03/11/2015

Une grande ville sans voiture ? Ca n'existe pas !

- Si, elle existe.

- Impossible, sauf s'il s'agit d'une petite localité comme Zermatt.

- Non, je parle d'une vraie et grande ville.

- Londres ou Stockholm dans un périmètre limité ?

- Une ville tout entière.

- Pas en Europe ?

- Si.

- Mais sans voiture, personne n'y vit ou ne s'y rend!

- Faux, bien au contraire!

- Tu l'as vue en rêve ?

- Non elle existe réellement, tout en ayant la beauté d'un rêve. 

- Que ses nuits doivent être calmes...

- Que ses enfants doivent apprécier de pouvoir jouer dans ses rues...

- Et c'est ?

- Venise.

Olivier Emery

17:56 Publié dans Développement durable, Politique | Lien permanent | Commentaires (0) |  Imprimer |

21/10/2015

La pseudo guerre des droites

Il n'existe pas de guerre des droites. L'échiquier politique comprend 1) des partis extrémistes infréquentables 2) la gauche 3) la droite. Et le centre me direz-vous ? Hélas, un "vrai centre" ne parvient pas à exister en tant que tel: il n'est qu'une composante modérée de la droite.

Aveuglés par des gains électoraux faciles, certains politiciens de droite semblent tenter de s'acoquiner avec les deux partis d'extrême-droite genevois. Ils devraient y réfléchir à deux fois avant de se salir les mains. Car que sert-il à un homme de gagner le monde s'il perd son âme ? Que sert-il à un parti de gagner un siège sénatorial s'il perd son âme ?  

Or l'Histoire du 20ème siècle nous l'enseigne de manière tristement éclatante : partout où l'extrême-droite a triomphé, son cortège de victoire s'ébroue sous les sinistres oriflammes de la haine, de la violence  et du malheur. Il ne faut pas jouer avec le bonheur des peuples.  

Olivier Emery

19:53 Publié dans Civisme, Politique | Lien permanent | Commentaires (4) |  Imprimer |

12/10/2015

Angela Merkel entre grande classe et dignité

Ben Gourion disait de "son" ministre Golda Meir : "c'est le seul homme de mon gouvernement!". Aujourd'hui l'Europe et la communauté des nations démocratiques peuvent aussi rendre cet hommage à la Chancelière allemande.

Les sondages baissent ? Sa politique humaine d'ouverture et de compassion envers les malheureux semble déplaire ? Sa réponse est noble et digne : "Pour moi, cela fait partie de l'humanité fondamentale de notre pays que d'accueillir un réfugié avec sympathie, comme n'importe quel autre être humain (...) Les sondages ne sont pas mon étalon de mesure".

Détermination, courage et bonté : des qualités inspirées du vécu de Jésus de Nazareth. Que l'Eternel vous bénisse Madame Merkel! L'Allemagne peut être fière de son "homme fort". Angela sombrerait-elle dans un angélisme naïf ? Non. Cette femme remarquable démontre aussi qu'humanité et réaliste bon sens peuvent harmonieusement cohabiter : "confiante, la chancelière a promis d'accélérer la construction de logements pour les réfugiés. Parallèlement, le refoulement des migrants "n'ayant aucune perspective de pouvoir rester" sera renforcé. 

Olivier Emery

28/09/2015

Partis évangéliques : aïe !

Je tire sur l'ingénieuse languette dorsale de l'enveloppe grise et en retire le matériel de vote.

Première surprise : le PEV part seul au combat des élections nationales. Pas d'apparentement. Ni avec des  formations centristes, ni avec des partis soucieux de protéger l'environnement, ni, et surtout, avec l'autre formation évangélique : l'UDF. Incroyable. Incompréhensible. Et dommageable sur les plans de l'unité spirituelle et de l'efficacité électorale. Aïe!

