15/01/2015

Charlie est-il pyromane ?

Je crains que oui. Publier à sa Une une nouvelle caricature de Mahomet, c'est jeter de l'huile sur le feu, c'est alimenter le conflit, l'exclusion réciproque et la haine. C'est faire montre d'islamophobie primaire car, en réalité, Charlie n'insulte pas gravement les djihadistes mais tous les musulmans. Même les modérés sont offensés. Et nos voisins musulmans d'Occident ont tellement la trouille de passer pour des sympathisans des tueurs sanguinaires islamistes, qu'ils sont condamnés à encaisser sans mot dire cette nouvelle gifle charliesque. Où est le rire? Ou est l'humour dans tout ça?

Respecter les 17 morts victimes récentes d'une violence démoniaque devrait conduire à des gestes d'apaisement. A calmer le jeu. A être plus intelligent que le mortifère bandit. A essayer de comprendre ce que ressent un adepte d'une "culture de l'honneur".

Le courage, aujourd'hui, n'est pas de bêler en choeur les slogans imposés par le matraquage médiatique ambiant. Le courage c'est de choisir une autre perspective. D'être ouvriers de paix. D'oser dénoncer ce qui dans l'islam n'est pas compatible avec nos précieuses libertés individuelles tout en exprimant nos regrets à nos amis musulmans pour les offenses et les insultes faites à leur religion.    

Olivier Emery

  

08:20 Publié dans Civisme | Lien permanent | Commentaires (10) |  Imprimer |

08/01/2015

Tuerie de Paris. Peut-on rire de tout ?

« Bien sûr qu’on peut rire de tout ! », telle est la réponse d’un ancien directeur de Charlie Hebdo donnée sur le plateau d’une TV française. Cette réponse me dérange, tout comme cette suspecte unanimité à encenser les chevaliers-martyrs de la liberté d’expression, morts pour la France et la démocratie.

Certes les tueurs et leur compréhension démoniaque de l’islam doivent être condamnés. Leur crime est totalement inacceptable. Absolument injustifiable.

Certes les responsables et animateurs de Charlie Hebdo ont fait montre d’un courage remarquable en ne cédant pas aux menaces. Mais il convient quand même de mentionner qu'ils ne se sont pas bien comportés en s’arrogeant un droit absolu de rire de tout (ab)usant ainsi de leur droit à la liberté d’expression. En effet, blesser gravement le sentiment religieux de nombreux hommes et femmes n’est pas un comportement relevant d’une bonne éducation. C’est une faute morale, une transgression des bons usages entre êtres humains. C’est agir comme un « journal irresponsable »; car si l’on peut - et l’on doit - rire de presque tout, on ne peut pas rire de tout. La preuve ? On ne rit pas d’une personne handicapée. On ne rit pas de la Shoah. On ne rit pas de la tuerie de hier et du deuil abyssal qui frappe aujourd’hui les proches des victimes.  

Olivier Emery

 

08:19 Publié dans Civisme | Lien permanent | Commentaires (6) |  Imprimer |

15/12/2014

And the winner is... SWITZERLAND!

Notre petite Helvétie trône sur la plus haute marche du podium mondial en matière de philanthropie. Selon le site internet de la rts il se crée chaque année en Suisse 400 fondations d'utilité publique. Le nombre de fondations atteint ainsi aujourd'hui un total d'environ 13'000. La Suisse affiche la plus importante concentration en la matière avec une fondation pour 620 habitants. A titre d'exemple, le rapport est de 1 pour 3000 en Allemagne et de 1 pour 6000 aux Etats-Unis.

Certes notre pays concentre beaucoup de richesses, mais il connaît aussi une longue tradition philanthropique qui remonte à 1835 (!) avec l'établissement à Zurich d'un cadre juridique et fiscal favorable. Une vertueuse et noble coutume qui puise sans doute ses racines à l'eau pure de l'éternelle fontaine biblique :  

«Donner aux pauvres revient à prêter à Dieu, il récompensera cette générosité.» (Salomon)

«Il y a plus de bonheur à donner qu’à recevoir" (Jésus)

«Recommande-leur de faire le bien, d’être riches en actions bonnes, d’être généreux et prêts à partager avec autrui.» (Paul).

