08/04/2014

Vin sud-africain mais tonneau de chêne français

La région de Cape Town en Afrique du Sud est vraiment magnifique. Au 17ème siècle, 150 réfugiés protestants français y implantent la vigne. Aujourd’hui de prestigieux vignobles et de splendides « Wineries » se lovent dans le paysage comme des joyaux  dans leur bel écrin naturel.

Le climat plus que favorable de cette région permet à la végétation de pousser bien plus rapidement que sous nos latitudes. Il en est de même pour le chêne. Pourtant les remarquables chais sud-africains sont remplis de superbes tonneaux de chêne… importés de France. Pourquoi ?

Contrairement à son homologue austral, le chêne français pousse et se développe dans un climat plus rude, plus pénible. Sa croissance en est freinée mais sa densité en est accrue; n’étant pas poreux, il peut, lui, conserver les fins et délicieux nectars de Cape Town.

Il en est parfois de même dans la vie. Certaines femmes et certains hommes ont lutté pour grandir. Ils ont traversé des circonstances difficiles. Ils ont gagné en densité et ont acquis la capacité d’être utiles à leur prochain.

Olivier Emery

 

16:27 Publié dans Voyages | Lien permanent | Commentaires (1) |  Imprimer |

Commentaires

Oui, Monsieur Emery, le vin d'Afrique du Sud réjouit le cœur. Et j'espère que la main d’œuvre dans les vignobles est payée selon les normes honnêtes, ce qui n'était pas le cas durant de nombreuses années: les ouvriers étaient payés par le trop fameux "dop", (cash si vous voulez) qui se buvait sur place et rendait les gens docile. Une loi a aboli ce "dop" en 1993 je crois (mais je ne suis plus sûre de la date exacte). Dès ce moment nous avons stoppé le boycott de ce vin béni et, quand j'ai l'occasion, je le déguste pieusement!

Écrit par : cmj | 09/04/2014

Les commentaires sont fermés.