Deuxième surprise : non seulement l'UDF n'est pas apparentée avec le PEV, mais cette formation l'est avec les MCG et UDC. Incroyable. Consternant. Comment un parti soucieux de s'inspirer des principes bibliques peut-il s'égarer en pareille mésalliance ? Les électeurs de l'UDF sont pris en otage : de fait, chacun de leur bulletin profitera exclusivement à renforcer des partis démagogiques, nationalistes, xénophobes, parfaitement indifférents au respect dû à la Création et fervents défenseurs de pouvoirs financiers amoraux dévoués à Mamon. Aïe!

Olivier Emery         

13:38 Publié dans Bible et Evangile, Civisme, Politique | Lien permanent | Commentaires (4) |  Imprimer |

16/07/2015

Accord iranien : gagnant gagnant ?

Poutine se frotte les mains, Téhéran jubile, Jérusalem et Ryad font la gueule alors que Barak Obama, migraineux, s'excuse faiblement...

Certains semblent donc plus gagnants que d'autres, et, a priori, ce ne sont pas de zélés pourvoyeurs de paix.

Olivier Emery 

08:54 Publié dans Monde, Politique | Lien permanent | Commentaires (1) |  Imprimer |

10/07/2015

Qui est le méchant ? L’emprunteur grec ou le prêteur allemand ?

L’actuelle lutte « greco-berlinoise » oppose deux partenaires liés par un contrat de prêt. Il y a de nombreux siècles, des sages se tenaient déjà au chevet de ce problématique couple « débiteur/créancier ». Voici leurs opinions :

« Le méchant emprunte et ne rend pas » (Psaume 37:21) ; donc le débiteur hellène…

Oui mais : « celui qui emprunte est l’esclave de celui qui prête » (Proverbes 22 : 7) ; donc le créancier germanique est un potentiel esclavagiste…

Moralité : pour toutes dépenses de consommation/fonctionnement, il conviendrait d’exclure le prêt car ce type de contrat est inévitablement liberticide et toxique. Pour Athènes comme pour Berlin. 

Olivier Emery

 

11:57 Publié dans Bible et Evangile, Monde, Politique, Société - People | Lien permanent | Commentaires (2) |  Imprimer |

29/06/2015

Rapport Shabas, bonjour la farce!

Et le dindon de celle-ci est… Israël, évidemment. Après les errances passées du rapport Goldstone, rebelote à l’ONU avec le rapport Shabas. Sans vergogne la commission onusienne des droits de l’homme remet le couvert et lève son verre à la gloire de…son propre discrédit. Mais comme « plus grosse est la ficelle… » il se trouvera toujours de nombreuses personnes spontanément séduites par des conclusions hostiles à l’Etat hébreux ou au peuple juif en général.

Ce n’est pas là question politique mais bien éthique ; un devoir élémentaire de justice et de vérité qui peut se résumer dans la réalité des faits suivants :

-       Le Hamas est l’agresseur à l’origine de la tragique guerre de Gaza en été 2014 et Israël a ainsi agi en état de légitime défense

 -       Le Hamas a volontairement visé des populations civiles israéliennes par des tirs (16'500 !) de missiles, alors qu’Israël s’est efforcé d’atteindre exclusivement des cibles stratégiques militaires

 -       Le Hamas a volontairement utilisé sa propre population civile comme bouclier humain espérant peut-être protéger ses arsenaux et autres tunnels mortifères. Il n’a pas hésité à favoriser puis embellir le triste bilan macabre des victimes civiles palestiniennes aux fins de propagande anti-israélienne  

 -       Le Hamas est une organisation terroriste islamiste qui utilise sans état d’âme la terreur envers sa population et ses ennemis.

-       Israël est le seul pays du Moyen-Orient qui cultive la démocratie, la liberté de religion, la liberté de la presse, l’égalité des sexes, le respect des droits de l’homme en général.      

Plus qu’un conflit militaire régional, c’est la sauvegarde de nos précieuses libertés qui se joue sur la scène du théâtre onusien ; prenons garde à ce que ce vaudeville ne se transforme en tragédie. Au préjudice de l’humanité toute entière.  

