06/01/2017

Par le dévouement de quatre pieux étrangers

Un rendez-vous manqué à la Grand-Rue. Du temps à tuer jusqu'au prochain. Une bise frisquette qui incite à trouver un abri. Et me voilà, entre nef et choeur, jetant un oeuil sur la bible judicieusement ouverte au psaume 84 : "un jour dans tes parvis vaut mieux que mille ailleurs".

Saint-Pierre. Bien plus belle à l'intérieur qu'à l'extérieur où sa flèche verdâtre et son écrasant portique anachronique enlaidissent l'ensemble.

Vite un petit tour dans la colorée chapelle des Maccabées, étonnante rescapée de la piété intérieure héritée de nos...quatre pieux et dévoués étrangers. Leurs noms sont gravés sur une plaque commémorative posée contre le mur nord de la nef. Deux d'entre eux appartiennent aux géants de pierre et d'esprit qui veillent silencieusement sur le parc des bastions.

En cette année "MDCCCXXXV" nos ancêtres genevois n'étaient guère xénophobes; bien au contraire.      

   

18:57 | Lien permanent | Commentaires (0) |  Imprimer |