18/02/2015

Aimez-vous le Valais et les Valaisans ?

Oui, j'aime le Valais et ses habitants. Sans doute comme la majorité des Genevois, j'apprécie leur caractère entier et franc. Je salue leur fierté né d'un noble et atavique attachement au Vieux Pays ancestral. D'aucuns s'en irritent se sentant exclus d'emblée, d'autres méprisent son caractère désuet teinté de chauvinisme. Moi pas. Etre d'une terre et le ressentir est un privilège identitaire que nous, citadins genevois, avons malheureusement trop souvent perdu.

Il suffit de visiter l'un de ces petits et délicieux musées ruraux (Isérables, Plan-Cerisier, Le Châble) et montrer son intérêt pour le patrimoine local pour que s'ouvrent tout grand le coeur et le sourire des gardiens du lieu.

Bien sûr, selon l'adage "toute vérité n'est pas bonne à dire" il est très fortement déconseillé de mentionner que:

- comme tout Genevois qui se respecte vous n'êtes pas un fan du FC Sion

- vous avez voté oui à la nouvelle LAT et à l'initiative FW

- vous trouvez que le français de William Besse, commentateur sportif à la rts, est d'une pauvreté que ne renierait pas François d'Assise.

Aimer implique le désir de mieux comprendre. En cette perspective, je ne peux que chaudement recommander la lecture d'un livre bref et  percutant : LE HAUT VAL DES LOUPS de Jérôme Meizoz (Edition ZOE).

Un ouvrage lucide et nécessaire pour mieux aimer le Valais. Attention sa lecture ne vous laissera pas indemne! Votre regard sur ce Canton attachant, vos souvenirs et vos sentiments en seront sainement affectés. 

Voici ma prière en refermant la dernière page du récit précité : "O Dieu, bénis le Valais. Protège-le de ses prédateurs indigènes dangereusement affairistes et manipulateurs. Fortifie et (re)donne courage à tous les Valaisans intègres et de bonne volonté. Merci pour ta promesse selon laquelle, un jour prochain, les doux hériteront du Pays. Amen".

Olivier Emery

15:41 Publié dans Région, Suisse | Lien permanent | Commentaires (1) |  Imprimer |

Commentaires

(...)Bien sûr, selon l'adage "toute vérité n'est pas bonne à dire" il est très fortement déconseillé de mentionner que:

(...)
L'on est favorable à la présence du loup dans le Vieux Pays.

Les prédateurs ne sont pas forcément ceux que l'on chasse.

Écrit par : Michel Sommer | 18/02/2015

Les commentaires sont fermés.