15/01/2015

Charlie est-il pyromane ?

Je crains que oui. Publier à sa Une une nouvelle caricature de Mahomet, c'est jeter de l'huile sur le feu, c'est alimenter le conflit, l'exclusion réciproque et la haine. C'est faire montre d'islamophobie primaire car, en réalité, Charlie n'insulte pas gravement les djihadistes mais tous les musulmans. Même les modérés sont offensés. Et nos voisins musulmans d'Occident ont tellement la trouille de passer pour des sympathisans des tueurs sanguinaires islamistes, qu'ils sont condamnés à encaisser sans mot dire cette nouvelle gifle charliesque. Où est le rire? Ou est l'humour dans tout ça?

Respecter les 17 morts victimes récentes d'une violence démoniaque devrait conduire à des gestes d'apaisement. A calmer le jeu. A être plus intelligent que le mortifère bandit. A essayer de comprendre ce que ressent un adepte d'une "culture de l'honneur".

Le courage, aujourd'hui, n'est pas de bêler en choeur les slogans imposés par le matraquage médiatique ambiant. Le courage c'est de choisir une autre perspective. D'être ouvriers de paix. D'oser dénoncer ce qui dans l'islam n'est pas compatible avec nos précieuses libertés individuelles tout en exprimant nos regrets à nos amis musulmans pour les offenses et les insultes faites à leur religion.    

Olivier Emery

  

08:20 Publié dans Civisme | Lien permanent | Commentaires (10) |  Imprimer |

Commentaires

A l'outrance des terroristes, Charlie ne peut que répondre que par ce qu'il a toujours fait de mieux - la caricature. En l'occurrence, la couverture du dernier numéro (je ne l'ai pas encore eu entre les mains) me paraît plutôt soft. Qui plus est, la liberté d'expression ne souffre pas de conditions.

Et puis, il appartient maintenant aux musulmans de balayer devant leurs portes (notez le pluriel), de cesser de geindre, et d'enfin rejoindre le XXIe siècle. Ce n'est que lorsqu'ils l'auront fait, réellement et de manière durable, qu'on pourra restaurer (et dans certain cas établir) des relations harmonieuses avec cette communauté.

Enfin, l'insulte parle davantage de celui qui la profère que de ceux qu'elle vise; la suceptibilité des musulmans est extrême et ils ont une propension à se sentir offensés qui est largement supérieure à celle de toutes les autres communautés réunies. Sans doute seraient-ils mieux inspirés de traiter ces prétendues insultes par l'ignorance, finalement.

Bien à vous.

Écrit par : Déblogueur | 15/01/2015

Au point de vue esthétique, il est vrai que Jésus représenté sur les images est plus beau.

Écrit par : Noëlle Ribordy | 15/01/2015

Pyromane? Vous nous invitez donc à revenir au temps d'avant la maîtrise du feu?

Écrit par : Mère-Grand | 15/01/2015

Disons que je ne mangerais pas des cassoulets toulousains matins et soirs tous les jours de la semaine !

L'humour restera subtil, ce que certains buvant du gros rouge, auront de la peine à faire jaillir dans leurs cerveaux imbibés !

Écrit par : Corto | 15/01/2015

Totalement d'accord avec vous.

Tous ces soutiens inconditionnels à un "journal irresponsable" autoproclamé me laissent songeur.

Écrit par : Fufus | 15/01/2015

"Le courage, aujourd'hui...(...)...D'oser dénoncer ce qui dans l'islam n'est pas compatible avec nos précieuses libertés individuelles".

Le problème, c'est que quoique vous dénonciez, la religion musulmane le prend comme une insulte.

La seule voie possible réside dans une réforme interne de l'islam et l'abandon de principes dictés par Allah par la voix de son prophète Mahomet ! Vaste programme puisque l'exégèse du Coran ne semble guère possible étant donné qu'Allah n'est pas susceptible d'avoir dicté et proféré des sottises.

Les vrais courageux sont les quelques électrons libres musulmans qui osent dénoncer les excès de leur propre religion. Ils ne sont hélas que peu nombreux, ce qui devrait nous encourager à leur prêter toute l'assistance possible pour faire évoluer les choses. Il y faudra du temps et du labeur !
Et comme d'habitude Guillaume le Taciturne vient à mon secours avec sa devise :"Il n'est point nécessaire d'espérer pour entreprendre ni de réussir pour persévérer."

