10/04/2015

Islam et démocratie : pas de liberté pour les ennemis de la liberté ?

L'Islam est-il en soi liberticide ? Difficile de répondre à cette question car l'islam est constitué de nombreux et divers courants doctrinaires.

Pourtant cette religion présente intrinsèquement un indéniable potentiel liberticide puisqu'elle vise à imposer (et non proposer) sa loi divine coranique aux pays et populations de la terre entière.

Que nenni s'exclament, en toute sincérité sans doute, nos amis et voisins musulmans occidentaux qui font montre de grand respect et douceur à notre endroit. Certes, mais que se passe-t-il dans les pays où l'islam est majoritaire et parvient à s'imposer dans la sphère politique ? La charia y est bel et bien appliquée avec son lot de décrets frontalement incompatibles avec nos valeurs. Un exemple ? L'islam punit de mort l'apostasie. Problème.

Alors, pas de liberté pour... bien sûr que non! Une attitude hostile et agressive envers nos concitoyens musulmans est parfaitement contre-productive car elle favorise, voire rend légitime, le radicalisme conservateur islamique. A l'inverse, continuons à défendre sans relâche la liberté religieuse, le respect de l'exercice de toute religion, le droit de construire des lieux de culte, de porter certains vêtements, d'inhumer selon certains rites. C'est là nos véritables gloire et fierté d'hommes libres qui aimons et chérissons la liberté, sans compromis.

Ne cédons ni aux sirènes d'une extrême-droite islamophobe primaire ni à celles d'une gauche mécréante et nerveuse qui rêve d'une société athée pure de toute spiritualité.  Non, au contraire, gagnons ce combat non violent avec les seules armes véritablement efficaces : respect, écoute et amour du prochain. Le monde musulman occidental sera alors naturellement pacifié, après avoir goûté l'eau limpide fraîche et bienfaisante de la liberté.

Car "là où est l'Esprit de Dieu, là est la liberté" (2 Corinthiens 3:17).

Olivier Emery                

   

07:51 Publié dans Bible et Evangile, Civisme, Politique, Spiritualités | Lien permanent | Commentaires (2) |  Imprimer |

03/03/2015

Bus à Landecy. Luc Barthassat, magistrat PDC, dessaisi du dossier.

C'est une bonne nouvelle que nous annonce la Julie en ce mardi 3 mars 2015 ! Bonne nouvelle pour Landecy, L'Etat et Bardonnex.

1. Landecy. L'hostilité historique de notre ministre des transports au projet d'extension de la ligne TPG 44 (nécessitant une  petite emprise sur l'un de ses terrains agricoles) est un secret de polichinelle.

2. L'Etat. Il est juste et sain que nos gouvernants soient écartés de tout conflit d'intérêts potentiel. Le pouvoir doit s'exercer en faveur du bien public, exclusivement.

3. La Commune de Bardonnex. Fief PDC, Bardonnex est servie avec compétence par un magistrat, PDC lui aussi, M. Alain Walder. Notre Maire a déjà clairement et logiquement pris position en faveur de l'extension du bus 44, seule desserte qui réponde efficacement tant aux besoins de la population de Landecy qu'aux soucis d'équilibre financier des TPG. Gageons que le bon exercice de son ministère municipal sera à l'avenir plus "confortable" avec un interlocuteur étatique issu d'une autre famille politique.

Olivier Emery

    

05/02/2015

Luc Barthassat et PDC : gare au faux pas !

La presse genevoise l'a déjà révélé au public en été 2014 : notre ministre des transports est propriétaire d’un terrain agricole à l’entrée de Landecy. Un terrain nécessaire au rebroussement du bus TPG 44 qui, prolongé de La Croix-de-Rozon, desservirait le village.

Selon de nauséabondes rumeurs, profitant de sa position de patron des services publics concernés, Luc Barthassat interviendrait en coulisse pour conserver son bout de parcelle. Comment ? En favorisant activement une autre variante de desserte;  une autre variante qui ne répondrait pas aux besoins de la population et serait aussi intolérablement déficitaire.

