15/11/2016

L'hypnose du capitalisme et guerre économique mondiale

Voici un article fort intéressant sur la guerre économique à laquelle nous participons sans même nous en rendre compte : http://lesakerfrancophone.fr/le-syndrome-dhypnose-capitaliste

 

Un peu caricatural mais , hélas, tellement lucide et réaliste. A vrai dire le capitalisme n’est pas le problème fondamental car il pourrait - et devrait - être jugulé par des lois fortes protégeant efficacement les démunis et l’environnement. Le problème de base est la cupidité et l’égoïsme ; en un mot le péché ce mal génétique dont souffre l’espèce humaine. Finalement l’auteur en convient implicitement en appelant à une indispensable prise de conscience d’ordre spirituel : « L’erreur humaine est toujours la même depuis la nuit des temps lorsque l’homme veut se faire Dieu en concentrant les pouvoirs, l’argent et la technologie ».

 

« Etre ou ne pas être », autrement dit « être ou posséder », devient l’enjeu vital de l’humanité en ce début de 21ème siècle. Le peuple suisse a la possibilité de choisir entre le risque éventuel de quelques brèves coupures de courant électrique ou la sortie la plus rapide possible d’un nucléaire insupportablement coûteux et intolérablement mortifère pour la survie de l’espèce humaine. A nous de (bien) choisir ; le regard de nos enfants et petits-enfants est posé sur nous. Pour le gain malsain d’un confort consumériste excessif, ne jouons pas avec la vie. Ne jouons pas avec leurs vies.

Commentaires

"...le gain malsain d'un confort consumériste excessif..."
Je pense qu'au contraire le développement massif des énergies alternatives permettra non seulement la création de nouveaux postes de travail, mais surtout une avance confortable dans le développement mondial qui devrait consacrer une plus grande autonomie et un plus grand pouvoir d'achat.
Les sirènes agitées par les milieux économiques ne reposent sur rien. Ce n'est que de la propagande pour les grands groupes actuellement en place qui méritent sanction pour leur gestion calamiteuse.
Mieux, l'énergie hydraulique dont ces groupes voudraient se défaire pour des questions de rentabilité, sera revalorisée par sa capacité de pompage aux heures creuses. Nos lacs de montagne sont nos batteries de stockage.

Écrit par : Pierre Jenni | 15/11/2016

Les commentaires sont fermés.