04/09/2013

Le vélo est-il de gauche ou de droite ?

Bonne question posée par PRO VELO info de septembre 2013. Comme une chaîne bien huilée enroule les pignons de la petite reine, l'éditorialiste expose la réalité des faits suivants : la mobilité "douce + active" réduit la pollution de l'air, la sédentarité et les accidents. Et de conclure que la bicyclette n'est ni de gauche ni de droite mais bonne pour la santé de tous.

 

Et pourtant, hélas, un sérieux doute subsiste. 32 candidats membres de pro vélo aux prochaines élections du Grand Conseil sont issus des milieux de gauche (Ensemble à gauche + Socialistes + Verts) contre 7 seulement de droite (Libéraux-radicaux + Démocrates-Chrétiens + Vert'libéraux).

 

Ce n'est pas le score de la gauche qui surprend mais bien celui de la droite. Par quelle malice et séduction "auto" destructrices, la bagnole s'attire-t-elle la faveur exclusive des politiciens de droite ? Il est ainsi frappant de constater que les partis de droite, et surtout d'extrême droite populiste (UDC + MCG), soutiennent massivement la voiture tout en se désintéressant de la promotion de la mobilité douce et, partant, de la santé. Pourquoi ? Au nom du ciel, pourquoi ?

 

Olivier Emery

15:26 Publié dans Politique | Lien permanent | Commentaires (1) |  Imprimer |

Commentaires

Par quel malice l'automobile s'attire-t-elle la faveur des politiciens de droite ?

Sans doute par la même "malice" que pour beaucoup d'autre thèmes: La différence entre la rêverie utopiste et le réalisme pragmatique.

NB: Je suis AUSSI cycliste, mais impossible de me passer de voiture pour autant, a moins d'emprunter celles des potes "de droite".

Écrit par : Eastwood | 04/09/2013

Les commentaires sont fermés.