15/11/2013

Agressif et mal élevé : la marque de fabrique du MCG ?

L’estimé député sortant Jacques Jeannerat ose l’affirmer dans la Julie: « il y a une perte de respect qui s’est installée, disons-le franchement, depuis l’arrivée d’Eric Stauffer et de son équipe ».

Cette réalité devrait interpeller les citoyens correctement éduqués qui accordent leur suffrage au MCG. Peut-être y ont-ils déjà réfléchi le week-end dernier ? En soutenant leur candidat Mauro Poggia (dont on ne peut nier l’urbanité) et en biffant son discutable colistier ?

C’est agréable d’être important, c’est important d’être agréable ; un dicton populaire que ferait bien de méditer ce parti qui se veut populaire. Pour le bien de Genève et de ses habitants.       

Olivier Emery

 

09:17 Publié dans Politique | Lien permanent | Commentaires (3) |  Imprimer |

Commentaires

La différence, M. Emery, c'est que l'un dit m.... et l'autre dit crotte. L'odeur est identique. Cordialement.

Écrit par : J.-C. Heritier | 15/11/2013

Monsieur Emery,le manque de respect s'est généralisé .Il n'est pas spécifique à la ville de Genève non il rôde partout comme une bête malfaisante qui fait grossir les rangs des Suisses qui prennent assistances juridiques et ce de plus en plus pour se sentir protégés.Irrespect et humiliations sont le lot quasi quotidien de très nombreux citoyens de Romandie.
Il est d'ailleurs regrettable qu'il n'y ait pas plus de MCG en Suisse Romande Quand au manque de raisonnement actuel qui fait courir 5 km pour jeter ses pots de yaourts lavés en plus comment peut-on exiger respect de la part d'animaux humains?
On ne fait pas d'omelette sans casser des œufs.a raisonnement débile comportement débile dirait un psychiatre

Écrit par : lovsmeralda | 15/11/2013

Ce serait en effet important que le respect soit la première ligne de conduite de n'importe quel élu ou parti, en y ajoutant la capacité de travailler ensemble pour le bien commun.

Mais non, je ne crois pas que ce soit une marque de fabrique, car certains membres de ce parti ont une toute autre attitude. On ne peut pas jeter le bébé avec l'eau du bain. Je suis d'accord avec le fait que c'est l'impression que cela donne et que c'est fort dommage.

Sans parler des blogs, où tous les commentaires, néanmoins respectant la charte et respectueux, sont systématiquement censurés, à partir du moment où l'on émet un avis opposé ou lorsque l'on y ajoute une autre vision ou même lorsque l'on abonde dans leur sens sur un sujet précis, mais en mettant quelques réserves, sauf sur celui de M. Poggia, qui ne censure pas.

On peut donc s'interroger, même chez ceux qui ont un comportement adéquat, sur la nécessité ou la nature de leur blog, qui ne sert qu'à être un terrain publicitaire et n'a rien d'un blog qui par définition, doit être ouvert au débat, à la discussion, à la controverse parfois.

Ce manque d'ouverture au citoyen qui s'exprime est peu garant, en effet, d'un bien pour Genève et ses habitants. C'est dommage, car si ce parti ne se remet pas en question en rapport à cette attitude "d'exclusion" de tout e qui n'irait pas dans son sens, il ne pourra pas non plus faire passer certains éléments qui auraient pu être importants dans notre République genevoise.

Écrit par : Jmemêledetout | 15/11/2013

Les commentaires sont fermés.