Olivier Emery

  

05/12/2014

Favoriser la circulation des TPG est une question de bon sens.

Permettre aux TP de circuler en site propre revient à les rendre plus rapides. Le bien public l'impose en termes de mobilité globale : si un véhicule contient 80 voyageurs, il passe naturellement avant celui qui en contient un ou deux. Même un enfant de 10 ans peut le comprendre sans peine.

Le gain est aussi évident en terme d'économie d'énergie et de réduction de pollution. Tant notre précieux environnement vital que notre santé sortent gagnants de cette stratégie : un véhicule transportant 80 personnes pollue moins que 80 en transportant une chacun.

Cette évidence est telle que l'on peine à comprendre nos élus de l'Entente lorsqu'ils s'y opposent. Que les représentants de l'UDC ou du MCG soutiennent aveuglément le transport individuel dévoreur d'espace, d'énergie et d'air pur ne surprend plus personne. En effet ces partis flattent leurs électeurs "pro-voiture primaires" et distribuent probablement des dividendes à de puissants et intéressés sponsors.

En revanche, je ne comprends pas pourquoi les élus PDC et PLR bafouent régulièrement le bon sens en matière de politique des transports en votant au détriment de l'environnement et de la santé publique. Elus de l'Entente ressaisissez-vous! De grâce, n'abandonnez pas à la gauche le monopole de la défense de ces biens vitaux pour tous. 

Olivier Emery

 


01/12/2014

Carouge Leaks ou la pièce classique en quatre actes.

1er acte. Ca commence toujours par une confidentialité malsaine, car ce qui est caché sans raison valable est forcément honteux.

2ème acte. Ca continue par une fuite (leak en anglais) qui met en lumière la pratique occulte. Parfois la motivation du lanceur d'alerte est saine, parfois elle ne l'est pas. En toute hypothèse, le bon peuple découvre que ses notables "miquemaquaient" secrètement au sein de leur petit cercle.

3ème acte. Protestations vigoureuses: on a respecté le règlement, tout le monde a toujours agi ainsi! Puis démission/renoncement; hé oui, le bon sens populaire subsiste malgré tout.

4ème acte. Loin de se repentir, les notables "pris la main dans le pot de miel" lancent la traque au mouchard en s'étranglant d'indignation devant une in-to-lé-rable violation de secret. Par un étrange et stupéfiant tour de passe-passe, ces amoureux de l'obscurité réclament...la lumière sur la cause de leur injuste infortune. C'est bien connu, la meilleure défense c'est l'attaque; sauf que cette stratégie est  non seulement lamentable mais aussi triste en ce qu'elle démontre que ses auteurs se sont, hélas, fermés la porte de la rédemption.

Olivier Emery  

14:30 Publié dans Civisme | Lien permanent | Commentaires (2) |  Imprimer |

14/11/2014

Réponse à M. Julien Fonjallaz

Hier 13 novembre 2014 M. Fonjallaz prend sa plume vitriolée pour m'accuser de calomnie, injure, méchanceté, agression et autre mensonge. En cause un billet de septembre 2013 paru dans la présente blogsphère préférée des Genevois. Voici ma réponse.

Bonjour Monsieur Fonjallaz,

C'est sur la base de la citation suivante (publiée dans le 20 minutes du 26 septembre 2013) que j'ai écrit le billet incriminé: "Combien de personnes ont été ruinées, mises en prison pour avoir osé mettre en doute la version sioniste de l'Holocauste?"

Si vous n'avez jamais posé cette "curieuse question" alors je vous présente mes excuses et suis évidemment prêt à corriger mon texte.

En toute hypothèse, je regrette de vous avoir donné l'impression que mon blog constituait une "agression" envers vous.