Olivier Emery

17:18 Publié dans Histoire, Israël, Politique, Société - People | Lien permanent | Commentaires (2) |  Imprimer |

08/06/2015

Oskar Freysinger gâche la fête du FC Sion.

Canal 9. Hier dimanche 7 juin 2015. 23h05. Place de la Planta. Ivre de bonheur, l’immense foule rouge et blanche chante et danse devant ses héros footballeurs et leur 13ème Coupe suisse.

On donne le micro au président de la Ville de Sion puis à Constantin 1er : la foule joyeuse, parfaitement unie, applaudit gaiement. Et voici qu’on annonce le ministre des sports de l’Etat du Valais, Monsieur Oskar Freysinger. En moins de 2 secondes l’heureuse et bruyante liesse s’éteint. Un triste silence s’abat comme une douche écossaise sur la Planta d’où monte rapidement un, puis plusieurs sifflets. Affublé d’un pull et d’une casquette rouges vifs, le politicien a l’intelligence de ne prononcer que quelques mots avant de rendre précipitamment le micro… permettant ainsi à la joie festive sédunoise de ré-envahir le ciel étoilé valaisan (pléonasme).  

 

Olivier Emery   

09:21 Publié dans Civisme, Politique, Valais | Lien permanent | Commentaires (3) |  Imprimer |

21/04/2015

PDC Carouge et Anastase

Blog et commentaire de blog. S’il fallait décerner un prix au blog politique le plus combatif, toujours méchant mais amusant, alors "PDC Carouge" l’emporterait sans doute. Mais le prix de la plus belle plume de commentaire de blog serait évidemment décernée à Anastase. Quel verbe ! Quelle verve pétrie d’humour ! Quelle plume ! Un talent d’écriture qui rive le clou à ses adversaires politiques avec panache et fait montre d’une savoureuse et prolixe créativité d’expression. Exemple tout récent: « (…) vous qui ne gagneriez même pas un concours de circonstance ».

Anastase est le brillant contradicteur du blog PDC Carouge et peut-être, paradoxalement, son plus fidèle promoteur.

Olivier Emery    

 

08:26 Publié dans Genève, vie locale, Politique | Lien permanent | Commentaires (4) |  Imprimer |

14/04/2015

Fait divers à Bâle ou le remake d'une parabole bien connue.

Bâle, avant-hier en fin de soirée. Une jeune femme et mère de famille crie des propos incohérents et désespérés de sa fenêtre sise au 2ème étage. Le drame se déroule devant de nombreux curieux dont aucun ne réagit. Sauf un : "Lorsque j'ai entendu les cris, je me suis tout de suite levé et j'ai couru vers la fenêtre; et lorsqu'elle a sauté, j'ai étendu mes bras".

Il ne sait ni l'allemand, ni le suisse-allemand. Il est albanais, a 36 ans et se nomme Ramadan Ziberi. Des nom et prénom "bien de chez nous" n'est-ce pas ?  

A méditer par ces trop nombreux politiciens qui nous bassinent avec leurs écoeurants discours xénophobes primaires. A lire et relire aussi: l'évangile de Luc chapitre 10 ou l'histoire d'un étranger méprisé, présumé mauvais et professant une fâcheuse religion...

Olivier Emery   

16:30 Publié dans Bible et Evangile, Civisme, Politique, Spiritualités | Lien permanent | Commentaires (0) |  Imprimer |

10/04/2015

Islam et démocratie : pas de liberté pour les ennemis de la liberté ?

L'Islam est-il en soi liberticide ? Difficile de répondre à cette question car l'islam est constitué de nombreux et divers courants doctrinaires.

Pourtant cette religion présente intrinsèquement un indéniable potentiel liberticide puisqu'elle vise à imposer (et non proposer) sa loi divine coranique aux pays et populations de la terre entière.

