02/09/2014

Traversée autoroutière lacustre PDC-PLR : la solution du bon sens.

A ma gauche, les anti-bagnoles primaires. Pour eux la statu quo est toujours la meilleure solution et, par un coup de baguette magique, l’Homme moderne va prochainement renoncer au transport individuel au profit des seuls transports collectifs. Pour eux, il faut dire évidemment dire non à toute traversée. Ces personnes sympathiques fréquentent les cercles écolo-de gauche, nostalgiques d’un monde idéal et planifié. Idéal parce que planifié.

A ma droite, les pro-bagnoles primaires. Impatients et infantiles : « j’en ai marre des bouchons sur le pont du Mont-Blanc, j’veux tout-de-suite ma petite traversée de la rade, je m’en fiche de ce qu’elle va coûter aux contribuables genevois et tant pis si elle ne fait que reporter les bouchons 500m en amont dudit pont, de bleu de bleu ! ». Ces personnes moins sympathiques fréquentent le parti « YAKAFOKON-MCG-UDC », rejointes par quelques imprudents dirigeants d’un TCS qui, en quelques mois, perd une belle crédibilité acquise depuis des décennies.

Et au milieu, vous et moi. Nous qui rêvons d’un monde imaginaire sans voiture, funeste invention dévoreuse d’espace et d’énergie. Mais nous qui rêvons aussi et surtout d’un monde réel où le trafic de transit épargne enfin les abords de la ville, les pacifiant en faveur de la mobilité douce et de transports publics efficaces et confortables.

Nous voterons résolument NON à l’initiative immature des pro-bagnoles et nous soutiendrons l’initiative raisonnable du PDC-PLR.

 

Olivier Emery

 

10:13 Publié dans Civisme, Politique, Région | Lien permanent | Commentaires (3) |  Imprimer |

Commentaires

Vous avez bien raison de parler de trafic de transit car c'est bien à celui-ci que sera destinée la traversée autoroutière du lac que vous et moi ne découvrirons malheureusement pas de notre vivant.
Elle ne règlera rien à nos problèmes de circulation en ville car aucun automobiliste n'ira rejoindre la bretelle autoroutière à la Pallanterie pour se rendre sur l'autre rive.
Heureusement, bien des gens du centre, au milieu comme vous dites, font preuve de bonne foi et de pragmatisme. Ils ne céderont pas devant les gesticulations désordonnées des opposants qui semblent ma foi bien nerveux quant à l'issue de ce scrutin.
Cette fois sera la bonne !

Écrit par : Pierre Jenni | 02/09/2014

@Pierre Jenni: Cette fois sera la bonne, la bonne de quoi, celle qui résoudra la quadrature du cercle. Le canton de Genève est petit, l'hyper centre encore plus alors je voudrais bien que l'on m'explique, comment par le miracle de la traversée du lac (par tunnel ou pont) on soulagera le centre ville dont les rues ne peuvent pas être adaptée à la circulation vu sa configuration, et tous les parkings évoqués (place neuve, Alhambra, agrandissement du Mt.Blanc etc..)ne suffiront jamais à absorber tous les véhicules, les transports publiques seraient nettement plus efficaces s'ils n'etaient pas retardés par les bouchons et ces bouchons justement ne seront pas supprimés sans une diminuation drastique des véhicules entrants dans le centre ville. Je ne suis pas anti-voiture (j'en possède une) mais l'utopie qu'une traversée du lac améliorera la situation est irréaliste. De plus la réalisation de ce projet sans la participation de la Confédération est impossible malgré les calculs fantaisistes des pro-traversée.

Écrit par : grindesel | 02/09/2014

Je vous trouve fort présomptueux. Ceci étant dit sans aucun mépris.Il n'y a personne " à votre droite", ni personne "à votre gauche" ! Ces étiquettes sont ridicules. Mais votre billet solidifie une supposée partition de la population entre "gauche" et "droite". Vous y croyez encore ? Elle vous aide à vivre ? Formidable ! Dieu vous garde ! (Mais, posez-lui quand même la question...)

Écrit par : Kaffé | 04/09/2014

Les commentaires sont fermés.