17/07/2012

Bien conduire la louange

Voici en substance quelques judicieux conseils prodigués par Emmanuel Ziehli le 12 mai 2012 dans le cadre de l'école de louange d'Adelea-Montreux.

1.    Choix des chants

Eviter de copier ce qui se fait ailleurs mais écouter ce que l'Esprit veut dire à l'église locale.

Ne jamais prendre comme premier chant un nouveau chant

 

 

2.    Répétition

Apprendre à s'écouter musicalement au sein de l'équipe

Préparer le jour J dans la prière

Avoir un cœur exempt de toute critique, malveillance ou orgueil

 

3.    Le jour J

Etre un humble serviteur attentif à la communauté, un modèle dans son comportement.

Juste vouloir refléter la gloire mais ne jamais la désirer pour soi car elle ne revient qu'à Dieu.

Modérer la sonorisation de la salle : dès 80dB on entend plus son voisin et les gens se désintéressent alors de louer Dieu.

Un texte biblique permet de ramener l'assemblée sur le chemin de la louange.

Ne pas avoir peur du silence.

Laisser la salle bénir le Seigneur par des prières spontanées.

Toujours encourager l'assemblée et ne jamais lui faire de reproches.

15:32 Publié dans Spiritualités | Lien permanent | Commentaires (2) |  Imprimer |

Commentaires

On connait la transfiguration de certaines louanges qui transforment des parents rejetant définitivement leurs enfants n'ayant pas quitté les rangs du protestantisme et considérés comme pestiférés . Ceux ayant vécu ce rejet ne l'oublieront jamais.Après deux soirées de louanges des hommes et femmes qui pourtant n'avaient plus remis les pieds dans une église depuis des décennies en sont ressortis complètement défigurés par leur propre vision même à l'égard des leurs.Dieu est amour dit-on en l'occurence il avait pris les couleurs d'un amour sectaire
On peut vous rassurer malgré tout les enfants avaient déjà été rejetés dès leur naissance alors à plus de 40ans ils n'en prirent pas ombrage mais jurèrent que plus jamais il ne ferait confiance à quelque obédience qui soit et leur amour envers l'Armée Suisse et Militaire s'en trouva lui conforté

Écrit par : lovsmeralda | 18/07/2012

Ne pas prendre comme dernier chant un texte peu connu. Le dernier chant devrait être signalé ou être toujours le même. Cela permet de se repérer dans le temps et de mettre encore plus de ferveur au chant, car c'est le dernier.

Écrit par : Riro | 18/07/2012

Les commentaires sont fermés.