Que nenni s'exclament, en toute sincérité sans doute, nos amis et voisins musulmans occidentaux qui font montre de grand respect et douceur à notre endroit. Certes, mais que se passe-t-il dans les pays où l'islam est majoritaire et parvient à s'imposer dans la sphère politique ? La charia y est bel et bien appliquée avec son lot de décrets frontalement incompatibles avec nos valeurs. Un exemple ? L'islam punit de mort l'apostasie. Problème.

Alors, pas de liberté pour... bien sûr que non! Une attitude hostile et agressive envers nos concitoyens musulmans est parfaitement contre-productive car elle favorise, voire rend légitime, le radicalisme conservateur islamique. A l'inverse, continuons à défendre sans relâche la liberté religieuse, le respect de l'exercice de toute religion, le droit de construire des lieux de culte, de porter certains vêtements, d'inhumer selon certains rites. C'est là nos véritables gloire et fierté d'hommes libres qui aimons et chérissons la liberté, sans compromis.

Ne cédons ni aux sirènes d'une extrême-droite islamophobe primaire ni à celles d'une gauche mécréante et nerveuse qui rêve d'une société athée pure de toute spiritualité.  Non, au contraire, gagnons ce combat non violent avec les seules armes véritablement efficaces : respect, écoute et amour du prochain. Le monde musulman occidental sera alors naturellement pacifié, après avoir goûté l'eau limpide fraîche et bienfaisante de la liberté.

Car "là où est l'Esprit de Dieu, là est la liberté" (2 Corinthiens 3:17).

Olivier Emery                

   

07:51 Publié dans Bible et Evangile, Civisme, Politique, Spiritualités | Lien permanent | Commentaires (2) |  Imprimer |

03/03/2015

Bus à Landecy. Luc Barthassat, magistrat PDC, dessaisi du dossier.

C'est une bonne nouvelle que nous annonce la Julie en ce mardi 3 mars 2015 ! Bonne nouvelle pour Landecy, L'Etat et Bardonnex.

1. Landecy. L'hostilité historique de notre ministre des transports au projet d'extension de la ligne TPG 44 (nécessitant une  petite emprise sur l'un de ses terrains agricoles) est un secret de polichinelle.

2. L'Etat. Il est juste et sain que nos gouvernants soient écartés de tout conflit d'intérêts potentiel. Le pouvoir doit s'exercer en faveur du bien public, exclusivement.

3. La Commune de Bardonnex. Fief PDC, Bardonnex est servie avec compétence par un magistrat, PDC lui aussi, M. Alain Walder. Notre Maire a déjà clairement et logiquement pris position en faveur de l'extension du bus 44, seule desserte qui réponde efficacement tant aux besoins de la population de Landecy qu'aux soucis d'équilibre financier des TPG. Gageons que le bon exercice de son ministère municipal sera à l'avenir plus "confortable" avec un interlocuteur étatique issu d'une autre famille politique.

Olivier Emery

    

05/02/2015

Luc Barthassat et PDC : gare au faux pas !

La presse genevoise l'a déjà révélé au public en été 2014 : notre ministre des transports est propriétaire d’un terrain agricole à l’entrée de Landecy. Un terrain nécessaire au rebroussement du bus TPG 44 qui, prolongé de La Croix-de-Rozon, desservirait le village.

Selon de nauséabondes rumeurs, profitant de sa position de patron des services publics concernés, Luc Barthassat interviendrait en coulisse pour conserver son bout de parcelle. Comment ? En favorisant activement une autre variante de desserte;  une autre variante qui ne répondrait pas aux besoins de la population et serait aussi intolérablement déficitaire.

Je ne veux pas croire à ces échos. Pareil comportement serait détestable, tant sur un plan politique qu'éthique. Fils d'agriculteur, Luc est sans doute attaché à la terre et habité du sentiment que l’on doit conserver le patrimoine reçu des anciens; mais ce noble intérêt n’en demeure pas moins privé. Or favoriser  ce dernier au détriment de l’intérêt public constituerait un évident et grave faux pas, tant pour notre élu que par ricochet pour son parti le PDC.

