27/05/2018

Et si le héros du match était Karius ?

Certes, pour des boulettes s'en étaient deux belles. Inhabituelles dans le cadre d'une finale européenne opposant forcément les meilleures équipes de football du moment. 

Alors comment Karius, le malheureux gardien fossoyeur des espoirs de victoire de son équipe, pourrait-il endosser l'habit d'un héros ?

Ce jeune homme de tout juste 24 ans a eu le remarquable courage d'aller, tout seul,  se présenter à la fin du match devant les dizaines de milliers de supporters; les yeux brouillés de larmes et la face dévastée levée vers le peuple rouge profondément déçu, il a par geste demandé pardon aux fans.

Quelle classe! Quelle dignité! Alors qu'un consultant sévère et grincheux de la RTS  glosait au sujet de l'infortuné footballeur, ce jeune homme nous donnait une émouvante leçon d'humilité et de vraie bravoure. 

Si j'étais le père de Karius, je serais immensément fier de lui.   

      

      

18:21 Publié dans Football | Lien permanent | Commentaires (4) |  Imprimer |

Commentaires

Pas exactement, oui dévasté et déçu il a demandé pardon aux fans.
Conscient aussi des futurs possibles réactions qu'il allait susciter.
Quant aux larmes et au séchage de celles-ci avec son maillot, un exercice de pantomime ! soyons précis pas de sensiblerie svp. Elles étaient surement intérieures.

Écrit par : fan | 27/05/2018

Le courage est une belle qualité ...

Écrit par : Sylvie RG | 28/05/2018

Ai-je bien lu ?
remarquable courage, dévasté, profondément déçu, pardon, classe, dignité, l'infortune, émouvante,
humilité, vraie bravoure, immensément fier, et encore courage !

Vous avez rendu visite à une connaissance à l'hôpital des enfants ?

Écrit par : doc | 28/05/2018

Vous semblez vous intéresser au football.

Pourquoi pas ?

Mais cela ne permet pas de dire n'importe quoi.

En fait, il s'agit de 22 adultes qui affectent, pour des raisons que l'on connaît, de s'intéresser à un ballon...

Écrit par : platini | 01/06/2018

Les commentaires sont fermés.