05/10/2015

Quel regard évangélique sur la crise migratoire actuelle ?

L'occident agit comme un aimant sur des foules arabo-musulmanes fuyant un islam radical odieux brutal et liberticide; de plus, comment reprocher à des parents de vouloir épargner à leurs enfants le drame morbide d'une violente et interminable guerre civile ? Au nom de qui et de quoi peut-on leur interdire de vouloir accéder, eux et leurs proches, à une vie meilleure ?

Mais notre Europe est-elle vraiment l'eldorado idéal ?

Plusieurs de ses pays subissent un cruel et important chômage : difficile de condamner leur crainte de recevoir un afflux massif de demandeurs d'emploi. Par ailleurs, l'état spirituel et moral de notre Vieux Continent interroge aussi : matérialisme consumériste, agressive laïcité antireligieuse, drogue, pornographie, alcoolisme, suicide, divorce, avortement et mariage homosexuel y fleurissent.

Certes notre héritage judéo-chrétien nous a permis d'acquérir nos précieuses et enviées valeurs de liberté et de dignité humaines; mais saurons-nous les conserver alors que les autorités municipales genevoises interdisaient ce printemps la vente dans nos rues du Livre qui fonde ces indispensables repères moraux de société ? Faut-il aussi se méfier de masses musulmanes en passe d'investir avec l'islam le vide spirituel d'un occident qui a oublié de lire ou relire Chateaubriand et son "Génie du christianisme" ?

Hier dimanche 4 octobre 2015 à Pécolat, Christian Bibollet a courageusement et pertinemment posé ces questions. Il a aussi rappelé que le message biblique et le vécu de Jésus de Nazareth nous ordonne d'aimer et servir ceux qui sont dans le besoin. Car chaque être humain est profondément aimé de Dieu, sans distinction de race ou de religion.

Chrétiens de Genève soyons de vrais témoins de l'évangile et de notre Seigneur Jésus-Christ : le réfugié arabo-musulman est bel et bien "notre prochain"! Un prochain à aimer. Pas d'accord ? Alors il faut changer de religion...

Olivier Emery

15:53 | Lien permanent | Commentaires (2) |  Imprimer |

Commentaires

Vous êtes plus proches des arabo-musulmans que des athées. Votre prochain c'est aussi celui qui ne croit en rien et qui n'essaye pas de vous convertir. Les libertés n'ont pas été acquises par les religieux, c'est le contraire. D'ailleurs vous le confirmer en écrivant : "Pa d'accord alors il faut changer de religion". Ce qui se passe au moyen orient avec les chrétiens se passera chez nous aussi. Et vos belles paroles n'y pourront rien changer.

Écrit par : norbert maendly | 05/10/2015

"Pas d'accord ? Alors il faut changer de religion…"
ou alors abandonner votre religion, ou même la religion. Car il existe, ne vous en déplaise, une morale, donc une humanité et une compassion, non religieuse.

Écrit par : Mère-Grand | 07/10/2015

Les commentaires sont fermés.