16/06/2018

Révolte populaire à Landecy ?

Parfum de révolte dans le plus joli village de notre Canton... L'association Pro Landecy monte aux barricades. Après mai 68, voici juin 18 ? En cause un récent sondage assez fumeux de la Mairie, habilement orienté "pro voiture" et ce, bien évidemment,  au détriment des riverains agressés par un intolérable trafic automobile sévissant matin et soir dans la rue du village. 

La majorité de la population veut une zone 20km/h (puisque nos autorités municipales n'ont pas le courage de demander la légitime et peu coûteuse pose d'un panneau "Bordiers seuls autorisés"). Comme le 20km/h ne plaît pas à nos édiles, elles mettent le sondage à la poubelle après l'avoir déclaré inexploitable et elles entendent maintenir le statu quo du 30 km/h avec pose de 3 seuils de ralentissement.

D'où la grogne.  

  

 

08:46 Publié dans Civisme, Genève, vie locale, Politique | Lien permanent | Commentaires (1) |  Imprimer |

29/05/2018

Scooters ou voitures en ville ?

Un enfant de 10 ans comprend que la voiture est nettement plus dévoreuse d'espace que le scooter. Tant sur la route que dans nos rues ou sur nos places.  

Un enfant de 10 ans comprend qu'une seule place de stationnement de voiture libère la création de plusieurs places pour des scooters.

Un enfant de 10 ans comprend que si des scooters sont parqués sur le trottoir c'est parce qu'il n'y a actuellement, à l'évidence, pas assez de places de stationnement pour eux.

Un enfant de 10 ans comprend que si ce stationnement sur trottoir ne gêne pas les piétons il doit alors être toléré.

Notre enfant de 10 ans comprendra, dans 10 ans, que l'automobile en ville est une incongrue absurdité, grossièrement gaspilleuse d'espace.

Notre enfant de 10 ans constatera avec bonheur, dans 10 ans, qu'il y aura beaucoup plus de scooters (électriques) et de vélos en ville.  

Notre enfant de 10 ans se demandera alors, dans 10 ans, par quel incroyable aveuglement, par quelle funeste occulte malice les adultes d'aujourd'hui n'ont pas, quand il avait 10 ans, résolument favorisé le développement des transports publics et des deux-roues en ville.

 

 

      

14:15 Publié dans Civisme, Genève, Politique | Lien permanent | Commentaires (0) |  Imprimer |

05/04/2018

La fraude à l'assurance sociale est méprisable et intolérable

Cet type d'escroquerie est particulièrement inadmissible car il bafoue un pilier majeur de notre contrat social. Les deux victimes de ces lamentables agissements sont la communauté sociale et le vertueux, mais toujours fragile, principe de la solidarité. 

Que des citoyens s'émeuvent que l'on dote d'outils efficaces nos mutualités pour lutter contre le fléau précité laisse songeur : s'agiraient-ils d'individus délinquants - ou potentiellement tels - craignant de se faire pincer ? 

Que des politiciens soutiennent l'action néfaste des précités est consternant: comment peut-on oser prétendre servir la communauté tout en la torpillant ? Ce n'est plus une contradiction. C'est une faute lourde et impardonnable. 

  

16:54 Publié dans Civisme, Politique, Solidarité | Lien permanent | Commentaires (4) |  Imprimer |

27/03/2018

Bravo Monsieur Pléa !

Monsieur Pléa a 25 ans. Il exerce le métier de footballeur à l'OGC Nice, grand club de Ligue 1 française. Il verse chaque mois, à l'exemple d'autres sportifs d'élite, 1% de son salaire à une organisation caritative et déclare :

"Quand le club m'a parlé d'actions citoyennes, j'ai tout de suite acceptéCela fait du bien d'offrir un moment heureux à des personnes en difficulté... Tu te dis: 'Parfois je me plains pour un rien alors que j'ai tout. J'ai un toit, je mange bien, je gagne beaucoup d'argent...' Ça te met des claques et ça te fait revenir à la réalité".

La joie de donner. La joie de rendre quelqu'un d'autre heureux. Un formidable coup de pied au popotin de Mamon, cette idole perverse et séductrice. Un beau geste plein d'espoir et de lumière, inspiré du Ciel.       

