19/06/2016

Genevois râleur

C'est presque un pléonasme. Je râle donc je suis : voici la devise cantonale qui concurrence dangereusement notre magnifique "post tenebras lux". Et c'est bien dommage en vérité.

Genevoises et Genevois, abandonnons résolument cette tare culturelle! A l'exemple du célèbre prophète explorateur de ventre de gros poisson, ouvrons nos oreilles et nos coeurs à la sagesse qui nous interpelle : "fais-tu bien de te plaindre " ? Ecouter la question c'est déjà (presque) y répondre.

Troquons, au quotidien, cynisme acide et moquerie désabusée contre un esprit lucide et bienveillant. Pour que genevois rime dorénavant avec courtois.

Nos coeurs deviendront alors moins durs et plus ductiles; non par mollesse mais par tendresse.

Olivier Emery    

PS : ce billet est un résumé du message du culte de ce matin 19juin 2016 au 4 rue Pécolat. C'est chaque dimanche à 9h30. Bienvenue aussi au 11:30: le rendez-vous incontournable et "décontracté" pour apprendre à n'avoir plus peur de la lumière.    

19:02 Publié dans Bible et Evangile, Civisme, Culture, Genève, Genève, vie locale | Lien permanent | Commentaires (0) |  Imprimer |

Les commentaires sont fermés.