05/01/2015

Dimanche 4 janvier 2015. Jeter la pierre à quelqu'un.

D'où vient cette expression bien connue ? D'une rencontre dramatique survenue vers l'an 31 de notre ère. En jeu la vie d'une femme surprise en péché d'adultère et menacée d'être lapidée par ses accusateurs. En jeu aussi, la crédibilité de ce Maître juif qui dérange dangereusement  le pouvoir religieux établi. Un piège mortel se referme sur ces deux proies.

Comment concilier le respect de ce qui est bien et juste avec l'espérance du pardon et de la rédemption ? Comment gérer - seul contre tous - cette double haine meurtrière nourrie d'astuce et de fiel ?

Il dessine dans le sable. Il prend du temps pour écouter son Père. Il renverse la perspective et parvient à articuler harmonieusement des valeurs a priori contradictoires : la justice et la bonté. Il sort de la mortelle impasse avec deux paroles empreintes d'une autorité aussi douce qu'indiscutable. Il renvoie chaque accusateur à l'examen de son propre coeur. Il redonne vie, droiture et dignité à la femme menacée.

Un exemple à suivre dans les défis qui jalonnent parfois nos vies quotidiennes. Confronté trop souvent à l'injustice et/ou à la méchanceté des hommes, cherchons sagesse et bienveillance dans la prière d'un dessin sablonneux. Laissons-nous inspirer par l'inventeur des nouvelles perspectives.

Olivier Emery

PS: ce billet est un résumé de la prédication du pasteur Thierry Bourgeois de la paroisse de la Rive-Droite 4 rue Pécolat. Envie de (re)découvrir toutes les richesses de ce texte à la fois mythique et véridique ? C'est dans l'évangile de Jean au chapitre 8.  

10:57 Publié dans Bible et Evangile | Lien permanent | Commentaires (1) |  Imprimer |

Commentaires

Et personne ne se pose la question, qu'est devenu l'homme qui a accompagné dans l'acte cette femme soi-disant adultère et devrait être la troisième proie!!! Les interprétations de l'ancien et du nouveau testament me laisse souvent pantois.

Écrit par : grindesel | 05/01/2015

Les commentaires sont fermés.