09:45 Publié dans Bible et Evangile, Civisme, Football | Lien permanent | Commentaires (1) |  Imprimer |

24/03/2018

A comme Arnaud B comme Beltrame et C comme Courage

A comme Amour, aussi. Etre prêt à donner sa vie pour sauver celles d'otages inconnus. 

B comme Bravoure. Risquer et sacrifier sa vie. A l'apogée de son existence terrestre, à 45 ans.

C comme Christ. Le sacrifice de cet homme admirable est une réplique illustrative de celle de notre Seigneur Jésus-Christ. Lui aussi a offert sa vie à notre place. Et depuis l'an 33 de notre ère, voici bientôt 2000 ans, des myriades d'hommes et de femmes prennent chaque semaine la sainte-Cène le coeur habité par l'émotion de la gratitude. 

D comme deuil. Pour les proches de Monsieur Arnaud Beltrame. Qu'ils trouvent la consolation et l'apaisement surnaturels de l'Esprit pour vaincre leur indicible chagrin.   

10:17 Publié dans Bible et Evangile, Civisme, France | Lien permanent | Commentaires (0) |  Imprimer |

24/02/2018

Heureusement que ça n'arrive pas en Suisse !

Un scandale. Une grave et systématique pollution au mercure. Terrains, rivière et fleuve touchés: 1200 fois la teneur naturelle. Plus de 250 employés intoxiqués.

Heureusement que ça n'arrive pas en Suisse.

L'Etat et la société polluante le savaient depuis 40 ans. 

Heureusement que ça n'arrive pas en Suisse.

40 ans de silence. De camouflage. Un médecin seul contre tous dénonce les intoxications et le refus de la SUVA de prendre en charge les malades concernés.

Heureusement que ça n'arrive pas en Suisse.

En 2011 un rapport révèle ce qui précède et le gouvernement le classe "secret".

Heureusement que ça n'arrive pas en Suisse.

En 2014 la RTS demande copie de ce rapport. L'Etat refuse nonobstant le feu vert du préposé à la protection des données.

Heureusement que ça n'arrive pas en Suisse.

S'ensuit un bras de fer judiciaire et ce n'est qu'en 2018 que le gouvernement est enfin contraint judiciairement à communiquer ledit rapport aux médias.

Aujourd'hui le ministre de la santé de 1999 à 2009 affirme, sans vergogne, n'avoir jamais entendu parler de mercure autour de la table gouvernementale. Un ministre  actuel affirme, sans vergogne, qu'aucune atteinte significative à la santé de la population n'est établie. Le gouvernement, sans vergogne, explique aujourd'hui qu'il est difficile de s'exprimer sur le passé et qu'il faut se concentrer sur l'avenir.

Heureusement que ça n'arrive pas en Suisse.

Parce que si une histoire pareille se passait en notre douce Helvétie, alors il faudrait tristement constater que le père du mensonge et le prince des ténèbres compte quelques fidèles disciples au sein de nos élites.  

     

 

      

20:25 Publié dans Bible et Evangile, Civisme, Nature, Politique, Suisse | Lien permanent | Commentaires (3) |  Imprimer |

17/01/2018

NDDL et le poids de honte porté par mes parents.

La (bonne) nouvelle vient de tomber : le projet de construction d'un aéroport près de Nantes à Notre Dame Des Landes est abandonné.

Aujourd'hui, plus que jamais, le courage politique rime avec écologique; au sens noble du terme : la préservation de la création par respect pour le Créateur et par ricochet de l'environnement naturel indispensable au maintien de la vie, notamment humaine, sur terre.

Les générations nées au 20ème siècle ont failli. Nous pouvons et devons en ce domaine avoir honte de nos parents et nos grands-parents. Oui, honte. Hormis quelques trop rares prophètes lucides et incompris, nos proches ancêtres se sont laissés séduire par le matérialisme et le consumérisme, matrices de gaspillage et pollution mortifères.

