Démission d'Eric Stauffer ou la fin d'une menace

Imprimer

Ouf. Soulagement. Je le confesse: ce politicien me faisait peur.

Attablé l'an dernier à la terrasse d'un café proche de l'Hôtel de Ville, je l'ai vu débouler dans la rue lors d'une pause de séance du Grand Conseil. Flanqué d'une demi-douzaine de sbires aussi dévoués qu'ombrageux, il avait l'allure d'un chef de clan. Brutal. Visage dur et fermé. Démarche de bulldozer. Tribun sans état d'âme. Impressionnant. Inquiétant. 

Commentaires

  • Monsieur Emery si vous permettez je croyais qu'en tant qu'Evangéliste le mot peur n'existait pas ! auriez vous oubliez cette phrase, allez et ne craignez rien je suis avec vous et les vôtres ou avec votre esprit
    Je ne sais pas si ceux nés dans les années 1870-1890 étaient tous blindés contre le mot peur mais toujours est-il que ce mot n'a jamais figuré dans leur vocable jusqu'à leur mort
    A moins qu'en tant que Darbystes ils aient préféré cacher leurs émotions pour faire de leurs petits enfants des êtres forts afin qu'ils puissent lutter durablement contre *les bourreaux* qu'ils auraient à affronter après leur départ vers lAu-delà
    Ou plus simplement étant tous veufs ils préféraient faire ce que d'autres font aujourd'hui c'est à dire éviter de toujours parler que du mal afin de ne pas l'attirer sur Soi et les siens ou ne pas voir le mal partout
    Et si je compare les cultes Protestants de ma prime adolescence avec les billets de certains Religieux d'aujourd'hui je me dis que certains Pasteurs tous morts doivent sourire en voyant combien ce qui leur était reproché est toujours d'actualité c'est à dire l' obscurantisme séculaire qui doit sans doute être aussi une caractéristique typiquement masculine
    Très belle journée de l'Ascension pour Vous Monsieur

  • Stauffer vous fait peur ? Pourtant il faut bien un loup dans cette bergerie de politicards tordus qui manigancent en silence qui dépensent sans scrupules qui favorisent sans vergogne qui se moquent sans raison et qui vous parlent en souriant et en employant des mots choisis, (pour mieux te baiser mon enfant). Ceux là ne vous font pas peur? Voyez vous dans quel état ils ont mis Genève ?

































































    Stauffer vous fait peur et bien tant mieux, il faut bien un loup dans cette bergerie de politicards tordus qui manigancent en silence qui dépensent sans scrupule qui favorisent sans vergogne qui se moquent sans raison et qui vous parlent en souriant et en employant des mots choisis "pour mieux de baiser mon enfant". Ceux là ne vous font pas peur ?

  • Peur de l'apparence ? du bruit et de l'impression ressentie, que vous interprétez?

    ce sont ces clichés grâce auxquels
    les dictateurs & assassins ont de beaux jours devant eux

    - avoir l'air poli et la parole douce, le costume et l'apparence neutres,
    dire et écrire ce que vous voulez entendre ne pas s'arrêter de faire semblant de faire et surtout le faire savoir le plus souvent possible

    > cherchez et vous le trouverez, qui se cache derrière le plus bruyant dont vous avez peur

    telle a été et reste le modus operandi de leur montée au pouvoir

Les commentaires sont fermés.