur du coup de force du pouvoir socialiste: le mariage pour tous. Subissant un très influent et puissant lobby, il a contraint des dizaines de millions de citoyens ordinaires, taxés au passage d'incultes et rétrogrades, à devoir accepter une législation qui fait fi d'une réalité biologique stérile donc mortifère.

Ce forcing d'une pseudo élite intellectuelle, ce mépris pour des valeurs partagées par les trois principales religions monothéistes mondiales a probablement provoqué une cassure fondamentale, une déchirure culturelle et spirituelle profonde dans toutes les couches de la société française. Y compris celles soucieuses de justice sociale et de protection de l'environnement.   

Olivier Emery

15:42 Publié dans France | Lien permanent | Commentaires (8) |  Imprimer |

20/11/2014

De la cuisse de Zidane au dos de Federer

Juin 2002 : la planète ne parle que de la cuisse (gauche) de Zizou. Novembre 2014 : le monde est suspendu à l'état de santé dorsal de Rodgeur. Jouera jouera pas ?

Enfin de vrais problèmes à méditer, enfin de nobles préoccupations dignes du destin de l'humanité. Diantre, c'est que l'enjeu est de taille cosmique! Jugez-en vous-même.

Si notre Confédéré d'outre-rösti joue, alors la petite Suisse pourra espérer se retrouver au sommet du monde, (et ce pas seulement au classement des banques complices d'évasion fiscale). Que sonnent alors à toute volée nos rupestres cloches de vaches au son mélodieux et subtil!

Mais si RF ne joue pas, alors nos amis d'outre-jura ne pourront pas, en cas de victoire, lancer au ciel un gracieux cocorico aussi sonore que tricolore. Car à vaincre sans péril...

"Vanité des vanités, tout est vanité et poursuite du vent" (L'Ecclésiaste).

Olivier Emery 

       

16:30 Publié dans Bible et Evangile, Culture, France, Sports | Lien permanent | Commentaires (0) |  Imprimer |