Je ne veux pas croire à ces échos. Pareil comportement serait détestable, tant sur un plan politique qu'éthique. Fils d'agriculteur, Luc est sans doute attaché à la terre et habité du sentiment que l’on doit conserver le patrimoine reçu des anciens; mais ce noble intérêt n’en demeure pas moins privé. Or favoriser  ce dernier au détriment de l’intérêt public constituerait un évident et grave faux pas, tant pour notre élu que par ricochet pour son parti le PDC.

Membre du « groupe pour un bus à Landecy », copain d’enfance de Luc et ancien conseiller municipal PDC-Entente, le soussigné espère de tout cœur que ce billet est inepte et donc parfaitement inutile. La Commission des transports du Grand conseil vient d'adopter à l'unanimité une pétition, massivement soutenue par la population villageoise, demandant une extension du bus 44 pour desservir Landecy. L'occasion est donc belle pour notre ministre de démontrer que les rumeurs précitées sont infondées. Comment ? En soutenant cette pétition et en négociant activement avec la Commune la mise à disposition de son (petit) bout de terrain.

Nous pourrions alors bientôt baptiser joyeusement la boucle TPG à l'entrée du village : "SQUARE BARTHASSAT", en l'honneur d'une appréciée et respectée famille landecéenne. Et pourquoi pas ?

Olivier Emery

 


15:26 Publié dans Civisme, Genève, vie locale, Politique | Lien permanent | Commentaires (2) |  Imprimer |

03/02/2015

Mais où donc est passé Bardonnex Alternative ?

Stupeur à la lecture des listes déposées en vue des prochaines élections municipales bardonnésiennes : pas trace de BA.

La disparition du parti vert-rose-rouge est regrettable. Non parce que le soussigné (ancien élu PDC-Entente) partage l'idéologie "de gauche", mais parce que la voix alternative manquera au débat. Qui défendra dorénavant l'environnement, la mobilité douce, les transports publics ou l'aide humanitaire ?

Les anciens de 1987 se souviennent avec nostalgie et amusement de l'entrée mouvementée de ce parti alternatif sur la scène politique municipale. Non sans provocation, son leader de l'époque - aujourd'hui brillant et compétent député socialiste au Grand-Conseil - profite du repas annuel des aînés de la Commune pour chanter les louanges d'un "vent nouveau" qui souffle enfin dans l'air prétendu vicié de la vie politique bardonnésienne. Tollé général. Coupure de micro. Grimaces des notables traditionnels. Jacques Delétraz, ancien et respecté Maire de la Commune, prend la parole : "Un vent se lève sur la Commune, nous dit-on, espérons que ce ne soit pas une bise glaciale...".

Après quelques pas et faux-pas des uns et des autres, l'amitié et le souci du bien public ont alors heureusement et invariablement présidé les travaux du conseil municipal.

BA disparaît ? Non, décidément, c'est bien dommage.  

Olivier Emery

 

       

17:40 Publié dans Civisme, Politique | Lien permanent | Commentaires (0) |  Imprimer |

21/12/2014

Noël: un message révolutionnaire qui renverse l'ordre établi ?

N'en déplaise aux gens religieux riches bien-pensants et conservateurs, le chant que Marie entonne à l'annonce de la prochaine naissance de son enfant est bouleversant. Au sens propre du terme. Mauvaise nouvelle pour le nantis et les privilégiés de la société humaine! Bonne nouvelle pour les méprisés et les défavorisés !

Un séisme renversant et provocateur qui, de tout temps, interpelle le lecteur évangélique : "Le Tout-Puissant a mis en déroute les hommes au coeur orgueilleux, il a renversé les rois de leurs trônes! Il a placé les humbles au premier rang et comblé de biens ceux qui avaient faim!" (Luc 1:51ss). Voilà une simple jeune fille juive qui ne mâche pas ses mots.

