28/02/2013

Les fleurs du printemps arabe ont hélas plus d'épines que de pétales

Tunisie, Egypte. Un bien triste bilan "printanier". Violence, insécurité, corruption  florissante, intolérance et persécution religieuse. Résultat : les visiteurs ne peuvent plus venir admirer leurs extraordinaires merveilles touristiques et culturelles. Et ces pays de s'appauvrir.   

 

Et comment réagit l'Union Européenne ? Notamment en adoptant des sanctions contre Israël. Une attitude ô combien efficace et lucide n'est-ce pas ? Quelle horreur et quel scandale : des Juifs construisent des maisons, plantent des oliviers et arrosent des jardins à Jérusalem ! Comme si cette ville était liée à l'Histoire du peuple juif… comme si les précieuses valeurs occidentales étaient liées à l'héritage reçu et transmis par ce peuple…

 

Aujourd'hui tout visiteur peut accéder en sécurité et liberté aux lieux historiques exceptionnels qui se trouvent en Israël. Même les plus farouches antisionistes primaires ne peuvent que l'admettre. Aujourd'hui les arabes israéliens vivent dans de meilleures conditions que leurs frères habitant dans des pays voisins (quasi) "judenrein"; qui peut le contester ?

 

Tous ceux qui aiment la paix et la justice ne peuvent naturellement que s'inquiéter des décisions agressives prises par des politiciens "faucons" israéliens. Mais de là à pratiquer "deux poids deux mesures" et de soutenir unilatéralement, indirectement ou non, une Palestine islamiste et liberticide

 

Quand les ennemis d'Israël auront libérés de l'impiété cette terre qu'ils revendiquent pour y planter leur exclusif drapeau, pourquoi ne se passera-t-il pas ce que l'on craint en Tunisie ou en Egypte, et déplore au nord du Mali ou en Iran ou en… ?

 

Alors tant pis pour les amnésiques de l'Histoire passée et présente qui tentent de nous faire croire à l'équation fallacieuse : Israël = "100% méchant oppresseur", Palestine = "100% gentil-opprimé". Je préfère encore juger l'arbre à ses fruits, et la beauté printanière du jardin à celle ses fleurs.

 

Et avec l'Ecriture de rappeler, paisiblement mais fermement, que Jérusalem est la ville du grand roi (cf. Matt. 5 : 35). Et que ce Roi est juif.     

 

Olivier Emery

10:40 Publié dans Société - People | Lien permanent | Commentaires (0) |  Imprimer |

Les commentaires sont fermés.