Incroyable mais vrai : Copé et l'UDC ZH deviennent (un peu) sympathiques !

Imprimer

Bon, je vous l'accorde, tout ceci est fort subjectif et peu rationnel car j'éprouve spontanément une certaine antipathie et une antipathie certaine pour Copé et l'UDC ZH.

 

Et pourtant ils me deviennent (un peu) sympathiques. Voici pourquoi.


Copé : il rejoint dans la rue des centaines de milliers de citoyens français qui réclament un minimum de "démocratie directe" sur un sujet de société fondamental.

Copé face à l'autoritarisme arrogant et insultant d'une gauche malsaine qui traite ses contradicteurs d'arriérés méprisables.  


UDC ZH : elle soutient l'intiative Minder contre l'avis de son ex-gourou Blocher. Elle rejoint des centaines de milliers de citoyens suisses qui réclament un minimum de "démocratie directe" dans le droit des sociétés.

UDC ZH face à des PDG cupides soutenus par une droite malsaine qui s'indigne à l'idée que l'Assemblée Générale des actionnaires, organe suprême sociétal, puissent décider de la rémunération de ses dirigeants.  


Olivier Emery

Lien permanent Catégories : Politique 1 commentaire

Commentaires

  • "Coppé : il rejoint dans la rue des centaines de milliers de citoyens français qui réclament un minimum de "démocratie directe" sur un sujet de société fondamental."

    Quand les syndicats français ont réclamé un référendum sur les retraites en étant au minimum deux fois plus nombreux à manifester que les conservateurs du mariage, où étiez-vous? Aux abonnés absents?

Les commentaires sont fermés.