26/09/2013

UDC GE et antisémitisme : un flou bien peu artistique

M. JF est exclu du parti libéral en 2007 pour des écrits fleurant mauvais le révisionisme. Révisionisme rime avec antisémitisme, l'absolue mauvaise foi de celui-là ne s'expliquant que par celui-ci. Puis M. JF est accueilli par l'UDC GE. Il y est admis comme candidat aux prochaines élections parlementaires genevoises. L'UDC GE ne prend pas la peine de dénoncer clairement et énergiquement le révisionisme professé par M. JF, mais elle se fend d'une esquive habile et lamentable : "Ce n'est pas parce que le PLR l'avait exclu qu'il faut l'écarter a priori".

Dès le 19ème et durant tout le 20ème siècle, les partis d'extrême-droite ont toléré et/ou favorisé l'antisémitisme. Cette molesse de l'UDC GE vis-à-vis de son candidat JF laisse songeur. La suspiscion s'installe : ce parti draguerait-il sournoisement l'électorat antisémite genevois ?

On ne plaisante pas avec cette haine démoniaque mortifère qu'est l'antisémitisme. L'électeur de droite tenté de donner son suffrage à ce parti serait bien inspiré de réfléchir avant d'accomplir prochainement son devoir civique. Et les dirigeants de l'UDC GE seraient bien inspirés de lire prochainement la mémoire d'Abraham de Marek Halter.

Olivier Emery  

22:55 Publié dans Politique | Lien permanent | Commentaires (7) |  Imprimer |

Commentaires

Julien Fonjallaz, Eric Bertinat, Victor Winteregg, Jérémy Gardiol, Yves Nidegger... L'UDC Genevoise attire à elle des personnages aussi épouvantables les uns que les autres au niveau des idées, même si elle ose parfois condamner leurs propos.

Écrit par : Diego Esteban | 26/09/2013

Quelle belle tirade Monsieur...
Mais surtout quelle amnésie !
Car le coeur de la dissension, en 2007, dans l'honorable parti Libéral était la guerre implacable entre deux clans pour la présidence de ce parti, surtout le fait que Julien Fonjallaz avait le titre de rédacteur en chef de la newsletter de Blaise-Alexandre Le Comte, ancien Président devenu dissident Libéral.
Indispensable de lire la version de M. Fonjallaz pour ces évènements de 2007 sur son site : http://www.fonjallaz.net/Lib/index.html
Je ne sais si vous aurez "la tentation" de modérer ce commentaire. Dans le doute, je ne m'abstiens pas et je le publie sur ma page FB.

Écrit par : Patrick Lussi | 27/09/2013

De nos jours être « anti-antisémite » est tellement simple. Il fallait l'être le siècle passé pour que cela ait un vrai effet. Aujourd'hui cela ne requiert aucun courage de l'être. Par contre, dénoncer les injustices commises par l'état d'Israël à l'encontre des Palestiniens oui, cela requiert du courage.

Or défendre les juifs le siècle passé de la persécution qu'on leur faisait suivre était ce qu'un vrai chrétien aurait fait, car « Aimer son prochain comme soi même » (Mt 22,37-39) était le commandement de Jésus. A moins que les Palestiniens ne soient pas des êtres humains ils méritent et ont vraiment besoin de notre amour aujourd'hui.

Écrit par : Daniel | 27/09/2013

Qui est antisémite ? Parce que si on parle de ceux qui aujourd'hui dénigre le droit a l'existence et a la sécurité de l'état hébreux. C'est clairement dans les rangs de l'extrême gauche qu'il faut les chercher !

Écrit par : Eastwood | 27/09/2013

Ah Daniel....

Je vous cite: "Par contre, dénoncer les injustices commises par l'état d'Israël à l'encontre des Palestiniens oui, cela requiert du courage."

Dites-nous quel courage est nécessaire? Quel risque prenez vous ? Vous êtes dans le courant des bien pensants, des indignés sélectifs, des amnésiques, des naïfs j'espère ou des manipulateurs je le crains.

Se promener en Europe en montrant qu'on est juif ou israélien vous met en danger de mort. Là il faut du courage. A Genève, un homme s'est fait poignarder pour ce motif. A Zürich aussi. En France et dans d'autres pays européens, régulièrement.

Un "courageux" militant défenseur des palestiniens serait celui qui irait en Syrie demander pourquoi plus de milles palestiniens ont été massacrés ? Celui qui irait en Egypte, en Jordanie ou au Liban demander pour quel motif un palestinien ne peut accéder à la nationalité ou à certains métiers ? Celui qui irait demander à l'autorité palestinienne pourquoi l'argent de l'Europe n'arrive pas dans les mains du peuple palestinien ? Celui qui irait dire à l'autorité palestinienne qu'il désapprouve les mensonges aux médias (Pallywood), les crimes d'honneur, les exécutions sommaires et toutes ces saletés qui rendent le peuple palestinien malheureux sur le long terme et son indigne de son futur Etat souverain.

Écrit par : archi-bald | 29/09/2013

Il suffit de se rendre sur le site internet de M. Julien Fonjallaz pour ce rendre compte que ce que dit Olivier Emery au sujet du révisionnisme est bien vrais...

M. Fonjallaz se cache derrière les distensions d'alors du parti Libéral pour évacuer le reste de l'affaire : Il n'a pas été viré du parti Libéral pour s'être rallié à M. Blaise Le Comte mais bien pour ses écrits sur son site internet. Ecrit dénoncés alors par la CICAD.

M. Fonjallaz aime bien réécrire/réinterpréter l'histoire que se soit sur son site internet ou pour sa propre vie.

Écrit par : Weil Alain | 01/10/2013

Tout comme JF le tenancier de ce blog cherche a récolter des voix tout azimut car venant d'un adepte des sectes évangélistes je ne suis guère surpris de ce genre d'attitude.

Ni dieu, ni maître !

Écrit par : Hypolithe | 02/10/2013

Les commentaires sont fermés.