29/04/2016

Le blogueur qui ne répond pas n'est qu'un goujat.

C'est l'avis de M. Pierre Jenni, fidèle et actif arpenteur de la présente blogshère. Voici son "commentaire" posté ce 11 avril à l'attention du soussigné :

" Ce serait bien d'assumer le suivi de vos billets. En lançant comme ça des idées, sans répondre à ceux qui se donnent la peine de commenter, vous faites preuve d'une certaine forme de mépris, ou de couardise (...)".

Couardise ? Hélas peut-être bien cher Monsieur Jenni; car quel commun des mortels  peut prétendre à l'exemption totale de toute crainte timorée en son for intérieur ?

Mépris ? Non, absolument pas; pour deux raisons : 1. ma religion m'interdit ca-té-go-ri-que-ment de mépriser qui que ce soit 2. mon silence "post-commentaire" n'est qu'une simple habitude visant à éviter tout excès chronophage d'activité blogueuse dans un agenda personnel assez chargé.

 

PS : Cher Monsieur Jenni, j'aurais grand plaisir à vous inviter un jour à midi à l'Echalotte (il me semble vous y avoir aperçu une fois): mercredi 25 ou lundi 30 mai prochain à votre choix; j'attends volontiers votre réponse par le biais d'un commentaire.

 

     

12:05 Publié dans Civisme, Genève, vie locale, Médias | Lien permanent | Commentaires (3) |  Imprimer |

Commentaires

Je vois que votre conscience vous titille.
C'est un bon début il me semble.
Je pars du principe que, dès le moment où on propose une discussion, on devrait assumer le suivi. C'est une question de respect.
Maintenant, si votre temps vous est tant compté, alors il serait peut-être bien de renoncer à lancer vos idées. Ou le faire sous forme de chroniques qui n'appellent pas de commentaires particuliers ou de débat.
Je viens volontiers à l'Echalotte mercredi 25 mai à midi. Je vous confirmerai ce RV dans la semaine qui précède.
Au plaisir...

Écrit par : Pierre Jenni | 29/04/2016

Si vous avez un agenda chargé et peu de temps alors je vous recommande de prendre, en tant que client, le taxi de monsieur Jenni.
J'ai eu le privilège d’être conduit en toute sécurité par lui durant quelques courses lors des dernières décennies. Pierre Jenni est une personne très intéressante. Nous avons, a chaque reprise, eux des discussions passionnantes sur de nombreux sujets.

Écrit par : Steve Roeck | 30/04/2016

@Monsieur Emery Hormis le terme utilisé par Monsieur Jenni celui-ci ne fait que relever une pratique qui a dégouté de nombreux isolés
En effet ce genre de sens unique est connu depuis le premier SMS ou une fois que tout le monde fut bien harponné ceux qui n'avaient en tête que de faire marcher les natels pour mieux faire courir certains utilisateurs la plupart des gens seuls, tous ceux qui croyaient encore au Père Noel ont compris que désormais il leur faudrait aussi se méfier du terme amitié
L'amitié venait de prendre un sérieux coup dans l'aile
Très bonne journée

Écrit par : lovejoie | 30/04/2016

Les commentaires sont fermés.