31/05/2012

Migros met la main dans un nid de frelons

Mais quelle mouche a piqué Migros ? Et ce n'est plus une mouche mais des frelons qui vont bientôt la piquer méchamment.

 

Car enfin, personne n'est dupe ! Ce n'est pas pour les beaux yeux d'un louable souci de transparence que notre grand distributeur national entend souligner la provenance de produits israélo-cisjordaniens en ses rayons. Les réactions tant positives que négatives des uns et des autres l'attestent clairement : il s'agit d'une démarche politique anti sioniste et, forcément, anti israélienne.

 

Je doute que les familles palestiniennes qui vivent des emplois générés par cette activité agricole apprécieront ce boycott déguisé et différé.

 

 

Je doute que Migros décide de "s'attaquer" à tous les (trop nombreux) produits provenant de (trop nombreuses) régions politiquement litigieuses de la planète.

 

 

Je doute que ces terres de Palestine seraient aujourd'hui fertiles si les marais infestés de malaria et les plaines désertiques rocailleuses laissées à l'abandon n'avaient pas été assainis et fertilisées par de courageux et travailleurs pionniers juifs. Et ce dès la fin du 19ème siècle, en réponse à un espoir à la fois quotidien et vieux de deux mille années.  

 

Olivier Emery

 

 

11:31 Publié dans Politique | Lien permanent | Commentaires (58) |  Imprimer |

21/05/2012

13ème mais 1er, voici Montpellier !

Le FC Montpellier est depuis hier soir 20 mai 2012 champion de France de football.

 

13ème budget financier de la ligue 1 mais 1er sur le podium.

 

Les grands et riches club tels que les Ol OM LOSC et autre PSG sont battus.  Et c'est toute la France du foot - et même celle d'ailleurs - qui est contente. Pourquoi ? Parce que cela fait toujours plaisir quand pour une fois  l'Argent n'est pas roi.

 

Il y a donc une étrange réaction de rejet de cette Idole qui pourtant fascine l'humanité. Comme si, tout au fond du cœur humain, un reste de certitude s'accroche malgré tout : l'Argent me rend puissant, mais Il ne m'aime pas et je voudrais ne pas l'aimer.  

 

Surprenante prière que celle du Sage Agour du livre biblique des Proverbes (30:8) qui demandait à Dieu de ne pas lui donner la richesse " de peur que dans l'abondance je ne te renie et ne dise : qui est l'Eternel ?"  

 

Olivier Emery

14:23 Publié dans Football | Lien permanent | Commentaires (0) |  Imprimer |

15/05/2012

Croire aux miracles : une faiblesse d'esprit ?

Dans le Migros Magazine de hier lundi 14 mai 2012 M. Jacques Neirynck, grand scientifique et catholique pratiquant devant l'Eternel, déclare : " parler de miracle à quelqu'un d'aujourd'hui est tellement absurde qu'on pourra prendre celui qui tient ce langage pour un faible d'esprit ".

 

Alors je suis un faible d'esprit. Mais j'ai aussi une autre faiblesse : celle de confesser que je ne suis pas le seul. Pardon ? Qui sont les autres ? Oh, juste quelques personnes pas si "absurdes" que ça somme toute; jugez plutôt :

 

-       Jésus-Christ : Voici les miracles qui accompagneront ceux qui auront cru; en mon nom ils chasseront les démons, ils parleront de nouvelles langues (…) ils imposeront les mains aux malades et ceux-ci seront guéris. (Evangile de Marc 16 . 17-18)

 

-       Luc l'Evangéliste : Beaucoup de miracles et de prodiges se faisaient au milieu du peuple par les mains des apôtres (Actes 5:12)

 

-       Saul de Tarse (mieux connu sous le nom d'apôtre Paul) :   Ma prédication ne repose pas sur les discours persuasifs de la sagesse mais sur démonstration du Saint-Esprit et de puissance, afin que votre foi soit fondée non sur la sagesse humaine mais sur la puissance de Dieu (1ère lettre aux Corinthiens 2:4-5).

 

Une multitude de témoins à travers tous les siècles de l'humanité ont déclaré que le Dieu qui a créé les cieux et la terre est bien vivant.

 

Et si c'était vrai ?  

 

Olivier Emery

 

15:58 Publié dans Bible et Evangile | Lien permanent | Commentaires (3) |  Imprimer |

07/05/2012

La montée du Nozon

La montée du Nozon : vous connaissez ?

Coincée dans l'agenda sportif entre les foules et bitumes des 20km de Lausanne et du marathon de Genève, voici la respiration naturelle, verte et champêtre du jura vaudois qu'il vaut vraiment la peine de découvrir.

Un peu de géographie. Le Nozon est la rivière qui coule à Romainmôtier. Comment, vous ne connaissez pas cette bourgade historique et son chef d'œuvre d'art roman ?!

Ce samedi 5 mai 2012 une petite troupe forte d'environ 320 coureurs s'élance de Saint-Loup pour rejoindre Vaulion en remontant le Nozon et ses gorges. 13,6 km de montée (500m) sur des chemins et sentiers forestiers : que du bonheur !

La nature et son calme verdoyant, les célèbres falaises de grimpe de St-Loup, le raidillon avec vue imprenable sur la jolie et spectaculaire cascade du Dard, la charmante traversée de Romainmôtier en contournant l'église dont l'ombre du clocher bénit chaque sportif, la sente herbeuse qui longe un vieux chenal de pierre généreusement rempli d'onde vive et pure, et enfin la plongée sur Vaulion où règne en maître absolu l'accent vaudois que n'aurait renié ni Gilles ni Urfer.

Un souriant sexagénaire "de la Vallée" toute proche portant un maillot d'évangéliste fait maison me confie avec autant de simplicité que de conviction : "la montée du Nozon ? C'est la plus belle des courses à pied !

Il a peut-être bien raison : oubliés les départs par blocs, les puces électroniques à rendre, les foules compactes et nerveuses piaffant trop longuement d'impatience avant le prochain départ, oubliés les bips du tapis de Datasport et le bruit d'innombrables chaussures battant le bitume, oubliée la rivalité des banderoles criardes de gros, moyens et petits sponsors…voici la montée du Nozon.

Olivier Emery

15:48 Publié dans Sports | Lien permanent | Commentaires (0) |  Imprimer |