26/11/2016

Les églises évangéliques et l'autorité

Que de séparations, de scissions et de troubles au sein du mouvement évangélique issu de la Réforme protestante! Les rancoeurs  prospèrent. Les langues s'agitent en de vains et médisants bavardages. Les coeurs sont alors détournés des bonnes actions essentielles à l'expression de la foi chrétienne : la visite des malades ou le réconfort des malheureux.  

La cause principale de ces crises récurrentes est la perte du sens de l'autorité au sein de la communauté.

Trop de paroissiens ignorent superbement les textes bibliques traitant du sujet. Ils oublient qu'en querellant Moïse c'est l'Eternel lui-même que les Israélites ont agressé. Ils oublient que David, injustement pourchassé par le Roi Saül, refuse de le tuer alors même qu'il lui en est donné l'occasion providentielle. Ils négligent l'instruction apostolique de se soumettre à toute autorité car elle vient de Dieu. Ils désobéissent frontalement à l'ordre scripturaire de respecter honorer et aimer leurs pasteurs.

Les brebis murmurent et contestent les décisions des bergers. Elles n'ont ni qualité ni légitimité pour le faire, mais s'en arrogent imprudemment le droit et sèment le trouble dans le troupeau. Persuadées d'avoir raison, souvent motivées par de bonnes intentions, elles défient l'autorité. Et sans s'en rendre compte elles querellent ainsi l'Eternel. C'est triste et grave aussi, hélas.         

09:35 Publié dans Bible et Evangile | Lien permanent | Commentaires (7) |  Imprimer |

23/11/2016

Des musulmans biennois admirables

Enfin. Mieux vaut tard que jamais. La communauté musulmane de Bienne prend publiquement et concrètement position contre la radicalisation islamique. Une démarche à saluer. Courageuse à double titre:

Premièrement, elle doit faire enrager des individus qui ont déjà prouvé, hélas, leur inclination à la violence.

Deuxièmement, parce que le porte-parole de ces musulmans est une porte-parole. Ce qui donne à réfléchir.

Cette sage et bienfaisante personne rappelait aujourd'hui sur les ondes romandes que les premières victimes du radicalisme étaient les jeunes musulmans. Pas faux.

Espérons que cette exemplaire initiative soit imitée par de très nombreuses communautés musulmanes dans le monde entier.

Les disciples de Jésus, fils de Marie, n'adhérent pas à plusieurs enseignements de l'islam; pourtant et conformément aux instructions de l'Evangile, ils tiennent à dire et à redire qu'ils éprouvent respect et affection pour chaque musulmane et chaque musulman. Dont acte.

  

17:08 Publié dans Bible et Evangile, Spiritualités | Lien permanent | Commentaires (1) |  Imprimer |

15/11/2016

L'hypnose du capitalisme et guerre économique mondiale

Voici un article fort intéressant sur la guerre économique à laquelle nous participons sans même nous en rendre compte : http://lesakerfrancophone.fr/le-syndrome-dhypnose-capitaliste

 

Un peu caricatural mais , hélas, tellement lucide et réaliste. A vrai dire le capitalisme n’est pas le problème fondamental car il pourrait - et devrait - être jugulé par des lois fortes protégeant efficacement les démunis et l’environnement. Le problème de base est la cupidité et l’égoïsme ; en un mot le péché ce mal génétique dont souffre l’espèce humaine. Finalement l’auteur en convient implicitement en appelant à une indispensable prise de conscience d’ordre spirituel : « L’erreur humaine est toujours la même depuis la nuit des temps lorsque l’homme veut se faire Dieu en concentrant les pouvoirs, l’argent et la technologie ».

 

« Etre ou ne pas être », autrement dit « être ou posséder », devient l’enjeu vital de l’humanité en ce début de 21ème siècle. Le peuple suisse a la possibilité de choisir entre le risque éventuel de quelques brèves coupures de courant électrique ou la sortie la plus rapide possible d’un nucléaire insupportablement coûteux et intolérablement mortifère pour la survie de l’espèce humaine. A nous de (bien) choisir ; le regard de nos enfants et petits-enfants est posé sur nous. Pour le gain malsain d’un confort consumériste excessif, ne jouons pas avec la vie. Ne jouons pas avec leurs vies.

05/11/2016

Les "deux-roues" persécutés par la police genevoise.

Certes il convient de respecter et de faire respecter la loi. Mais celle-ci, comme le sabbat, est faite pour l'être humain et non l'inverse. Ce qui implique d'éviter une répression "aveugle qui ouvre l'oeuil sur tout"; sans nuance et sans discernement.

C'est malheureusement ce qui s'est passé ces derniers jours à Genève. Nos autorités ont réussi à transformer une campagne de sécurité routière en une formidable campagne "anti deux-roues". Partant, tous les cyclistes sont implicitement invités à troquer leur vélo contre leur automobile et les scootéristes à conserver soigneusement leur place dans les files de voiture. La mobilité et la qualité de l'air genevoises en sortiront sans doute gagnantes!  

      

09:14 Publié dans Civisme, Développement durable, Genève, vie locale | Lien permanent | Commentaires (2) |  Imprimer |