Le christianisme, le vrai, n'est ni favorable aux puissants de la terre ni le complice opiacé d'une minorité oppressante, trop riche, vivant au détriment d'une majorité opprimée, trop pauvre. Trente ans plus tard comme en écho les paroles fortes de son Enfant percutent le coeur de ceux qui se sont approchés de lui au sommet d'un mont : heureux ceux qui se savent pauvres en eux-même, heureux les doux, heureux ceux qui ont faim et soif de justice, heureux ceux qui ont de la compassion pour autrui, heureux ceux qui ont le coeur pur et qui créent la paix autour d'eux!

La révolution commence dans l'humble étable de nos coeurs. Joyeux et heureux Noël à toutes et à tous!

Olivier Emery

15:14 Publié dans Bible et Evangile, Culture, Politique, Spiritualités | Lien permanent | Commentaires (0) |  Imprimer |

17/12/2014

Antisémite ? - Non bien sûr ! Anti-sioniste ? Oui avec honneur !

Il est de bon ton aujourd'hui d'être anti-sioniste. C'est devenu une vertu. Par un grossier amalgame régulièrement entretenu par nos medias, l'anti-sioniste lutte contre le méchant oppresseur colon juif israélien. C'est bien connu, plus la ficelle est grosse...

Le sionisme est, évidemment, bien autre chose. C'est le principe, accepté en 1947 par la communauté internationale, selon lequel le peuple juif a légitimement droit à un Etat sur la terre de ses ancêtres. Mais attention, pas tout le territoire de Judée et Samarie, loin s'en faut! Israël n'a obtenu qu'un relativement petit bout de terre, fruit d'un compromis, d'un partage entre Arabes et Juifs. Les Arabes ont hélas rejeté la paix en 1948 et choisi d'engager une guerre sans merci visant explicitement à rejeter les Juifs à la mer.   

Cette réalité historique dérange nos anti-sionistes contemporains qui l'occultent pour contester l'existence de l'Etat d'Israël. Certains semblent même souhaiter que les "Juifs colons sionistes impérialistes" dégagent de la Palestine, sans même réaliser que cette libération risque d'être tragique, cruelle et liberticide: une terre libérée de la présence des infidèles insoumis à la Religion. Une terre où il fera bon vivre à l'ombre de la sainte bannière du Hamas.

Et si ce myope et vertueux anti-sionisme puisait ses freudiennes racines dans le pestilentiel antisémitisme ?

Olivier Emery    

  

         

09:45 Publié dans Israël, Politique, Spiritualités | Lien permanent | Commentaires (6) |  Imprimer |

05/12/2014

Favoriser la circulation des TPG est une question de bon sens.

Permettre aux TP de circuler en site propre revient à les rendre plus rapides. Le bien public l'impose en termes de mobilité globale : si un véhicule contient 80 voyageurs, il passe naturellement avant celui qui en contient un ou deux. Même un enfant de 10 ans peut le comprendre sans peine.

Le gain est aussi évident en terme d'économie d'énergie et de réduction de pollution. Tant notre précieux environnement vital que notre santé sortent gagnants de cette stratégie : un véhicule transportant 80 personnes pollue moins que 80 en transportant une chacun.

Cette évidence est telle que l'on peine à comprendre nos élus de l'Entente lorsqu'ils s'y opposent. Que les représentants de l'UDC ou du MCG soutiennent aveuglément le transport individuel dévoreur d'espace, d'énergie et d'air pur ne surprend plus personne. En effet ces partis flattent leurs électeurs "pro-voiture primaires" et distribuent probablement des dividendes à de puissants et intéressés sponsors.

En revanche, je ne comprends pas pourquoi les élus PDC et PLR bafouent régulièrement le bon sens en matière de politique des transports en votant au détriment de l'environnement et de la santé publique. Elus de l'Entente ressaisissez-vous! De grâce, n'abandonnez pas à la gauche le monopole de la défense de ces biens vitaux pour tous. 

Olivier Emery

 


14/11/2014

Réponse à M. Julien Fonjallaz

Hier 13 novembre 2014 M. Fonjallaz prend sa plume vitriolée pour m'accuser de calomnie, injure, méchanceté, agression et autre mensonge. En cause un billet de septembre 2013 paru dans la présente blogsphère préférée des Genevois. Voici ma réponse.

