05/03/2013

$ 5'000 ou le choix du prénom de son bébé ?

C'est l'histoire, hélas vraie, d'une jeune femme californienne de 26 ans qui contre $ 5'000.- abandonne à des inconnus internautes le droit de choisir le prénom de son enfant à naître. Non, l'argent n'est pas neutre.

L'amour de l'argent n'est pas un défaut, c'est un péché. La Bible dit même qu'il est la racine de toutes sortes de maux (cf. 1 Tim.6:10). Quel estime de lui-même et de ses parents cet enfant aura-t-il à l'âge de raison ? Quel acte sacrificiel démoniaque est ainsi rendu à cette puissante Idole intemporelle, cruelle et exigeante qu'est l'Argent ? Que de turpitudes, de lâchetés et d'indignités sont commises en son nom nauséabond et à sa ténébreuse gloire ?

Toutes et tous, sans exception, sommes menacés par sa fascination diabolique. Riches comme pauvres. Pauvres comme riches. Et cet attachement peut avoir de mortelles conséquences non seulement temporelles mais aussi éternelles. Vincent Bonfils l'a rappelé dimanche 3 mars 2013 à Pécolat en lisant le récit évangélique du notable en Luc 18:18ss : cet homme rejette la vie éternelle parce que son cœur est attaché à ses grandes richesses.

Au quotidien, confronté à la séduction redoutable de l'amour de l'argent, séduction magnifiée et amplifiée par le monde qui nous entoure et ses publicités harcelantes, je dois lutter pour garder mon âme propre. Et comme un appel au secours je prie le Ciel au nom de Jésus : " O Dieu sonde mon cœur et connais mes pensées, regarde si je suis sur une mauvaise voie et conduis-moi sur le chemin de la vie éternelle". Ou plus simplement " Délivre-moi du Mal !".

Olivier Emery

14:40 Publié dans Bible et Evangile | Lien permanent | Commentaires (0) |  Imprimer |

Les commentaires sont fermés.