29/12/2016

Des gens très forts pour aimer

Le Caire. Dimanche 11 décembre 2016. 10h00. En pleine messe copte une puissante bombe explose tuant 25 personnes et en blessant 49 autres. La majorité des corps déchiquetés sont ceux de femmes et d'enfants.

Voici la réponse du responsable de la communauté chrétienne visée:

“Nous prions pour la guérison de notre communauté. Nous avons déjà pardonné à ceux qui ont fait cela, car au bout du chemin, un manque de pardon nous fait du mal, bien plus que quiconque.”

Cette volonté de pardonner et ses manifestations de paix ont bouleversé certains musulmans égyptiens:

« Nous vous tuons, nous détruisons vos églises, et vous dites que vous nous pardonnez et vous priez pour nous. »

« Tout ce que nous voyons de vous c’est l’amour et le pardon. Vous ne nous avez jamais répondu par des explosions, des armes ou des discours de haine. Vous êtes des gens très forts pour aimer. »

A vous amis frères et soeurs chrétiens d'Egypte je ne peux que vous dire bravo et merci de votre noblesse qui honore la foi chrétienne. Que notre Seigneur Jésus vous console et remplisse vos coeurs d'une paix et d'une joie indicibles. 

17:26 Publié dans Bible et Evangile, Spiritualités | Lien permanent | Commentaires (4) |  Imprimer |

27/12/2016

Quelle différence entre Christian Lüscher et Raymond Devos ?

Aucune. Ce sont tous deux des artistes du verbe. Surtout l'un, inspirateur de l'autre.

L'immense humoriste : "Moi quand je n'ai rien à dire je veux qu'on le sache". 

Le défenseur d'une politicienne UDC qui défraie la chronique : " Je n'infirme ni ne confirme rien s'agissant des faits tels qu'ils ont été relatés dans les médias".

Prix Champignac en vue ?  

11:09 Publié dans Genève, Jeux de mots | Lien permanent | Commentaires (1) |  Imprimer |

26/12/2016

Etes-vous croyant ?

C'est la question posée par la Tribune de Genève à nos gouvernants à l'occasion de ce Noël 2016. Stupeur: hormis Luc Barthassat et Antonio Hodgers, tous les autres se débinent.

Une frilosité timorée peu acceptable: responsables de la conduite de la cité, les citoyens peuvent et doivent connaître les valeurs profondes qui motivent pensée et parole de leurs édiles.

Le croyant qui dit publiquement combien Jésus-Christ est essentiel à sa vie est au bénéfice d'une merveilleuse promesse de l'évangile : " Celui qui me confessera devant les hommes, moi aussi je le confesserai devant mon Père". 

Et le non-croyant qui proclame haut et fort son athéisme est aussi - d'une certaine manière - honoré par Dieu : "Puisses-tu être froid ou bouillant! Je vomirai les tièdes de ma bouche".

 

10:22 Publié dans Bible et Evangile, Civisme, Genève, Politique, Spiritualités | Lien permanent | Commentaires (1) |  Imprimer |

21/12/2016

Etude d'avocats et palace genevois

Hier mardi matin 20 décembre 2016. Rendez-vous professionnel dans une Etude d'avocats proche de la vieille ville. Une aimable et soignée dame d'âge mûr m'installe dans la salle de conférence avant de me servir un café avec une remarquable et gracieuse aisance. Je me décide à la complimenter :

-  Sachez Madame que l'espace d'un instant je me suis cru servi dans un palace genevois !

Légèrement interloquée mon hôtesse s'immobilise dans un immense sourire :

- Mais j'ai travaillé dans un palace genevois! C'est la première fois que quelqu'un me fait un compliment à ce sujet.   

Parfois le silence est d'argent et la parole est d'or.

Très joyeux et heureux Noël à tous !   

04:18 Publié dans Genève, vie locale | Lien permanent | Commentaires (0) |  Imprimer |

12/12/2016

Un petit rayon de soleil sous les stratus

Onex. Mercredi matin 7 décembre 2016. Nous quittons le foyer Piccolo. A bord de notre voiture la petite Elisa (prénom d'emprunt), 10 mois, toute menue, jolie et souriante. Notre mission : famille d'accueil "relais-dépannage" de ce joli trésor pour une durée d'environ six mois. Le temps de lui trouver un cadre familial adéquat à long terme.

Elisa prend bien ses marques en notre maison où elle brille comme un petit rayon de soleil, fort bienvenu en ces persistantes journées de grisailles.

" C’est un très beau cadeau de Noël que vous avez offert à la petite Elisa, que de l’accueillir chez vous" nous écrit fort aimablement une charmante éducatrice de Piccolo. C'est pourtant l'inverse que nous ressentons : un cadeau reçu plutôt que donné...

L'esprit de la fête de Noël berce doucement les cœurs et nous rappelle les paroles de son Inventeur : "Il y a plus de joie à donner qu'à recevoir".