14/10/2013

Vignette ou pas vignette ? A CHF 40.- ou CHF 100.- ou… CHF 0.- ?

Parfois, et même assez souvent, lorsqu'un sujet est proposé en votation populaire je penche immédiatement pour une réponse. Puis je lis un ou deux arguments favorables à "mon premier réflexe" qui me convainquent alors…du contraire !

 

Dernier exemple en date : "si on augmente pas la vignette autoroutière à CHF 100.-, alors il faudra hausser le coût de l'essence". Mais bien sûr, bon sang de bonsoir ! Voilà la solution économique en frais, en appareil administratif-comptable-répressif, et en tracas annuels divers pour des centaines de milliers d'automobilistes. Supprimons donc cette vignette, péage-vestige d'un autre et moyen âge, et, si le besoin financier est établi et justifié, augmentons d'un ou deux ou trois centimes le prix de l'essence. Pourquoi faire compliqué ? Pourquoi ne pas privilégier les solutions simples et efficaces ?  

 

Olivier Emery

12:18 Publié dans Politique | Lien permanent | Commentaires (0) |  Imprimer |

Les commentaires sont fermés.