Membre du « groupe pour un bus à Landecy », copain d’enfance de Luc et ancien conseiller municipal PDC-Entente, le soussigné espère de tout cœur que ce billet est inepte et donc parfaitement inutile. La Commission des transports du Grand conseil vient d'adopter à l'unanimité une pétition, massivement soutenue par la population villageoise, demandant une extension du bus 44 pour desservir Landecy. L'occasion est donc belle pour notre ministre de démontrer que les rumeurs précitées sont infondées. Comment ? En soutenant cette pétition et en négociant activement avec la Commune la mise à disposition de son (petit) bout de terrain.

Nous pourrions alors bientôt baptiser joyeusement la boucle TPG à l'entrée du village : "SQUARE BARTHASSAT", en l'honneur d'une appréciée et respectée famille landecéenne. Et pourquoi pas ?

Olivier Emery

 


15:26 Publié dans Civisme, Genève, vie locale, Politique | Lien permanent | Commentaires (2) |  Imprimer |

03/02/2015

Mais où donc est passé Bardonnex Alternative ?

Stupeur à la lecture des listes déposées en vue des prochaines élections municipales bardonnésiennes : pas trace de BA.

La disparition du parti vert-rose-rouge est regrettable. Non parce que le soussigné (ancien élu PDC-Entente) partage l'idéologie "de gauche", mais parce que la voix alternative manquera au débat. Qui défendra dorénavant l'environnement, la mobilité douce, les transports publics ou l'aide humanitaire ?

Les anciens de 1987 se souviennent avec nostalgie et amusement de l'entrée mouvementée de ce parti alternatif sur la scène politique municipale. Non sans provocation, son leader de l'époque - aujourd'hui brillant et compétent député socialiste au Grand-Conseil - profite du repas annuel des aînés de la Commune pour chanter les louanges d'un "vent nouveau" qui souffle enfin dans l'air prétendu vicié de la vie politique bardonnésienne. Tollé général. Coupure de micro. Grimaces des notables traditionnels. Jacques Delétraz, ancien et respecté Maire de la Commune, prend la parole : "Un vent se lève sur la Commune, nous dit-on, espérons que ce ne soit pas une bise glaciale...".

Après quelques pas et faux-pas des uns et des autres, l'amitié et le souci du bien public ont alors heureusement et invariablement présidé les travaux du conseil municipal.

BA disparaît ? Non, décidément, c'est bien dommage.  

Olivier Emery

 

       

17:40 Publié dans Civisme, Politique | Lien permanent | Commentaires (0) |  Imprimer |

21/12/2014

Noël: un message révolutionnaire qui renverse l'ordre établi ?

N'en déplaise aux gens religieux riches bien-pensants et conservateurs, le chant que Marie entonne à l'annonce de la prochaine naissance de son enfant est bouleversant. Au sens propre du terme. Mauvaise nouvelle pour le nantis et les privilégiés de la société humaine! Bonne nouvelle pour les méprisés et les défavorisés !

Un séisme renversant et provocateur qui, de tout temps, interpelle le lecteur évangélique : "Le Tout-Puissant a mis en déroute les hommes au coeur orgueilleux, il a renversé les rois de leurs trônes! Il a placé les humbles au premier rang et comblé de biens ceux qui avaient faim!" (Luc 1:51ss). Voilà une simple jeune fille juive qui ne mâche pas ses mots.

Le christianisme, le vrai, n'est ni favorable aux puissants de la terre ni le complice opiacé d'une minorité oppressante, trop riche, vivant au détriment d'une majorité opprimée, trop pauvre. Trente ans plus tard comme en écho les paroles fortes de son Enfant percutent le coeur de ceux qui se sont approchés de lui au sommet d'un mont : heureux ceux qui se savent pauvres en eux-même, heureux les doux, heureux ceux qui ont faim et soif de justice, heureux ceux qui ont de la compassion pour autrui, heureux ceux qui ont le coeur pur et qui créent la paix autour d'eux!