Lectrices et lecteurs des 3ème et 4ème âge vous grincez sans doute des dents : comment cet arrogant blogueur ose-t-il insulter ses aînés ? N'est-ce pas violer le seul commandement pourvu d'une gratifiante promesse "honore ton père et ta mère" ? Que nenni; votre péché doit être mis en lumière et l'âge de vos artères ne saurait vous procurer une quelconque immunité. Mais je m'empresse néanmoins de plaider en votre faveur les circonstances atténuantes: celles de la légèreté et de l'ignorance, selon l'adage "on est toujours plus intelligent à la fin du film".

Cette atténuation de culpabilité est en revanche refusée à notre  génération du baby boom et à celle de nos enfants. Car nous savons. Toutes les semaines des alertes climatiques sont lancées et la réalité de ses conséquences catastrophiques est désormais aussi visible qu'incontournable.

Las...nous nous empressons d'acheter d'inutiles et énergivores voitures "4x4" encombrant nos rues, nous sautons dans un vol low cost pour un caprice de shopping et votons pour des partis de droite qui se soucient de la santé des hommes et de la nature comme de leur dernière chemise. Las...

Mais NDDL est sauvée. Un signal, un espoir pour demain ?  

    

 

 

  

 

      

05/09/2017

Famille d'accueil: l'aventure continue!

Une aventure mouvementée et un peu "crevante", il est vrai. le 7 juillet dernier notre enfant d'accueil de 3,5 ans déboule comme un tourbillon décoiffé et bruyant en notre paisible demeure. Hyper vigilance, anxiété constante et sollicitations incessantes seront nos défis quotidiens.

Presque deux mois plus tard elle nous quittait hier lundi 4 septembre 2017 pour un foyer particulièrement bien adapté à sa situation. Avec un petit pincement au coeur mais aussi un sentiment de mission accomplie.

A force de patience, d'apprivoisement, de tendresse et d'encouragement notre fillette a, lentement mais surement, bien progressé en tous points. Elle parle moins fort, n'a plus peur des animaux, s'élance avec aisance sur les manèges des places de jeux, joue toute seule pendant plus d'un quart d'heure et s'exprime poliment.

La semaine dernière, à la Migros de Plan-les-Ouates, observant notre petite protégée une employée s'exclame : "Voilà une petite fille heureuse!".   

Quelle belle récompense.

 

 

 

10:26 Publié dans Civisme, Genève, vie locale | Lien permanent | Commentaires (2) |  Imprimer |

02/08/2017

LA Suisse n'existe pas ! Et pourtant elle existe…

Ce n'était sans doute pas prémédité. Mais pour un coup pub promotionnelle, c'est réussi! Ada Marra aime la polémique. Comme toute battante, c'est une indécrottable combattante. Et des adversaires politiques au QI modeste et à la réactivité primaire, il n'en manque guère dans les rangs nationalistes. Leur zèle indigné – prétendument patriotique - inquiète bien davantage que la petite provocation de notre dynamique politicienne gauchiste.

La vérité est que Dame Helvétie est une vue de l'esprit construite par des hommes visant un intérêt commun face à d'autres intérêts extérieurs. Pas d'unité de langue, de culture, de religion ni de géographie physique. Et pourtant. Notamment par l'étrange pouvoir d'un drapeau commun, le téléspectateur de Chancy se réjouit davantage du succès d'un sportif glaronais que de celui d'un voisin français de Challex…

Plus sérieusement. Helvètes, nous partageons un tronc commun de valeurs fondamentales consacré par une fort belle Constitution fédérale inspirée de valeurs bibliques.  

11:06 Publié dans Civisme, Politique, Suisse | Lien permanent | Commentaires (7) |  Imprimer |

04/05/2017

Un élan passionnel pour la grande muette

Comme c'est touchant de voir certains s'étrangler d'indignation parce qu'un employeur ne souhaite pas engager du personnel astreint à des obligations militaires! C'est que sous de fières et austères casquettes gris-vertes réside un cerveau pas toujours surdimmensionné en son hémisphère gauche mais débordant en sa droite: pas touche à mon armée adorée, prunelle de mes yeux!