Cette autre pensée m'encourage à persévérer.
[...] si une personne qui commence à savoir ne doute pas d'elle-même, elle devient alors redoutable pour les autres, car éprise de pouvoir.
Malek Chebel - Né en 1953)

Écrit par : Michel Sommer | 15/01/2015

Disons que l'occident vient de se prendre une grosse baffe, que l'on apprécie ou pas "l'humour" qui tâche, ce voyant n'est même plus au rouge, il a disparu de l'écran de contrôle, car les repreneurs de "Charlie", tous des proches de Hollande font désormais dans leurs pampers et seuls les crétins courent dans les kiosques.

La question reste semblable qu'à l'époque de Voltaire, de laquelle nos invités surprises nous replongent suspendus par les pieds à la sauce harissa. Il y a plusieurs problèmes, le premier est : que tous les extrémistes des pays arabes préfèrent venir en Europe pour faire leurs démonstrations, car dans leurs pays, ils se font raccourcir une deuxième fois sans somation ni jugement. Le deuxième est induit dans le premier, nous effrayons ces malades à coups de citations des textes des conventions droit-de-l'hommiste, au pire, ils meurent de rire !

Et le troisième et sans doute le plus gênant pour les démocrates aux épaisses lunettes, c'est que l'islam ne semble pas trop déranger ni les gouvernements européens ni les instances religieuses traditionnelles catholiques et protestantes, pour ne citer qu'elles. En effet, les gouvernances ont toujours su compter sur la béquille des croyances obscurantistes tout aussi allergiques à l'humour que nos comiques de services aujourd'hui 6 pieds sous terre !

En conclusion, nous verrons qui des assoiffés de démocratie et des revenant du moyen-âge gagnera cette course des temps modernes !

Ce qui est par contre certain, il y aura de la casse !

Écrit par : Corto | 15/01/2015

Charlie Hebdo fait montre d' "islamophobie primaire ", dites -vous. A mon sens, vous vous trompez. Quant au rire, c'est un grand cadeau de Dieu. Qui peut prétendre savoir de quoi il est permis de rire ou non ? Etes-vous expert à ce propos ? Dieu nous a-t-il dit de quoi nous pouvions rire ou non ?

Écrit par : Caist Yon@yahoo.com | 15/01/2015

Faut faire gaffe, les barbus voient des mohameds partout !!!

Écrit par : Corto | 19/01/2015

Charlie est peut-être pyromane... c'est d'ailleurs son essence. Mais à propos d'essence, il faut aussi prendre en compte que ceux qui s'enflamment en sont imbibés !!! Franchement, saviez-vous que Charlie hebdo était distribué au Pakistan, raison pour laquelle des centaines de milliers de ses lecteurs sont descendus dans la rue ? Et distribué au Niger ? Etc.

Charlie Hebdo joue depuis des décennies avec le feu. C'est son truc. Mais ceux qui jouent aujourd'hui sont ceux qui transportent ce feu dans des peuples qui ignoraient jusqu'à il y a peu l'existence même de cet imprimé de petit tirage.

Cela me rappelle les manifestations à propos du Coran... des dizaines de morts parce qu'un individu occidental avait annoncé sa volonté de brûler un exemplaire (il ne l'a pas fait mais juste annoncé). Et dans le même temps un groupuscule islamiste a assassiné un mollah adverse en lui faisant parvenir un coran piégé. Combien de manifestation contre cette destruction assassine ? ZERO.

Cette histoire de coran était un prétexte comme l'est aujourd'hui cette histoire de dessin qu'on appelle caricature mais qui ne répond en rien à la définition d'une caricature. Pensez-vous que la une de Charlie Hebdo cette semaine soit une "Représentation grotesque, obtenue par l'exagération et la déformation des traits caractéristiques du visage ou des proportions du corps, dans une intention satirique." ? Parler de caricature est simplement inconsistant.

Interrogeons-nous plutôt sur le véritable message porté par les manifestants. Interrogeons nous sur la raison pour laquelle leurs concitoyens chrétiens sont régulièrement assassinés.

Écrit par : archi-bald | 20/01/2015

Les commentaires sont fermés.