Mon but est de combattre, non pas des personnes, mais seulement les idées que j'estime nuisibles et dangereuses telles le révisionisme, soeur jumelle de l'odieux antisémitisme. Pour ces fléaux de l'humanité : pas de faiblesse ni de bonté ! Mais pour chaque être humain : respect et bienveillance inconditionnels.

Avec mes salutations les meilleures.

Olivier Emery 

 

07:50 Publié dans Civisme, Politique | Lien permanent | Commentaires (0) |  Imprimer |

07/11/2014

LuxLeaks: tout est légal! Oui mais...

Tout est légal! Oui mais...soigneusement maintenu caché et secret. Nous apprenons que 340 multinationales  optimisent leur fiscalité au Luxembourg. Faut-il s'en émouvoir ? Il y a plus de 30 ans, mon professeur de droit fiscal - par ailleurs avocat fiscaliste - l'affirmait déjà avec conviction : "il ne faut pas confondre la fraude fiscale avec l'économie d'impôt"!

Puisque tout est légal, pourquoi donc avoir caché ces accords fiscaux? Cette volonté dissimulatrice est l'aveu d'une forfaiture car les ténèbres ont une terrifiante peur de la lumière. Voici un exemple révélé par le LuxLeaks qui explique le caractère inique de ces agissements : FedEx a créé deux filiales au Luxembourg pour y transférer ses revenus réalisés en France, au Mexique et au Brésil. Grâce à ce montage fiscal, 99,75% de ses revenus n'ont pas été taxés.

Tout ce qui est légal n'est donc pas forcément correct. N'en déplaise aux pitoyables et cupides dissimulateurs qui au lieu de clamer aujourd'hui "c'est légal" seraient mieux inspirer de se repentir. Histoire de conserver un minimum de dignité.  

Olivier Emery      

 

05:15 Publié dans Civisme, Politique | Lien permanent | Commentaires (1) |  Imprimer |

03/11/2014

Critical mass. Un affront intolérable aux automobilistes !

Comme je comprends les malheureux automobilistes genevois, victimes innocentes sacrifiées sur l’autel du fléau cycliste ! Je vois vos doigts douloureusement crispés sur le volant. J’entends vos rages homériques, vos indignations impatientes, vos nobles dialectiques puisant pêle-mêle au catalogue du « contribuable bafoué doublé de l’incompris immobilisé » ; et, last but not least, je compatis à votre souffrance de bon et brave citoyen-automobiliste livré à une maréchaussée dévoyée qui se permet d’assurer la sécurité d’un cortège de misérables vélocipédistes.

Trop c’est trop, y’en a marre, de bleu de bleu ! Ô liberté chérie, ô glorieux symbole de mobilité individuelle, hélas prisonnier d’un terrorisme qui ne connaît pas de bornes puisqu’il se permet d’exhaler sa nuisance durant…1 heure par mois ! 1 heure sur 720. Monstrueux. Inqualifiable. Révoltant.

Vive la vertueuse bagnole née pour encombrer harmonieusement les rues de la ville ! A bas l’odieuse bicyclette, fléau détestable de nos bonnes rues genevoises !

Olivier Emery

 

16:07 Publié dans Civisme, Genève, vie locale, Société - People | Lien permanent | Commentaires (6) |  Imprimer |

12/10/2014

M. Stauffer, MCG et UDC: lettre ouverte à nos aînés genevois

Chers Aînés,

Comme mes chers parents vous êtes nés dans les années 20 ou 30 du siècle dernier. Vous détestez le désordre, l'arrogance, la brutalité et l'irrespect. Et c'est aussi pourquoi vous êtes peut-être tentés d'accorder vos suffrages à des partis au discours sécurisant, voire sécuritaires, tels que le MCG ou l'UDC.