Je peux comprendre cette réaction. Mais au crédit de mes 300 jours de service dans l'élite (cp pol rte 10), j'ose questionner : et si nous parlions aussi des innombrables heures, jours et semaines trop souvent gaspillés sous les drapeaux ? Des innombrables soldats victimes d'un commandement trop souvent catastrophique car peu compétent et prussien ? Du coût direct et indirect abyssal trop souvent supporté par nos entreprises pour les beaux yeux d'une armée qui, trop souvent, ne sert que ses propres intérêts au détriment de ceux du pays et de ses citoyens.

19:08 Publié dans Armée suisse, Civisme, Genève, Suisse | Lien permanent | Commentaires (3) |  Imprimer |

28/04/2017

Votation du 21 mai sur les TPG : merci de voter OUI !

54 oui, 34 non et 0 abstention. C'est le score obtenu au Grand Conseil. Fasse le Ciel que les citoyens genevois imitent leurs (sages) députés ! Cette loi, fruit d'un compromis équilibré entre les sources de financement (usagers et Etat), permettra à nos transports publics de mieux remplir leur indispensable mission. 

Voici plus de 60 (!) ans que mon village et ses Landecéens attendent d'être reliés au réseau TPG. Aujourd'hui, enfin, tous les voyants sont au vert. Alors, de grâce et pour ce motif aussi, VOTEZ OUI le 21 mai prochain.    

10:33 Publié dans Civisme, Développement durable, Genève, vie locale | Lien permanent | Commentaires (0) |  Imprimer |

12/04/2017

Mauro versus Sabine ou l'incroyable culot du SSP !

Un employé des HUG triche. Parfaitement capable de travailler il se fait passer pour malade et touche indûment son salaire. Il est pincé et démasqué par un détective.

"C'est choquant !" s'emporte Sabine Furrer du syndicat SSP qui défend l'indélicat personnage.

Mauro Poggia a beau jeu de rétorquer, à raison évidente, que la morale est bafouée par la tricherie malhonnête et non par la vérité révélée.

C'est l'attitude du syndicat qui est choquante; en défendant l'indéfendable il y perd sa crédibilité. Dommage.

N'en déplaise à certains dont le sens moral est fâcheusement dévoyé, l'immense majorité de nos concitoyens condamne la fraude et, corolaire, approuve les moyens de lutte mis en œuvre pour la combattre.  

 

11:24 Publié dans Civisme, Genève, Genève, vie locale | Lien permanent | Commentaires (2) |  Imprimer |

01/04/2017

Courage, fuyons!

Fuyons les moqueurs! Dans tous les domaines de la vie sociale, familiale, professionnelle ou associative vous risquez de les rencontrer. Et de les entendre. Car ils parlent facilement. Ils ont besoin d'oreilles pour nourrir leur fâcheux penchant. Plaignons-les car la joie et la paix ont largement déserté leur âme alors qu'une tristesse crispée se dessine, inévitablement, sur leurs visages. 

Au lendemain même d'une assemblée générale de paroisse péniblement animée par des réquisitoires peu amènes, la pensée du jour du mercredi 29 mars 2017 de l'excellent site internet "top chrétien" nous en parle; sacrée coïncidence ou coïncidence sacrée ?

"Les moqueurs sont ceux qui critiquent, abaissent, dévalorisent, voient toujours le verre à moitié vide, sont négatifs et défaitistes. Ils sont facilement reconnaissables, parce qu’ils aiment juger et ne bénissent pas. Autant que cela dépend de vous, évitez leur compagnie. Evitez de croire ce qu’ils disent et de laisser leurs paroles négatives influencer votre vie."

 

11:56 Publié dans Associations, Bible et Evangile, Civisme, Spiritualités | Lien permanent | Commentaires (0) |  Imprimer |

10/03/2017

Une princesse éthiopienne en nos murs

Lundi 27 février 2017. 16h30. Le téléphone sonne: "Bonjour, pouvez-vous héberger en urgence une fillette d'environ 10 ans ? Vous êtes notre dernier espoir avant l'hospitalisation sociale". Vous devinez la réponse de l'épouse du soussigné...

