Malaise musulman et impiété offensante occidentale: la faute à Voltaire?

Imprimer

 "Tant qu’il y aura des fripons et des imbéciles, il y aura des religions." clamait Voltaire. Parfaitement injuste (cf. Henry Dunand, Mère Thérésa, etc...) et surtout dangereuse affirmation qui pourrait expliquer aujourd'hui le consternant et obstiné aveuglement des medias français.
Incapacité crasse de se remettre en question, autocritique totalement absente, irrespect total de la foi de centaines de millions de musulmans, arrogance des discours (incultes) sur ce qu'est le "vrai islam" et ce que les musulmans devraient ressentir face aux offenses charliesques : voici les mornes perles d'un collier bien laid. L'anti-cléricalisme primaire voltairien infecte probablement les journalistes et penseurs tricolores. Aucune voix officielle ou médiatique française pour affirmer qu'insulter une religion et offenser par le blasphème des millions d'hommes et de femme, ce n'est pas se comporter en individus polis et civilisés. Rien. Un silence bien trop bruyant qui laisse sans vergogne, mais non sans profit, Charlie annoncer qu'il va retirer 7 millions d'exemplaires supplémentaires de son vulgaire journal pyromane...
 
De nombreux disciples de Jésus, de nombreux citoyens croyants ou non, juifs ou adeptes d'une autre religion, sont aujourd'hui écartés des relais médiatiques; heureusement qu'il existe la modeste "tribune" de la blogsphère éponyme pour lancer le message suivant aux musulmans de Suisse, de France et du monde entier :
NOUS NE SOMMES PAS D'ACCORD AVEC PLUSIEURS ENSEIGNEMENTS DE VOTRE RELIGION, MAIS NOUS SOMMES DESOLES ET SINCEREMENT NAVRES QUE DES GENS IRRESPECTUEUX ET BLASPHEMATEURS VOUS INSULTENT GRAVEMENT ET CONTINUENT A LE FAIRE.
PAR SOLIDARITE AVEC LE MONDE OCCIDENTAL AUQUEL NOUS APPARTENONS, NOUS VOUS DEMANDONS DE BIEN VOULOIR PARDONNER CES OFFENSES.       
Olivier Emery
PS Voltaire a aussi écrit : " L’univers m’embarrasse, et je ne puis songer – que cette horloge existe et n’ait point d’horloger”

Lien permanent Catégories : Culture, Spiritualités 3 commentaires

Commentaires

  • Bravo Monsieur, que D-vous bénisse

  • Jesus aurait été bien plus déterminé à prendre un abonnement à Charlie Hebdo, qu'à tenter de défendre l'indéfendable.... C'est à dire la barbarie.

  • Ne resterons libres que ceux qui font usage de leur liberté.

Les commentaires sont fermés.