22/06/2016

EURO 2016: talent et imposture helvétiques

Plateau d'itélé. En direct. Une poignée de minutes après le coup de sifflet final d'un étrange 0-0 franco-suisse qui ne ravit que les supporters primaires (pléonasme) des deux camps.

Derechef le célèbre journaliste sportif Pierre Ménès ose dire tout haut ce que de nombreux amateurs (au sens éthymologique) de foot pensent tout bas:

- je le répète, il n'y a pas de talent dans l'équipe suisse

- flop pour Shaqiri, une véritable imposture

C'est bien triste mais...tellement vrai ! Et ni l'indigente pelouse française ni les fragiles maillots de nos braves joueurs ne nous consolent de ce qui précède.

16:31 Publié dans Football | Lien permanent | Commentaires (3) |  Imprimer |

Commentaires

Elle au moins un talent collectif qui lui a permis d'atteindre les huitièmes de finale c'est déjà pas si mal au vue de ses résultats précédents. Chacun sait qu'en Suisse ce ne sont pas les individualités qui font avancer le pays mais l’esprit d'équipe.

Écrit par : norbert maendly | 22/06/2016

J'ai envie de réponde à Menes que le talent n'existe pas. Il n'y a que le travail.

Shaqiri n'est pas prêt pour cette compétition. A l'époque du Bayern, il devait être au top physiquement continuellement. A Stoke, Shaqiri a sa place de titulaire, mais n'est physiquement plus autant affûté.... Ce n'est pas le même niveau d'exigence que le Bayern.

La Suisse ne fait, certes, pas le jeu. Mais arriver à sortir une équipe qui régulièrement arrive à se qualifier pour les grandes compétitions et y faire bonne figure est déjà un bel exploit au niveau de la formation des joueurs pour un petit pays comme la Suisse.

Écrit par : Riro | 23/06/2016

Ah ben moi je ne suis pas d'accord mais pas très compétente non plus. Je dirai que les Suisses savent faire des passes incroyables. Pour mettre des goals en revanche, c'est plus compliqué. La prochaine fois..... ;)

Écrit par : Evelyne | 23/06/2016

Les commentaires sont fermés.