Le récent comportement du chef de file et chef de bande du MCG au Grand Conseil devrait vous interpeller. Voici un individu qui devrait - à juste titre - vous effrayer : irrespectueux, brutal et arrogant. Voici deux partis, le MCG et l'UDC, qui défendent et cautionnent sans vergogne ce fauteur de trouble inquiétant.

Chers Aînés pensez-y svp lors des prochaines élections. Veuillez voter pour des partis et des députés qui aiment l'ordre, le respect et la politesse. Que vous soyez de gauche, du centre ou de droite, veuillez accorder votre confiance à ceux-ci, exclusivement. Pour votre bien et celui de nos institutions genevoises.

Olivier Emery   

P.S Bravo à M. Eric Leyvraz, député UDC, qui a eu le courage de "nager à contre-courant" en s'élevant contre l'incivilité inacceptable de son collègue.    

  

19:21 Publié dans Civisme, Genève, Politique | Lien permanent | Commentaires (4) |  Imprimer |

23/09/2014

Traversée de la rade : certains politiciens semblent avoir perdu la raison.

La dette de Genève est de CHF 13'000'000'000.- Oui, treize fois mille millions… Et c’est en ce contexte plus qu’inquiétant que, sans vergogne, d’aucuns proposent de réaliser immédiatement une coûteuse traversée de la rade sous forme d’un tunnel dédoublant le pont du Mont-Blanc.

Voilà qui est totalement déraisonnable. Un enfant de 10 ans pourrait le comprendre. Le bien public est menacé. Le serment de servir la Cité n’est pas respecté.

Il faut voter NON à cette traversée de la rade car nous n’avons, en réalité, pas le choix. En effet nos poches sont non seulement vides mais aussi dangereusement percées.

Puissent le simple bon sens et celui du plus élémentaire civisme se manifester dans les urnes le week-end prochain. Pour Genève.

Olivier Emery

 

11:35 Publié dans Civisme, Genève | Lien permanent | Commentaires (1) |  Imprimer |

02/09/2014

Traversée autoroutière lacustre PDC-PLR : la solution du bon sens.

A ma gauche, les anti-bagnoles primaires. Pour eux la statu quo est toujours la meilleure solution et, par un coup de baguette magique, l’Homme moderne va prochainement renoncer au transport individuel au profit des seuls transports collectifs. Pour eux, il faut dire évidemment dire non à toute traversée. Ces personnes sympathiques fréquentent les cercles écolo-de gauche, nostalgiques d’un monde idéal et planifié. Idéal parce que planifié.

A ma droite, les pro-bagnoles primaires. Impatients et infantiles : « j’en ai marre des bouchons sur le pont du Mont-Blanc, j’veux tout-de-suite ma petite traversée de la rade, je m’en fiche de ce qu’elle va coûter aux contribuables genevois et tant pis si elle ne fait que reporter les bouchons 500m en amont dudit pont, de bleu de bleu ! ». Ces personnes moins sympathiques fréquentent le parti « YAKAFOKON-MCG-UDC », rejointes par quelques imprudents dirigeants d’un TCS qui, en quelques mois, perd une belle crédibilité acquise depuis des décennies.

Et au milieu, vous et moi. Nous qui rêvons d’un monde imaginaire sans voiture, funeste invention dévoreuse d’espace et d’énergie. Mais nous qui rêvons aussi et surtout d’un monde réel où le trafic de transit épargne enfin les abords de la ville, les pacifiant en faveur de la mobilité douce et de transports publics efficaces et confortables.

Nous voterons résolument NON à l’initiative immature des pro-bagnoles et nous soutiendrons l’initiative raisonnable du PDC-PLR.

 

Olivier Emery

 

10:13 Publié dans Civisme, Politique, Région | Lien permanent | Commentaires (3) |  Imprimer |

12/06/2014

FN Jean-Marie et Marine : bien plus qu’une „faute politique“!