Bonjour Monsieur Fonjallaz,

C'est sur la base de la citation suivante (publiée dans le 20 minutes du 26 septembre 2013) que j'ai écrit le billet incriminé: "Combien de personnes ont été ruinées, mises en prison pour avoir osé mettre en doute la version sioniste de l'Holocauste?"

Si vous n'avez jamais posé cette "curieuse question" alors je vous présente mes excuses et suis évidemment prêt à corriger mon texte.

En toute hypothèse, je regrette de vous avoir donné l'impression que mon blog constituait une "agression" envers vous.

Mon but est de combattre, non pas des personnes, mais seulement les idées que j'estime nuisibles et dangereuses telles le révisionisme, soeur jumelle de l'odieux antisémitisme. Pour ces fléaux de l'humanité : pas de faiblesse ni de bonté ! Mais pour chaque être humain : respect et bienveillance inconditionnels.

Avec mes salutations les meilleures.

Olivier Emery 

 

07:50 Publié dans Civisme, Politique | Lien permanent | Commentaires (0) |  Imprimer |

07/11/2014

LuxLeaks: tout est légal! Oui mais...

Tout est légal! Oui mais...soigneusement maintenu caché et secret. Nous apprenons que 340 multinationales  optimisent leur fiscalité au Luxembourg. Faut-il s'en émouvoir ? Il y a plus de 30 ans, mon professeur de droit fiscal - par ailleurs avocat fiscaliste - l'affirmait déjà avec conviction : "il ne faut pas confondre la fraude fiscale avec l'économie d'impôt"!

Puisque tout est légal, pourquoi donc avoir caché ces accords fiscaux? Cette volonté dissimulatrice est l'aveu d'une forfaiture car les ténèbres ont une terrifiante peur de la lumière. Voici un exemple révélé par le LuxLeaks qui explique le caractère inique de ces agissements : FedEx a créé deux filiales au Luxembourg pour y transférer ses revenus réalisés en France, au Mexique et au Brésil. Grâce à ce montage fiscal, 99,75% de ses revenus n'ont pas été taxés.

Tout ce qui est légal n'est donc pas forcément correct. N'en déplaise aux pitoyables et cupides dissimulateurs qui au lieu de clamer aujourd'hui "c'est légal" seraient mieux inspirer de se repentir. Histoire de conserver un minimum de dignité.  

Olivier Emery      

 

05:15 Publié dans Civisme, Politique | Lien permanent | Commentaires (1) |  Imprimer |

12/10/2014

M. Stauffer, MCG et UDC: lettre ouverte à nos aînés genevois

Chers Aînés,

Comme mes chers parents vous êtes nés dans les années 20 ou 30 du siècle dernier. Vous détestez le désordre, l'arrogance, la brutalité et l'irrespect. Et c'est aussi pourquoi vous êtes peut-être tentés d'accorder vos suffrages à des partis au discours sécurisant, voire sécuritaires, tels que le MCG ou l'UDC.

Le récent comportement du chef de file et chef de bande du MCG au Grand Conseil devrait vous interpeller. Voici un individu qui devrait - à juste titre - vous effrayer : irrespectueux, brutal et arrogant. Voici deux partis, le MCG et l'UDC, qui défendent et cautionnent sans vergogne ce fauteur de trouble inquiétant.

Chers Aînés pensez-y svp lors des prochaines élections. Veuillez voter pour des partis et des députés qui aiment l'ordre, le respect et la politesse. Que vous soyez de gauche, du centre ou de droite, veuillez accorder votre confiance à ceux-ci, exclusivement. Pour votre bien et celui de nos institutions genevoises.

Olivier Emery   

P.S Bravo à M. Eric Leyvraz, député UDC, qui a eu le courage de "nager à contre-courant" en s'élevant contre l'incivilité inacceptable de son collègue.    

  

19:21 Publié dans Civisme, Genève, Politique | Lien permanent | Commentaires (4) |  Imprimer |

10/09/2014

Dispute entre Céline A. et Luc B. : qui a cherché la bagarre en premier ?

