19/06/2013

Faut-il avoir peur des évangéliques ?

Entre méfiance populaire et intérêt croissant des médias, les chrétiens évangéliques semblent interpeller toujours d'avantage les journalistes. Ainsi le talentueux journaliste blogueur parisien Jean-Noël Cuénod évoque-t-il, dans l'un de ses récents billets, la désaffection des lieux de culte du protestantisme libéral en miroir avec le dynamisme croissant de certains milieux évangéliques.

 

L'air de la chanson est bien connu à force d'être toujours le même. Le succès évangélique reposerait sur les douteuses recettes suivantes : l'émotionnel qui rapporte gros, la musique moderne, des célébrations en forme de show spectaculaire et bien huilé. Et au passage on souligne que les évangéliques sont d'incroyables et horribles conservateurs. Pensez-donc, ils sont opposés à l'avortement et au mariage homosexuel!

 

Tant pis pour les amateurs de polémique, les communautés évangéliques ne se défendent guère contre ces griefs parfois acerbes et méprisants. Pourquoi ? Pour une raison fondamentale assez simple somme toute : ils n'ont guère d'ambition pour le "mouvement évangélique" car leur préoccupation est heureusement et exclusivement captée pour Jésus le Messie. En cela ils sont plus calvinistes que nombre de protestants genevois car c'est Calvin qui affirmait : "il faut que Jésus gagne!". Ce qui compte, c'est le succès de Jésus et du royaume de Dieu. C'est que des vies apaisées, guéries et purifiées par l'Esprit soient changées, restaurées et pardonnées. En un mot, sauvées du péché.

 

Une variable manque dans l'équation de l'analyse humaniste à propos des évangéliques. C'est comme si une personne incapable de saisir la troisième dimension discourt doctement sur les caractéristiques d'un volume. C'est comme si un savant philosophe ou un brillant sociologue parle de la foi. C'est comme si la raison humaine entend expliquer la théologie.

 

Dimanche dernier 16 juin 2013 à Pécolat Jean Blanc a rappelé fort à propos cette phrase de l'actuel pape catholique retraité : " Si Dieu est Dieu alors il a le pouvoir sur la matière". C'est la personne vivante de Jésus-Christ, c'est l'action surnaturelle (mais oui!) du Saint-Esprit, c'est l'annonce humble mais ferme de l'exclusive bonne nouvelle du salut exposé dans la Bible qui font réellement la différence. Les évangéliques, Dieu merci, n'ont pas le monopole de cette proclamation à succès.

 

Olivier Emery      

13:43 Publié dans Bible et Evangile | Lien permanent | Commentaires (1) |  Imprimer |

Commentaires

@Olivier Emery Nul besoin de lire les journaux !
les enfants du premier lit consédérés comme pestiférés eux ont compris depuis plusieurs décennies qu'entre la religion et les religieux valait mieux savoir choisir son propre camp et surtout ne jamais rien attendre de ceux tout sourires et qui rejettent ceux-là mêmes qui portent même leur nom
Entre Evangélistes et Socialistes la barrière des différences semble de plus en plus invisible,les uns cherchant à imiter les autres
Dans les milieux sectaires c'est toujours , faites surtout comme on vous dit et surtout ne vous arrogez aucun droit excepté celui choisi par le gourou ou Maitre àevangéliste qui lui avait le droit suprême d'interdire tout divorce même si les coups pleuvaient,Et ce encore en 1990,espérons que les choses aient changé depuis
Au sein même de l'église les pasteurs Protestants eux dégoutaient les enfants lors de leur instruction religieuse de marier des Catholiques .Chose que beaucoup s'empressèrent de faire.
Quitte à le regretter bien plus tard ayant compris le piège car être Protestant pour les premier ne valait guère mieux
La religion en soi n'est jamais mauvaise.Parcontre ceux l'instumentalisant aussi bien pour enseigner l'amour a coups de paroles haineuses ou obliger à rouler à vélo plutot qu'en voiture sans vraiment connaitre qui est qui et qui fait quoi,ces gens là sont vraiment dangereux .Surtout si en plus ils
prennent la santé comme excuse,rire
Mais tout le monde ou presque sait que l'Amour commence par la même lettre que le mot Argent .Enfants ,Santé et personnes âgées ont toujours été bêtes à traire pour permettre à d'autres d'arriver à leurs fins,même électorales
Comme quoi entre la politique et la religion surtout dans votre canton,même Jésus s'y perdrait ,lui qui détestait les pharisiens,il doit bien rire en voyant la météo les obligeant du moins on l'espère à se remettre en cause eux en tout premier !
toute belle journée soleil pour Vous Monsieur

Écrit par : lovsmeralda | 21/06/2013

Les commentaires sont fermés.