L’antisémitisme de M. Le Pen est aussi connu que nauséabond; par contraste la direction actuelle du FN et sa Maréchale de fille semblent vertueuses. Vraiment ? Que nenni !  En voici la preuve : Marine dénonce une « faute politique ». Son seul souci est donc de garantir un vernis de respectabilité au FN. Point de droiture, point de dignité chez cette dame au timbre de voix très antipathique. En effet, elle devait clairement dénoncer une impardonnable et scandaleuse FAUTE MORALE. Cette non-dénonciation morale est un aveu implicite, un masque qui tombe.

Car l’antisémitisme ne tolère ab-so-lu-ment pas la moindre complaisance. Il porte en son sein un virus démoniaque et mortifère, non seulement pour le peuple juif mais aussi à terme pour tous les peuples et individus de la terre.

La peste brune ne s’observe pas, avec plus ou moins d’inquiétude; elle se combat!Avec lucidité intelligente et détermination pugnace. Par tous les hommes de bonne volonté; de gauche comme de droite.

Olivier Emery

15:41 Publié dans Civisme | Lien permanent | Commentaires (7) |  Imprimer |

05/06/2014

Bus TPG : bravo et merci aux habitants de Landecy !

Incroyable mais vrai : en violation crasse de la loi genevoise sur le réseau des transports publics (H 1 50) ce village fort de plus de 250 habitants ne bénéficie d’aucune desserte TPG. Mais les choses bougent, et dans le bon sens. Jugez plutôt.

Par courrier du 3 juin 2014 à l’Etat M. Alain Walder, Maire de la Commune, réclame sans réserve et avec une vigueur de bon aloi l’extension de la ligne 44 depuis Croix-de-Rozon jusqu’à Landecy.

Ce jeudi 5 juin 2014, le Groupe Bus Landecy, composé de quatre citoyens landecéens, dépose une pétition qui demande « la prolongation à brève échéance de la ligne 44 jusqu’à l’entrée du village ».

Cette pétition a rencontré un succès aussi massif que foudroyant. En quelques jours à peine, elle a recueilli près de 160 signatures (!) et presque tous les villageois sollicités l’ont soutenue, y compris les sympathiques parents du Conseiller d’Etat en charge du Département concerné. Le soussigné et son épouse remercient derechef Alfred et Malou pour leur aimable accueil et le délicieux petit blanc de la vigne sise « en haut du chemin de la Moëtte ». Comme quoi s’engager pour le bien public et consacrer un peu de temps pour une bonne action civique peut, dès ici-bas, générer une bien agréable petite récompense.         

Olivier Emery

10:00 Publié dans Civisme, Développement durable, Politique | Lien permanent | Commentaires (0) |  Imprimer |

28/05/2014

Bus TPG à Landecy. Appel à Alain Walder, Maire de Bardonnex, et Luc Barthassat, Conseiller d’Etat.

Une légitime impatience grandit dans la population de notre beau village. Et pour cause. La loi sur le réseau des transports publics (H 1 50) n’est pas respectée depuis des lustres puisqu’elle stipule que les agglomérations doivent être desservies par un arrêt TPG situé à moins de 500m. L’heure n’est plus aux précautions de plume ou de verbe; voici de trop nombreuses années qu’une pénible inertie semble affecter ce dossier.

La solution existe : il suffit de prolonger la ligne 44 de La Croix-de-Rozon jusqu’à l’entrée de Landecy et d’y créer une boucle de rebroussement.

Les TPG jouent le jeu. En effet, la ligne 44 est particulièrement rentable et sa prolongation ne générerait qu’un fort modique coût de fonctionnement supplémentaire. Aujourd’hui, il est donc nécessaire que les autres acteurs concernés fassent montre d’un dynamisme résolu. C’est pourquoi le présent appel à l’aide est lancé à Luc Barthassat, conseiller d’Etat en charge du Département concerné, et à Alain Walder, Maire de la Commune de Bardonnex.

Chers Magistrats précités, foin de variante « de traverse » (quasi) inutile et intolérablement déficitaire. C’est aujourd’hui le moment d’agir  et de faire rapidement inscrire la réalisation du projet de prolongation « du 44 » dans le tout prochain plan directeur du réseau TPG. Il y a urgence.