A en croire le site internet de notre chère Julie, ce serait Céline A. qui a ouvert les hostilités en demandant à Luc B. s’il travaille, ou autrement exprimé: « tu es un fainéant qui s’amuse sur fb au lieu de bosser tes dossiers ».

Moi je trouve que ce n’est pas très sympa comme remarque et que, du coup, Madame BCBG-UDC s'est elle-même exposée au retour croisé de notre ministre qui, comme on le sait, n’est pas dépourvu d’esprit de répartie.Ce qui aboutit finalement à la « sale gamine ». Qui sème le vent...

Olivier Emery

 

16:27 Publié dans Politique | Lien permanent | Commentaires (3) |  Imprimer |

02/09/2014

Traversée autoroutière lacustre PDC-PLR : la solution du bon sens.

A ma gauche, les anti-bagnoles primaires. Pour eux la statu quo est toujours la meilleure solution et, par un coup de baguette magique, l’Homme moderne va prochainement renoncer au transport individuel au profit des seuls transports collectifs. Pour eux, il faut dire évidemment dire non à toute traversée. Ces personnes sympathiques fréquentent les cercles écolo-de gauche, nostalgiques d’un monde idéal et planifié. Idéal parce que planifié.

A ma droite, les pro-bagnoles primaires. Impatients et infantiles : « j’en ai marre des bouchons sur le pont du Mont-Blanc, j’veux tout-de-suite ma petite traversée de la rade, je m’en fiche de ce qu’elle va coûter aux contribuables genevois et tant pis si elle ne fait que reporter les bouchons 500m en amont dudit pont, de bleu de bleu ! ». Ces personnes moins sympathiques fréquentent le parti « YAKAFOKON-MCG-UDC », rejointes par quelques imprudents dirigeants d’un TCS qui, en quelques mois, perd une belle crédibilité acquise depuis des décennies.

Et au milieu, vous et moi. Nous qui rêvons d’un monde imaginaire sans voiture, funeste invention dévoreuse d’espace et d’énergie. Mais nous qui rêvons aussi et surtout d’un monde réel où le trafic de transit épargne enfin les abords de la ville, les pacifiant en faveur de la mobilité douce et de transports publics efficaces et confortables.

Nous voterons résolument NON à l’initiative immature des pro-bagnoles et nous soutiendrons l’initiative raisonnable du PDC-PLR.

 

Olivier Emery

 

10:13 Publié dans Civisme, Politique, Région | Lien permanent | Commentaires (3) |  Imprimer |

28/08/2014

Gaza et Israël : heureusement qu'il existe le blog de M. Hayoun !

Dans le silence assourdissant et honteux de nos médias, heureusement qu'une voix s'élève pour nous informer correctement de la situation. Une voix toujours claire mais modérée, une voix toujours convaincue mais équilibrée, une voix qui sait que la vraie paix ne peut se construire que sur la vérité, l'intégrité et la bienveillance. Doux comme la colombe et prudent comme le serpent...

Chers amis lecteurs de la Tribune de Genève, lisez tous les blogs de M. Hayoun sur le sujet et enfin vous saurez ce qui se passe vraiment à Gaza et en Israël. Enfin votre regard s'ouvrira sur la complexité de ce conflit et s'affranchira d'une propagande "gauchiste ou bourgeoise bien pensante" qui s'affiche grossièrement et assez inexplicablement anti-sioniste et anti-israélienne. 

Olivier Emery

07:41 Publié dans Politique | Lien permanent | Commentaires (5) |  Imprimer |

23/08/2014

Caisse-maladie étatique unique: c'est la solution magique.

Dans un monde idéal il ne devrait y avoir qu'une seule caisse maladie, qu'une seule chaîne de magasins d'alimentation, qu'une seule marque d'automobile, qu'un seul distributeur de fleurs, qu'une seule banque, etc... Pensez-donc: on économiserait des frais de publicité et le coût de production des biens et des services serait aussi fortement diminué au profit de tous les citoyens consommateurs. Ce rêve existe. Il s'est incarné, par exemple, en Union soviétique durant une bonne partie du XXème siècle. Avec le succès que l'on sait. 

