Mahomet Jésus et la violence

Imprimer

De nombreux et sincères penseurs musulmans affirment que Mahomet a été envoyé en "signe de miséricorde pour les mondes". Le problème est que ce prophète a (aussi) été un chef de guerre qui a fait couler le sang.

Cette réalité historique est hélas incontournable. Jésus, lui, a toujours refusé le pouvoir et la violence. Mieux. Attaqué, il renonce à se défendre et accepte d'être cloué sur une croix, comme un agneau. Face à la haine meurtrière il réplique par cette prière : "Père pardonne-leur car ils ne savent ce qu'ils font!". Ses paroles portées par le vent de Galilée tentent aujourd'hui encore de pacifier le coeur des femmes et des hommes de toutes nations, religieux ou non : "Heureux les doux car ils hériteront de la terre". Son commandement radical est sans appel : "Aimez vos ennemis".

En théorie du moins, il est donc plus facile pour un disciple du Rabbi de Nazareth que pour un musulman de résister à la tentation de la violence. Cette inclination malsaine dramatiquement chevillée au coeur humain.

Olivier Emery 

Commentaires

  • Encore une fois je suis bien d'accord avec vous.

  • "Tendez l'autre joue" ... signé aussi Jésus-Christ de Nazareth.

  • "De nombreux et sincères penseurs musulmans affirment"
    Il ne faut pas qualifier de "penseurs" des personnes qui ne peuvent et n'osent pas penser en dehors des limites de leurs dogmes.

  • C'est vrai que Jésus a aussi dit qu'il était le glaive... Mais on l'oublie bien souvent. Et Mohammad n'a jamais attaqué, il s'est contenté, comme la Suisse, de se défendre. Relisez donc vos classiques. Ceci dit, cous avez raison, les chrétiens font très vite l'amalgame et ,du coup, se révèlent violent, cf ces 3 derniers jours en France!

  • Oui, Jésus a prêché l'amour et la non violence.
    Mais qu'a fait l'Eglise ?
    Elle a fait la guerre (croisades, guerres de religion), elle a inventé l'Inquisition, elle a éradiqué des peuples et en a mis d'autres en esclavage sous prétexte de les convertir à la foi (Brésil, Amazonie, etc.).
    Alors où est l'enseignement de Jésus ?
    Et, plus proche de nous, en Pologne et en Russie, elle a toléré (sinon incité) les pogroms. Et plus tard elle a toléré le nazisme et les camps de la mort.

  • Jésus a prêché l'amour, l'Eglise a fait la guerre: n'a fait que faire ou fomenter la guerre?

    La résilience nous porte non à stagner dans le passé mais, toujours, à nous porter en avant, à nous dépasser: "L'homme passe l'homme!" (Maurice Zundel, prêtre)

  • Qu'appelez-vous "violence" ? Est-ce un concept à ce point clair pour vous ?

Les commentaires sont fermés.