Vos administrés de Landecy comptent sur vous !  

Olivier Emery

 

16:26 Publié dans Civisme, Genève, vie locale, Politique, Région | Lien permanent | Commentaires (0) |  Imprimer |

15/05/2014

Faut-il interdire le trafic de transit à travers Landecy ?

Mercredi 14 mai 2014. 18h30. Salle polyvalente de Compesières. Un public landecéen nombreux et attentif prend connaissance du projet de la Mairie concernant la sécurisation de la Route du Prieur, qu’il serait d’ailleurs plus opportun de nommer « Rue du Village ».

 

Grâce, notamment, à une bienvenue pétition soutenue par de nombreux villageois qui réclamait l’interdiction du trafic de transit, les choses semblent bouger dans le bon sens. Par pragmatisme et sens des réalités juridico-administratives, la Mairie présente une contre-proposition ma foi assez séduisante : faire de la Rte du Prieur une zone dite de « rencontre » limitée à 20km/h avec priorité absolue pour les piétons. La très grande majorité du public présent approuve cette solution. Avec un ou deux bémols cependant : 1) est-il vraiment utile de marquer les places de parking ? 2) il faudra impérativement accompagner le « maximum 20km/h » par des mesures plus efficaces qu’un simple marquage au sol. Ces mesures sont réalisables in casu. En effet, il existe des ralentisseurs insonores, un ou deux tronçons de la rue du village semblent bien assez larges pour y placer des obstacles physiques, des radars discrets à haute valeur pédagogico-automobilistique, etc...

Mais les Villageois devront aussi jouer le jeu et renonçant à se cacher derrière leurs beaux murs historiques. Ils devront se réapproprier l’espace public, y faire jouer leurs enfants, y installer leur barbecue et offrir plus souvent l’apéro à leurs sympathiques voisins !

 

Olivier Emery

09:49 Publié dans Civisme | Lien permanent | Commentaires (1) |  Imprimer |

24/03/2014

Bus TPG à Landecy : enfin le bout d’un sombre tunnel ?

En 2009 tombe la bonne nouvelle attendue depuis plus de 60 (soixante) ans par les 280 habitants de ce beau village genevois : les TPG vont – enfin - inscrire dans leur prochain plan «2011-2014 »  la  ligne devant relier Carouge à Landecy. La balle est alors essentiellement dans le camp de la Commune de Bardonnex.

Aujourd’hui nous sommes le 24 mars 2014…et la ligne TPG n’est toujours pas réalisée. Les « oui mais » ont jusqu’à présent permis de « jouer la montre » et conserver l’incompréhensible statu quo.

Espérons que cette inertie gravement préjudiciable au bien public cesse avant que les TPG ne décident – restrictions budgétaires obligent - de renoncer dans le futur à ce projet.

C’est le dernier moment pour agir ! La population communale ne comprendrait pas comment et pourquoi ses autorités locales ont été incapables de réaliser entre 2011 et 2014 un projet accepté en son principe en 2009 déjà. Les citoyens exigeraient alors, sans doute, des explications.     

Olivier Emery      

 

10:56 Publié dans Civisme | Lien permanent | Commentaires (2) |  Imprimer |

24/02/2014

Kiev, entre courage et civisme

Courage tenace, esprit de sacrifice, dignité et civisme. Les hommes et les femmes d’Ukraine sont un exemple pour le monde.

La somptueuse propriété privée de l’ancien Bailli ne s’est pas ouverte à une populace avide de pillage, mais à une population bien éduquée et respectueuse des lieux.

Après l’éclatante victoire, point de cris vengeurs, point de triomphalisme violent et tapageur, mais les chants et prières à la mémoire des victimes tombées sous les balles de fusils pourtant censés les protéger.