Donc votons oui à la Caisse maladie unique! Si un jour nous devions - par impossible - ne pas être satisfaits de la qualité de ses services, nous n'aurions pas l'inconvénient de devoir nous demander s'il convient d'en changer pour une autre.

Olivier Emery   

19:15 Publié dans Politique | Lien permanent | Commentaires (3) |  Imprimer |

01/08/2014

Gaza: partiale la rts ? Que nenni !

Non, la rts est impartiale. Non son TJ ne saurait se confondre avec une propagande médiatique pro-hamas. La preuve ?

Certes, hier jeudi 31 juillet, elle consacre près de la moitié de son TJ à ce triste conflit. Certes le mot "Hamas" n'est - sauf erreur - pas prononcé une seule fois. Certes, tous les commentaires, images sanglantes-chocs et interviews vont exclusivement dans le sens "regardez les horreurs commises gratuitement par la méchante armée israélienne".

Mais, comme chat sur braise, comme par accident, comme par erreur de script, deux "petits faits" sont laconiquement et furtivement concédés dans ce volubile réquisitoire qui fleure bon le travail d'un journalisme professionnel sérieux et crédible:

- il y a des armes dans les écoles de l'ONU

- 32 tunnels ont été découverts à ce jour 

Alors, vous voyez bien, la rts est impartiale. Les Romands sont donc bien informés. 

Olivier Emery

09:41 Publié dans Politique | Lien permanent | Commentaires (11) |  Imprimer |

30/07/2014

Israël entre survie existentielle et impasse politique.

Le petit Etat hébreux possède une puissante armée sans laquelle…il n’existerait plus aujourd’hui ! Dès sa conception, dès sa naissance, Israël joue encore et toujours sa survie. Prétendre le contraire reviendrait à nier grossièrement l’Histoire et à ne pas prendre aujourd'hui au sérieux le Hamas islamiste palestinien dont le but affiché - sans hypocrisie ni vergogne - est de détruire Israël et d’en chasser ou exterminer ses habitants juifs.

Les gens un tant soit peu objectifs et bien renseignés reconnaissent donc le droit légitime des Israéliens de détruire ces menaçants tunnels et rampes de missiles gazaouis. Reste que le (probable) succès militaire hébreux de cette guerre risque d’avoir le goût amer de la défaite politique. En effet, un surcroit de misère et de deuils profitera paradoxalement  à ceux qui l’ont initié et, par ricochet dans l’autre camp, à une « droite israélienne nationaliste dure » peu soucieuse de tout entreprendre pour casser l’engrenage infernal de la violence haineuse.

Prions donc pour que se lèvent, à Gaza comme à Jérusalem, des hommes qui « fuient le mal, fassent le bien et recherchent activement la paix » (Psaume 34 :15).   

Olivier Emery

 

11:42 Publié dans Politique | Lien permanent | Commentaires (10) |  Imprimer |

24/07/2014

Conflit à Gaza. Entre tragédie et incompréhension.

Incroyable mais vrai :

1.     Le Hamas prend l’initiative d’agresser unilatéralement Israël en visant délibérément des populations civiles par des tirs de missiles.

2.     Le Hamas ne fait strictement rien (euphémisme) pour protéger sa population civile lors du conflit qui en découle.

3.     Le Hamas refuse pour une xième fois tout cessez le feu proposé...

...et, comme de bien entendu :

4.     c’est contre...Israël que l’ONU va ouvrir une enquête pour crimes de guerre.

Olivier Emery

 

11:35 Publié dans Politique | Lien permanent | Commentaires (9) |  Imprimer |

21/07/2014

Démocratie israélienne et Hamas palestinien : une paix possible ?

Le peuple palestinien de Gaza aura-t-il la capacité et la volonté de se libérer du joug islamiste haineux et mortifère du Hamas ? Ce peuple aura-t-il l’énergie et le courage de renverser ce pouvoir totalitaire et violent ? C’est un préalable incontournable à un chemin de paix entre Juifs et Arabes de cette région car pour faire la paix il faut être deux.

