09/04/2013

Une jeune femme très fâchée par le sermon du pasteur !

Action = réaction. Ce n'est pas tous les dimanches qu'un sermon pastoral provoque la sortie aussi prématurée que courroucée d'un participant au culte dominical. C'est pourtant ce qui est arrivé dimanche dernier 7 avril 2013 à la paroisse de Pécolat.

 

Mais qu'est ce que le pasteur Jean Blanc a bien pu dire de scandaleux ? Il a osé parler de la perdition éternelle, rappelant que de nombreux textes bibliques enseignent très clairement cette réalité.

 

Choisir entre le ciel et l'enfer… un raccourcis simpliste et obsolète ? Une imagerie naïve d'un autre temps ? Une vérité choquante et irrecevable pour les gens intelligents et instruits de cette génération du XXI ème siècle ?

 

Sauvé ou perdu…une lecture rétrograde de l'Evangile ? Une manière honteuse de vouloir convertir les gens au christianisme en leur "foutant la trouille" ?

 

Fausses pistes ! Ce n'est pas un cri de menace gratuite et méchante qui retentit régulièrement dans la parole de Dieu; c'est toujours un cri d'alarme et d'amour. Car le souci et la tendresse de Dieu est que chaque être humain soit sauvé et qu'aucun ne soit perdu (cf. Jean 3:16, 2 Pierre 3:9).

 

Le monde qui nous entoure cherche à nous formater pour nous tirer vers le bas. Jésus, lui, nous invite à lui ressembler pour nous emmener vers le haut.           

 

Olivier Emery

10:10 Publié dans Bible et Evangile | Lien permanent | Commentaires (0) |  Imprimer |

Les commentaires sont fermés.