16/04/2016

Attendez-vous à faire des jaloux !

A quand un trophée "Champignac" pour la publicité la plus désolante de l'année ? Audi le remporterait sans doute ! Son slogan flatte les plus bas instincts. Il nous prend pour des individus immatures profondément infantiles. Il nous insulte. Il salit l'humanité, s'étalant sans vergogne sur nos places publiques.

Ne reste plus qu'à espérer une prochaine baisse saine brutale et réjouissante des ventes de cette marque d'automobile. Ce serait une bien réconfortante réponse des consommateurs à cette honteuse agression mercantile.

07:36 Publié dans Commerce | Lien permanent | Commentaires (2) |  Imprimer |

02/03/2015

Il y a dette et dette.

Si je m’endette pour construire une maison afin d’y loger ma famille, ma dette n’en est pas vraiment une car sa valeur sera couverte par celle du bien immobilier. Débiteur et créancier sont irréprochables.

Si je m’endette pour acheter une voiture, une TV, une piscine ou pour financer le salaire de mes jardinier, femme de ménage et autre domestique, alors il a problème car je vis au-dessus de mes moyens. La ruine guette au tournant. Débiteur et créancier jouent un jeu malsain.  

Si je m’endette pour nourrir ma famille menacée à court terme de famine, alors mon créancier ne devrait pas percevoir d’intérêt. Il devrait aussi, tous les 50 ans, effacer l’ardoise et redistribuer la richesse foncière. Une solution avant-gardiste ? Pas vraiment puisqu’elle est préconisée depuis environ 33 (!) siècles dans la Bible, cf. Lévitique 25. Le créancier pratique le bien.

Reste à déterminer à quel type de débiteur appartient l’obligé, et, cas échéant, à méditer cette prière: « Remets-nous nos dettes, comme nous les remettons à nos propres débiteurs ».

Olivier Emery

 

 

 

11:00 Publié dans Bible et Evangile, Commerce, Economie, Solidarité | Lien permanent | Commentaires (2) |  Imprimer |

20/10/2014

CARITAS ou un geste de GRANDE CLASSE

Honneur et respect à Caritas! En refusant l'argent d'une industrie tabagique mortifère, cette courageuse association lance un noble et lumineux message dans un monde trop souvent esclave du pouvoir ténébreux de l'Argent. Echec au dieu Mamon! Les forces malsaines de la cupidité et du matérialisme subissent un sévère et puissant revers. Un peu à l'image des tables mercantiles brutalement renversées dans la Maison du Seigneur à Jérusalem. Car que sert-il à un homme de gagner le monde s'il perd son âme?

Echec aussi à l'obscène et mensonger Vespasien qui prétend que "l'argent n'a pas d'odeur". Certes, il peut avoir l'odeur noble du labeur honorable et de l'activité intelligente. Mais il peut aussi avoir l'haleine fétide de la nicotine ou la dégeulasse senteur de l'urine de toutes les industries asservissantes.

Le pouvoir de l'argent réside dans l'intensité de l'attachement qu'on lui porte. Un personnage d'Amin Maalouf dans "Les désorientés" relève avec perspicacité ce qui suit:

"Dans un monde dominé par le veau d'or, je ne suis pas sûr que la priorité des priorités soit d'en expulser Dieu. C'est le veau d'or qu'il faut combattre, c'est lui qui constitue la pire des menaces pour la démocratie comme pour toutes les valeurs humaines. Le communisme avait asservi les hommes au nom de l'égalité, le capitalisme est en train de les asservir au nom de la liberté économique. Hier comme aujourd'hui Dieu est un refuge pour les vaincus, leur ultime recours. Au nom de quoi voudrais-tu les en priver? Et pour le remplacer par quoi?"

Olivier Emery            

21:15 Publié dans Commerce, Culture, Genève, vie locale, Spiritualités | Lien permanent | Commentaires (1) |  Imprimer |

10/09/2012

Bon pour le moral !

La lecture de la rubrique "coup de chapeau" du magazine de la FRC vous (re)donne le moral ! Mais oui il existe encore des entreprises - donc des êtres humains - qui privilégient l'élégance à la mesquinerie et la grandeur d'âme à la petitesse. Jugez plutôt :

- TROTTET à Meyrin livre gracieusement 300 capsules suite à une malfaçon d'un lot de 150 pièces

- OPTIQUE PIGUET à Yverdon remplace gratuitement des verres alors que le délai de garantie est échu

- GRAU ELECTRICITE à Aigle rembourse l'achat d'un frigo à un locataire qui n'en a plus l'utilité suite à des transformations de son appartement par la régie.

Soyez bénis vous toutes et tous qui dans le cadre de votre travail quotidien dispensez sourire et réconfort autour de vous ! " Heureux ceux qui procurent la paix : ils seront appelés enfants de Dieu " (parole de Jésus, Matthieu 5 : 9)

Olivier Emery

09:58 Publié dans Bible et Evangile, Commerce | Lien permanent | Commentaires (0) |  Imprimer |