Le peuple israélien possède fondamentalement cette capacité et cette volonté ; en effet il fonctionne de manière démocratique et souhaite majoritairement pouvoir vivre en paix et en sécurité avec ses voisins.

Mais comment faire la paix avec le Hamas dont le but officiel est la destruction du seul pays vraiment démocratique du Proche-Orient ?

Comment lever le blocus de Gaza dirigée d’une main de fer par des gens assoiffés de se doter de missiles toujours plus puissants pour tuer à l’aveugle des populations civiles juives (et arabes) israéliennes ?

Pourquoi nos médias s’acharnent-elles à considérer injustement Israël comme le quasi seul responsable de ce dramatique conflit ?

Je n’ai pas de réponse à ces questions.  

Olivier Emery

 

10:35 Publié dans Politique | Lien permanent | Commentaires (14) |  Imprimer |

05/06/2014

Bus TPG : bravo et merci aux habitants de Landecy !

Incroyable mais vrai : en violation crasse de la loi genevoise sur le réseau des transports publics (H 1 50) ce village fort de plus de 250 habitants ne bénéficie d’aucune desserte TPG. Mais les choses bougent, et dans le bon sens. Jugez plutôt.

Par courrier du 3 juin 2014 à l’Etat M. Alain Walder, Maire de la Commune, réclame sans réserve et avec une vigueur de bon aloi l’extension de la ligne 44 depuis Croix-de-Rozon jusqu’à Landecy.

Ce jeudi 5 juin 2014, le Groupe Bus Landecy, composé de quatre citoyens landecéens, dépose une pétition qui demande « la prolongation à brève échéance de la ligne 44 jusqu’à l’entrée du village ».

Cette pétition a rencontré un succès aussi massif que foudroyant. En quelques jours à peine, elle a recueilli près de 160 signatures (!) et presque tous les villageois sollicités l’ont soutenue, y compris les sympathiques parents du Conseiller d’Etat en charge du Département concerné. Le soussigné et son épouse remercient derechef Alfred et Malou pour leur aimable accueil et le délicieux petit blanc de la vigne sise « en haut du chemin de la Moëtte ». Comme quoi s’engager pour le bien public et consacrer un peu de temps pour une bonne action civique peut, dès ici-bas, générer une bien agréable petite récompense.         

Olivier Emery

10:00 Publié dans Civisme, Développement durable, Politique | Lien permanent | Commentaires (0) |  Imprimer |

28/05/2014

Bus TPG à Landecy. Appel à Alain Walder, Maire de Bardonnex, et Luc Barthassat, Conseiller d’Etat.

Une légitime impatience grandit dans la population de notre beau village. Et pour cause. La loi sur le réseau des transports publics (H 1 50) n’est pas respectée depuis des lustres puisqu’elle stipule que les agglomérations doivent être desservies par un arrêt TPG situé à moins de 500m. L’heure n’est plus aux précautions de plume ou de verbe; voici de trop nombreuses années qu’une pénible inertie semble affecter ce dossier.

La solution existe : il suffit de prolonger la ligne 44 de La Croix-de-Rozon jusqu’à l’entrée de Landecy et d’y créer une boucle de rebroussement.

Les TPG jouent le jeu. En effet, la ligne 44 est particulièrement rentable et sa prolongation ne générerait qu’un fort modique coût de fonctionnement supplémentaire. Aujourd’hui, il est donc nécessaire que les autres acteurs concernés fassent montre d’un dynamisme résolu. C’est pourquoi le présent appel à l’aide est lancé à Luc Barthassat, conseiller d’Etat en charge du Département concerné, et à Alain Walder, Maire de la Commune de Bardonnex.

Chers Magistrats précités, foin de variante « de traverse » (quasi) inutile et intolérablement déficitaire. C’est aujourd’hui le moment d’agir  et de faire rapidement inscrire la réalisation du projet de prolongation « du 44 » dans le tout prochain plan directeur du réseau TPG. Il y a urgence.

Vos administrés de Landecy comptent sur vous !  

Olivier Emery

 

16:26 Publié dans Civisme, Genève, vie locale, Politique, Région | Lien permanent | Commentaires (0) |  Imprimer |