La révolution commence dans l'humble étable de nos coeurs. Joyeux et heureux Noël à toutes et à tous!

Olivier Emery

15:14 Publié dans Bible et Evangile, Culture, Politique, Spiritualités | Lien permanent | Commentaires (0) |  Imprimer |

17/12/2014

Antisémite ? - Non bien sûr ! Anti-sioniste ? Oui avec honneur !

Il est de bon ton aujourd'hui d'être anti-sioniste. C'est devenu une vertu. Par un grossier amalgame régulièrement entretenu par nos medias, l'anti-sioniste lutte contre le méchant oppresseur colon juif israélien. C'est bien connu, plus la ficelle est grosse...

Le sionisme est, évidemment, bien autre chose. C'est le principe, accepté en 1947 par la communauté internationale, selon lequel le peuple juif a légitimement droit à un Etat sur la terre de ses ancêtres. Mais attention, pas tout le territoire de Judée et Samarie, loin s'en faut! Israël n'a obtenu qu'un relativement petit bout de terre, fruit d'un compromis, d'un partage entre Arabes et Juifs. Les Arabes ont hélas rejeté la paix en 1948 et choisi d'engager une guerre sans merci visant explicitement à rejeter les Juifs à la mer.   

Cette réalité historique dérange nos anti-sionistes contemporains qui l'occultent pour contester l'existence de l'Etat d'Israël. Certains semblent même souhaiter que les "Juifs colons sionistes impérialistes" dégagent de la Palestine, sans même réaliser que cette libération risque d'être tragique, cruelle et liberticide: une terre libérée de la présence des infidèles insoumis à la Religion. Une terre où il fera bon vivre à l'ombre de la sainte bannière du Hamas.

Et si ce myope et vertueux anti-sionisme puisait ses freudiennes racines dans le pestilentiel antisémitisme ?

Olivier Emery    

  

         

09:45 Publié dans Israël, Politique, Spiritualités | Lien permanent | Commentaires (6) |  Imprimer |

05/12/2014

Favoriser la circulation des TPG est une question de bon sens.

Permettre aux TP de circuler en site propre revient à les rendre plus rapides. Le bien public l'impose en termes de mobilité globale : si un véhicule contient 80 voyageurs, il passe naturellement avant celui qui en contient un ou deux. Même un enfant de 10 ans peut le comprendre sans peine.

Le gain est aussi évident en terme d'économie d'énergie et de réduction de pollution. Tant notre précieux environnement vital que notre santé sortent gagnants de cette stratégie : un véhicule transportant 80 personnes pollue moins que 80 en transportant une chacun.

Cette évidence est telle que l'on peine à comprendre nos élus de l'Entente lorsqu'ils s'y opposent. Que les représentants de l'UDC ou du MCG soutiennent aveuglément le transport individuel dévoreur d'espace, d'énergie et d'air pur ne surprend plus personne. En effet ces partis flattent leurs électeurs "pro-voiture primaires" et distribuent probablement des dividendes à de puissants et intéressés sponsors.

En revanche, je ne comprends pas pourquoi les élus PDC et PLR bafouent régulièrement le bon sens en matière de politique des transports en votant au détriment de l'environnement et de la santé publique. Elus de l'Entente ressaisissez-vous! De grâce, n'abandonnez pas à la gauche le monopole de la défense de ces biens vitaux pour tous. 

Olivier Emery

 


14/11/2014

Réponse à M. Julien Fonjallaz

Hier 13 novembre 2014 M. Fonjallaz prend sa plume vitriolée pour m'accuser de calomnie, injure, méchanceté, agression et autre mensonge. En cause un billet de septembre 2013 paru dans la présente blogsphère préférée des Genevois. Voici ma réponse.