Les qualités de ce peuple ont permis de renverser un pouvoir despote, veule et cupide. Ces même qualités autorisent un réel espoir pour un avenir ukrainien meilleur.

Que Dieu bénisse l'Ukraine et que l'intégrité, la justice, le pardon et la paix prospèrent en cette terre trop souvent livrée à la violence des hommes.   

Olivier Emery

 

08:26 Publié dans Civisme | Lien permanent | Commentaires (1) |  Imprimer |

30/01/2014

Enseignement scolaire privé créationniste. Et alors, où est le problème?

Mais où est le problème ? La théorie de l'évolution n'est justement qu'une théorie. Elle n'est un Dogme que pour quelques humains trop sûrs de leur propre déité imaginaire. Avec cette Théorie ils pensent avoir définitivement évacué Dieu de l'Histoire humaine. C'est triste parce qu'ils se privent d'un Dieu qui est Amour (1 Jean 4:16), un Dieu qui est aussi l'espérance vitale si dramatiquement nécessaire à l'humanité. 

A l'inverse, des centaines de millions de personnes sont convaincues que la matière a été créée par l'Esprit, le visible par l'Invisible (Hébreux 11:3). En d'autres termes que notre univers si merveilleux et d'une si incroyable beauté et complexité n'a pu être créé que par un Etre suprême intelligent. C'est pourquoi de très nombreux savants qui observent la nature croient en l'existence d'un Créateur. Et même le célèbre biologiste Jean Rostand pourtant athée militant ("Dieu, le dépotoire de nos rêves") affirme avec une belle honnêteté intellectuelle : "l'évolutionnisme est un conte de fée pour grandes personnes".

Olivier Emery

 

11:01 Publié dans Bible et Evangile, Civisme, Région | Lien permanent | Commentaires (18) |  Imprimer |

23/09/2013

Procès d'intention et débat décentré

L'avez-vous aussi remarqué ? Lors des votations de ce week-end, le débat ne portait pas sur les questions posées. 

Exemple no 1 : pour assurer la sécurité actuelle de notre pays, voulez-vous conserver une armée de milice (inefficace ?) ou créer une armée de métier (professionnelle) ? Débat et réponse du peuple : non à la suppression d'une armée en Suisse.

Exemple no 2 : voulez-vous permettre la vente de certains produits entre 1heure et 5 heures du matin dans quelques shops autoroutiers ouverts 24h/24 ? = faut-il forcer les employés à travailler 24h/24 ?

Les opposants à une idée nouvelle manient de plus en plus l'épouvantail de la spéculation anticipée : si tu dis oui à l'objet proposé en votation, alors tu dis oui à autre chose que tu redoutes. C'est fâcheux. C'est aussi dangereux. Que faire pour y remédier ? Seule la capacité du citoyen d'exercer son intelligence, donc son esprit critique, peut sauvegarder un vrai et sain débat démocratique en Suisse.

Cette lucidité citoyenne commence par définir de quoi l'on parle, avant de se laisser séduire par les slogans superficiels et déviants.  

Olivier Emery 

09:52 Publié dans Civisme | Lien permanent | Commentaires (2) |  Imprimer |

05/07/2013

Dénoncer un délit : un devoir libérateur

Les fonctionnaires vaudois devront dénoncer crimes et délits dont ils ont connaissance dans leur exercice professionnel. C'est une bonne nouvelle pour les administrés et pour la lutte contre la corruption et les abus de pouvoir. C'est aussi une bonne nouvelle pour les fonctionnaires concernés car ce devoir légal les soustrait à l'éventuelle pression malsaine d'une hiérarchie laxiste, voire complice, de l'activité délictueuse.

 

La transparence, la vérité et la justice ne seront jamais source de climat délétère; contrairement à l'intimidation d'une pseudo solidarité qui alimente toujours la détestable violence inhérente à toute délinquance.

 

Olivier Emery   

15:46 Publié dans Civisme, Politique | Lien permanent | Commentaires (1) |  Imprimer |