Le rouge et le noir

Imprimer

" - Et quel est ce M. Valenod ? dit Mathilde inquiète. - Si vous le connaissiez, vous ne pourriez douter du succès. C'est un parleur audacieux, impudent, grossier, fait pour mener des sots".

Que la Providence nous garde de ce genre d'homme politique décrit par Stendhal! Silvio hier, Donald aujourd'hui...

Reste que tous les politiciens ne sont pas pourris par une ambition personnelle malsaine. D'aucuns cherchent le bien public, et tous ont droit au "Respect Minimum" dû à chaque être humain.

C'est ce que Jean-Claude Chabloz, aumônier au Palais fédéral durant plus de 12 ans, raconte dans un livre-témoignage passionnant: "Un pasteur dans les coulisses du parlement" (Editions première partie). Pour mieux comprendre l'envers du décor. Pour qu'esprit critique et bienveillance cheminent de concert. Pour le bien du pays et de ses habitants.

 

           

Lien permanent Catégories : Civisme, Politique, Suisse 1 commentaire

Commentaires

  • "D'aucuns cherchent le bien public"

    On veut des noms (pour se marrer).

Les commentaires sont fermés.