Bonjour Monsieur Fonjallaz,

C'est sur la base de la citation suivante (publiée dans le 20 minutes du 26 septembre 2013) que j'ai écrit le billet incriminé: "Combien de personnes ont été ruinées, mises en prison pour avoir osé mettre en doute la version sioniste de l'Holocauste?"

Si vous n'avez jamais posé cette "curieuse question" alors je vous présente mes excuses et suis évidemment prêt à corriger mon texte.

En toute hypothèse, je regrette de vous avoir donné l'impression que mon blog constituait une "agression" envers vous.

Mon but est de combattre, non pas des personnes, mais seulement les idées que j'estime nuisibles et dangereuses telles le révisionisme, soeur jumelle de l'odieux antisémitisme. Pour ces fléaux de l'humanité : pas de faiblesse ni de bonté ! Mais pour chaque être humain : respect et bienveillance inconditionnels.

Avec mes salutations les meilleures.

Olivier Emery 

 

07:50 Publié dans Civisme, Politique | Lien permanent | Commentaires (0) |  Imprimer |

07/11/2014

LuxLeaks: tout est légal! Oui mais...

Tout est légal! Oui mais...soigneusement maintenu caché et secret. Nous apprenons que 340 multinationales  optimisent leur fiscalité au Luxembourg. Faut-il s'en émouvoir ? Il y a plus de 30 ans, mon professeur de droit fiscal - par ailleurs avocat fiscaliste - l'affirmait déjà avec conviction : "il ne faut pas confondre la fraude fiscale avec l'économie d'impôt"!

Puisque tout est légal, pourquoi donc avoir caché ces accords fiscaux? Cette volonté dissimulatrice est l'aveu d'une forfaiture car les ténèbres ont une terrifiante peur de la lumière. Voici un exemple révélé par le LuxLeaks qui explique le caractère inique de ces agissements : FedEx a créé deux filiales au Luxembourg pour y transférer ses revenus réalisés en France, au Mexique et au Brésil. Grâce à ce montage fiscal, 99,75% de ses revenus n'ont pas été taxés.

Tout ce qui est légal n'est donc pas forcément correct. N'en déplaise aux pitoyables et cupides dissimulateurs qui au lieu de clamer aujourd'hui "c'est légal" seraient mieux inspirer de se repentir. Histoire de conserver un minimum de dignité.  

Olivier Emery      

 

05:15 Publié dans Civisme, Politique | Lien permanent | Commentaires (1) |  Imprimer |

12/10/2014

M. Stauffer, MCG et UDC: lettre ouverte à nos aînés genevois

Chers Aînés,

Comme mes chers parents vous êtes nés dans les années 20 ou 30 du siècle dernier. Vous détestez le désordre, l'arrogance, la brutalité et l'irrespect. Et c'est aussi pourquoi vous êtes peut-être tentés d'accorder vos suffrages à des partis au discours sécurisant, voire sécuritaires, tels que le MCG ou l'UDC.

Le récent comportement du chef de file et chef de bande du MCG au Grand Conseil devrait vous interpeller. Voici un individu qui devrait - à juste titre - vous effrayer : irrespectueux, brutal et arrogant. Voici deux partis, le MCG et l'UDC, qui défendent et cautionnent sans vergogne ce fauteur de trouble inquiétant.

Chers Aînés pensez-y svp lors des prochaines élections. Veuillez voter pour des partis et des députés qui aiment l'ordre, le respect et la politesse. Que vous soyez de gauche, du centre ou de droite, veuillez accorder votre confiance à ceux-ci, exclusivement. Pour votre bien et celui de nos institutions genevoises.

Olivier Emery   

P.S Bravo à M. Eric Leyvraz, député UDC, qui a eu le courage de "nager à contre-courant" en s'élevant contre l'incivilité inacceptable de son collègue.    

  

19:21 Publié dans Civisme, Genève, Politique | Lien permanent | Commentaires (4) |  Imprimer |