Fort agréablement "coincée" entre notre cadette de 22 ans et notre "bébé d'acceuil" de 13 mois, notre jolie princesse est tantôt baby sitter, tantôt petite soeur admirative d'une grande.

Intelligente espiègle et souriante, notre jeune pensionnaire nous entraîne dans des parties d'UNO passionnées et fait souffler en notre demeure un vent d'aventure et de gaieté.     

11:07 Publié dans Civisme | Lien permanent | Commentaires (3) |  Imprimer |

04/02/2017

Un virus mortel qui affecte l'humanité

Les optimisations fiscales de tout poil, l'affaire Cahuzac, les confortables rémunérations de proches de M. Fillon, les mandats d'intermédiaire financier de Me Bonnant, le football leaks de Beckam, les parachutes dorés et salaires indécents de pdg, les forêts tropicales dévastées, etc... Ces honteux scandales n'existeraient pas sans le virus mortel de la cupidité. 

Un léger malaise me saisit pourtant lorsque j'entends les cris indignés de la populace unanime à condamner vertement ces lamentables agissements. En effet, chacun de nous est-il vraiment exempt de cet amour de l'argent ? Est-il parfaitement guéri de ce germe d'infection qui souille de son pus l'intégrité intérieure ? Est-il totalement préservé des flots incessants d'une propagande qui vante le mérite de vendre son âme à l'idole toute puissante de la convoitise ?  

Il existe pourtant un exemple historique édifiant. Celui de l'être humain le plus célèbre de tous les temps. Il naît dans un abri à bétail car ses parents d'origine fort modeste ne peuvent se payer une chambre d'hôtel. Puis il passe sa prime enfance dans le dénuement d'un camp de réfugiés, à une époque où les ONG et autres organisations internationales humanitaires n'existent même pas. Adulte, il vit de l'aumône de quelques femmes au coeur charitable. La caisse de son association à but non lucratif est exclusivement destinée à aider les nécessiteux. Il n'a pas le sou pour posséder un chez soi ou pour payer l'impôt obligatoire. Juste avant son décès il ne laisse qu'un seul vêtement. Seule l'intervention providentielle d'un improbable bienfaiteur lui permet d'être enseveli décemment.

Impossible de servir deux Maîtres, il faut choisir entre aimer Dieu ou aimer l'Argent. C'est binaire.

26/12/2016

Etes-vous croyant ?

C'est la question posée par la Tribune de Genève à nos gouvernants à l'occasion de ce Noël 2016. Stupeur: hormis Luc Barthassat et Antonio Hodgers, tous les autres se débinent.

Une frilosité timorée peu acceptable: responsables de la conduite de la cité, les citoyens peuvent et doivent connaître les valeurs profondes qui motivent pensée et parole de leurs édiles.

Le croyant qui dit publiquement combien Jésus-Christ est essentiel à sa vie est au bénéfice d'une merveilleuse promesse de l'évangile : " Celui qui me confessera devant les hommes, moi aussi je le confesserai devant mon Père". 

Et le non-croyant qui proclame haut et fort son athéisme est aussi - d'une certaine manière - honoré par Dieu : "Puisses-tu être froid ou bouillant! Je vomirai les tièdes de ma bouche".

 

10:22 Publié dans Bible et Evangile, Civisme, Genève, Politique, Spiritualités | Lien permanent | Commentaires (1) |  Imprimer |

15/11/2016

L'hypnose du capitalisme et guerre économique mondiale

Voici un article fort intéressant sur la guerre économique à laquelle nous participons sans même nous en rendre compte : http://lesakerfrancophone.fr/le-syndrome-dhypnose-capitaliste

 

Un peu caricatural mais , hélas, tellement lucide et réaliste. A vrai dire le capitalisme n’est pas le problème fondamental car il pourrait - et devrait - être jugulé par des lois fortes protégeant efficacement les démunis et l’environnement. Le problème de base est la cupidité et l’égoïsme ; en un mot le péché ce mal génétique dont souffre l’espèce humaine. Finalement l’auteur en convient implicitement en appelant à une indispensable prise de conscience d’ordre spirituel : « L’erreur humaine est toujours la même depuis la nuit des temps lorsque l’homme veut se faire Dieu en concentrant les pouvoirs, l’argent et la technologie ».

