29/07/2016

Joha sa femme et les plaideurs

Un jour, le gouverneur confia à Joha la charge de juge de son village. Sa femme, qui doutait de sa capacité, se cacha derrière le rideau de la salle du tribunal. Deux plaideurs se présentèrent. Le plaignant exposa son cas et Joha lui dit: «Tu as raison». Il écouta ensuite le défenseur et lui dit : «Tu as raison». Choquée, la femme chuchota derrière le rideau: «Idiot, ils ne peuvent pas avoir tous deux raison. Tu es le juge et tu dois décider». Sur quoi Joha se tourna vers le rideau et murmura à sa femme: «Toi aussi, tu as raison».

Lu quelque part sous la plume d'un auteur (tunisien) déplorant l'indécision de ses dirigeants

09:46 Publié dans Culture, Humour | Lien permanent | Commentaires (0) |  Imprimer |

Les commentaires sont fermés.