21/10/2015

La pseudo guerre des droites

Il n'existe pas de guerre des droites. L'échiquier politique comprend 1) des partis extrémistes infréquentables 2) la gauche 3) la droite. Et le centre me direz-vous ? Hélas, un "vrai centre" ne parvient pas à exister en tant que tel: il n'est qu'une composante modérée de la droite.

Aveuglés par des gains électoraux faciles, certains politiciens de droite semblent tenter de s'acoquiner avec les deux partis d'extrême-droite genevois. Ils devraient y réfléchir à deux fois avant de se salir les mains. Car que sert-il à un homme de gagner le monde s'il perd son âme ? Que sert-il à un parti de gagner un siège sénatorial s'il perd son âme ?  

Or l'Histoire du 20ème siècle nous l'enseigne de manière tristement éclatante : partout où l'extrême-droite a triomphé, son cortège de victoire s'ébroue sous les sinistres oriflammes de la haine, de la violence  et du malheur. Il ne faut pas jouer avec le bonheur des peuples.  

Olivier Emery

19:53 Publié dans Civisme, Politique | Lien permanent | Commentaires (4) |  Imprimer |

Commentaires

"Il ne faut pas jouer avec le bonheur des peuples"Décider de ce qui est le bonheur des hommes, ça c'est de l'extrémisme.

Écrit par : norbert maendly | 21/10/2015

Juste pour rire, donnez-nous quelques exemples de mouvements d'extrême-droite! ;-)

Écrit par : G. Vuilliomenet | 21/10/2015

C'est très bien exprimé.

Écrit par : Daniel | 21/10/2015

Aïe ! Heureusement que le début du siècle dernier a entériné la séparation de l'Eglise et de l'Etat. Ils n'ont jamais fait bon ménage.

Écrit par : PIerre Jenni | 22/10/2015

Les commentaires sont fermés.