 

« Etre ou ne pas être », autrement dit « être ou posséder », devient l’enjeu vital de l’humanité en ce début de 21ème siècle. Le peuple suisse a la possibilité de choisir entre le risque éventuel de quelques brèves coupures de courant électrique ou la sortie la plus rapide possible d’un nucléaire insupportablement coûteux et intolérablement mortifère pour la survie de l’espèce humaine. A nous de (bien) choisir ; le regard de nos enfants et petits-enfants est posé sur nous. Pour le gain malsain d’un confort consumériste excessif, ne jouons pas avec la vie. Ne jouons pas avec leurs vies.

05/11/2016

Les "deux-roues" persécutés par la police genevoise.

Certes il convient de respecter et de faire respecter la loi. Mais celle-ci, comme le sabbat, est faite pour l'être humain et non l'inverse. Ce qui implique d'éviter une répression "aveugle qui ouvre l'oeuil sur tout"; sans nuance et sans discernement.

C'est malheureusement ce qui s'est passé ces derniers jours à Genève. Nos autorités ont réussi à transformer une campagne de sécurité routière en une formidable campagne "anti deux-roues". Partant, tous les cyclistes sont implicitement invités à troquer leur vélo contre leur automobile et les scootéristes à conserver soigneusement leur place dans les files de voiture. La mobilité et la qualité de l'air genevoises en sortiront sans doute gagnantes!  

      

09:14 Publié dans Civisme, Développement durable, Genève, vie locale | Lien permanent | Commentaires (2) |  Imprimer |

16/10/2016

Ils tentent de crever les pneus des bus TPG!

Armés de redoutables poinçons, ils ont pour objectif de percer les pneus des bus TPG. Parviendront-ils à leur triste objectif ? Drapée dans une rhétorique idéologique qui privilégie un intolérable statu quo à un compromis porteur de progrès, une improbable mouvance politique - aux marches de la recherche du bien public - sévit: par le lancement d'un fâcheux référendum qui a tout l'air d'un sabotage en bonne et due forme.

Genève a besoin de bons transports publics. Ce n'est plus une option mais une évidente nécessité pour répondre aux défis de mobilité et de santé publique genevoises. Et les habitants de Landecy qui attendent leur bus cgte/tpg depuis plus de 60 ans (!) supplient leurs concitoyens de ne pas crever les pneus du bus 44 d'un sauvage coup de stylo en faveur d'un très malheureux et nocif référendum.  

  

14:07 Publié dans Civisme, Développement durable, Genève, vie locale | Lien permanent | Commentaires (3) |  Imprimer |

07/08/2016

Les malheurs de Sophie

Ou plutôt ceux du PDC genevois. Depuis son château du secrétariat général du PDC, la petite Sophie ne peut résister à la tentation de l'interdit et ce qu'elle aime par dessus tout, c'est faire des bêtises...ou en dire. D'hénaurmes comme: "je suis athée mais le c de chrétien de mon parti me convient parfaitement". Ah bon, Jésus ne croyait pas en Dieu ? Ou bien: "la famille n'est plus composée d'un papa et d'une maman". Ah bon ? Il va falloir que je me renseigne auprès de Maya l'abeille pour qu'elle m'explique comment deux ovules, par exemple, font - désormais - pour créer une famille.

Quelle impudente imprudence que de jeter son parti dans les griffes d'une Madame Fichini! Un parti n'existe que par son électorat; or celui-ci se regroupe autour d'un minimum de valeurs fondamentales: une certaine idée du respect dû à l'être humain puisée dans les racines judéo-chrétiennes, et une défense de la famille en tant qu'entité dans laquelle chaque enfant peut construire son identité, y compris sexuelle. Avec un papa et une maman, bien évidemment.

En bafouant ces/ses valeurs le PDC ne gagnera pas une seule voix mais perdra une partie de son fidèle électorat. Bien pire encore : il trahit son ADN.

19:21 Publié dans Civisme, Genève, Politique | Lien permanent | Commentaires (10) |  Imprimer |