28/10/2013

Initiative pour les familles : le PDC entre trahison et déception.

Le parti qui défend la famille s'oppose à l'initiative pour les familles. Trahison ? Hélas, on peut le dire. Une chose est sûre : incompréhension et déception sont au rendez-vous pour toutes celles et ceux qui pensent que favoriser et valoriser le travail des mères au foyer est bénéfique à la vie de famille et, par ricochet, à la société.

Dans le débat qui fait rage sur ce sujet, on parle chiffres, politique fiscale et (pseudo) victoire de la femme moderne. Pas un mot, en revanche, à propos de l'enfant et de son bien-être. Un silence assourdissant. Et si nous, citoyens du 21ème siècle, étions un peu moins arrogants ? Et si nous cessions de penser que nos parents et/ou grands-parents étaient bien stupides de penser prioritairement au bien-être de leur progéniture. Un bien-être fait de présence dévouée et sécurisante que jamais le matérialisme ne saurait combler.    

Olivier Emery

13:09 Publié dans Politique | Lien permanent | Commentaires (4) |  Imprimer |

Commentaires

Je crois que vous avez une vision idéalisée de la vie qu'avaient vos grands-parents.
Le bien-être réel de l'enfant n'est pas pris en considération depuis si longtemps.
La majorité des histoires racontées par nos grands-parents, sur une période d'avant-guerre, ne rendaient pas trop les relations parents-enfants comme des flots d'amour et de bonheur.
Mais on fait la propagande qu'on peut hein??!!

Écrit par : Lefredo | 28/10/2013

Vous êtes dans le vrai, pour bien aimer les autres il faut déjà savoir le faire au sein de sa propre famille. Je suis devenue indépendante pour être là quand mes enfants revenaient de l'école, et j'ai apprécié de pouvoir être à l'écoute juste là, au bon moment. Est-ce que c'est pour cela que je n'ai pas connu de problèmes avec eux, ils le disent aujourd'hui devenus trentenaires. Je suis fière d'avoir sacrifié des moyens financiers au bénéfice de cette proximité et disponibilité de chaque instant pour eux et pour moi. Rien n'est plus enrichissant que d'avoir ce sentiment de sérénité l'âge venu, en ayant fait le bon choix.
Bien à vous.

Écrit par : Corélande | 28/10/2013

Les vieux paysans disaient "chacun chez sois et les vaches sont bien gardées".
Pour les gamins c'est pareil.

Écrit par : norbertmaendly | 28/10/2013

@Monsieur Emery Hormis sur les cartes postales envoyées par les Mobards à leur femme ou leur fiancée,la tendresse n'existait pas du temps de nos grands parents ils avaient d'autres problèmes vitaux à régler .Excusez moi mais vos critiques sentent la mauvaise foi surtout quand on sait la maltraitance exercée à l'encontre de millions d'enfants et qui encore de nos jours existe sous le couvert de la foi dans des pays d'outre--Atlantique voire même des viols dans différentes Universités Américaines qui eux restent impunis
Beaucoup de grands parents ont reçu l'éducation coups de bâton qui était générale .Même les enseignants en institutions recevaient des coups par certains directeurs qu'ils ont su redonner par la suite aux élèves dans les collèges
Vous êtes tous de mauvaise foi on croit revivre entre partis et certains politiciens cette rage qui exista et qui nous a été enseignée pendant le cathéchisme protestant ,la haine envers les catholiques.Finalement la religion a peu évolué
toute belle journée pour Vous

Écrit par : lovsmeralda | 29/10/2013

Les commentaires sont fermés.