• Le saviez-vous ? M. Yves Nidegger (UDC) est sourd et aveugle

    Imprimer

    A l'image de son parti grossièrement anti-environnemental, cet étrange député genevois fait penser à l'Ecriture : "ils ont des oreilles pour entendre et n'entendent pas, des yeux pour voir et ne voient pas". Il déclare ainsi que la poussée écologique des élections de ce week-end n'est qu'un phénomène de mode passagère, un épisode éphémère.

    Dieu l'entende! Plaise à la Providence que, lors des prochaines élections fédérales, l'empoisonnement massif de notre air, de notre sol et de notre eau cessent enfin.

    Et que le gaspillage irresponsable de nos ressources vitales trouvent enfin un terme.

    Et que l'appétit cupide d'une minorité de riches possédés par le démon de Mamon disparaisse.

    Et que les catastrophes climatiques ne poussent nombre de malheureux dans les fosses de la misère ou sur les routes désespérées de l'exil.

    Hélas ,M. Nidegger, je crains que votre discours formaté ne soit guère sincère: comment pouvez-vous ignorer les graves menaces - aujourd'hui évidentes - qui pèsent sur l'humanité et la nature ? Cette feinte ignorance est sujette à caution: vos (très) riches contributeurs UDC - dont vous essayez à tout prix de conserver l'anonymat dans un insupportable souci d'opacité – ne sont-ils pas eux aussi en train d'acheter maisons et terres en Norvège ou en Nouvelle-Zélande pour échapper au réchauffement climatique ?

     Ah, mais cela vous l'ignoriez aussi sans doute…

     

     

  • Le TOP 5 de nos champions genevois du Conseil National

    Imprimer

    De 2015 à 2019 ils ont voté CONTRE la sauvegarde de notre environnement.

    Voici le podium de cet ecorating :

     

    OR: Y. Nidegger UDC à 96,3%

    ARGENT: C. Amaudruz UDC à 96,2%

    BRONZE: R. Golay MCG à 81,6%

    CHOCOLAT: C. Lüscher PLR à 78,7 %

    5ème : H. Hiltpold PLR à 77,7%

     

    Accorder ses suffrages n'est pas un acte anodin. C'est un privilège démocratique, c'est aussi une responsabilité. Un acte pour ou contre la vie.

    Soutenir les fossoyeurs de l'environnement précités n'est plus seulement une grave erreur mais aussi une faute grave.