31/05/2012

Migros met la main dans un nid de frelons

Mais quelle mouche a piqué Migros ? Et ce n'est plus une mouche mais des frelons qui vont bientôt la piquer méchamment.

 

Car enfin, personne n'est dupe ! Ce n'est pas pour les beaux yeux d'un louable souci de transparence que notre grand distributeur national entend souligner la provenance de produits israélo-cisjordaniens en ses rayons. Les réactions tant positives que négatives des uns et des autres l'attestent clairement : il s'agit d'une démarche politique anti sioniste et, forcément, anti israélienne.

 

Je doute que les familles palestiniennes qui vivent des emplois générés par cette activité agricole apprécieront ce boycott déguisé et différé.

 

 

Je doute que Migros décide de "s'attaquer" à tous les (trop nombreux) produits provenant de (trop nombreuses) régions politiquement litigieuses de la planète.

 

 

Je doute que ces terres de Palestine seraient aujourd'hui fertiles si les marais infestés de malaria et les plaines désertiques rocailleuses laissées à l'abandon n'avaient pas été assainis et fertilisées par de courageux et travailleurs pionniers juifs. Et ce dès la fin du 19ème siècle, en réponse à un espoir à la fois quotidien et vieux de deux mille années.  

 

Olivier Emery

 

 

11:31 Publié dans Politique | Lien permanent | Commentaires (58) |  Imprimer |

Commentaires

C'est vrai ?

Écrit par : Machin | 31/05/2012

Je pense tout à fait judicieux que les consommateurs puissent déterminer si un produit est originaire d'une entreprise qui utilise des terres volées pour le produire.

En ce qui me concerne, cela fait bien longtemps que j'évite d'acheter tout ce dont le code barre commence par 729.

Écrit par : Djinus | 31/05/2012

@Olivier Emery

En résumé, vous êtes d'accord avec le fait que le régime et les entreprises israéliens revendiquent "le droit" de tromper les clients sur l’origine des marchandises.

Écrit par : Dolorès | 31/05/2012

Les réactions sont plus haine d'Israël, qu'amour des palestiniens. Car pour défendre le peuple arabe de Palestine, il conviendrait aussi d'étiqueter les produits exportés de Gaza, territoire volé au peuple par une milice islamiste violente qui n'a pas hésité à massacrer des centaines de ses frères pour parvenir à ses fins. Pour aider le peuple palestinien, il faudrait lutter contre une autorité qui tolère les crimes d'honneur, contre des pays frères arabes qui refusent aux palestiniens tout droit d'immigration et de travail stable ou contre la corruption qui règne dans leurs territoires.

Quand au concept de terre volée, je mets Djinius au défi de trouver une période où les juifs n'ont pas habité Hebron avant 1930, sachant qu'à cette période ils ont été massacrés par les arabes et n'ont disparu de la ville que pour une quarantaine d'années. Dès lors pourquoi mettre une étiquette genre "M-étoile jaune" pour les produits qui viendraient de ces gens ?

C'est bien de hurler au loup mais ça reste de la propagande...

Écrit par : archi-bald | 31/05/2012

"C'est bien de hurler au loup mais ça reste de la propagande..."

Il n'en demeure pas moins, qu'Israël ne respecte pas les frontière qui lui ont été attribuées en regard du droit international.

Écrit par : Djinus | 31/05/2012

Le mythe selon lequel les colons juifs - puis les israéliens - ont fait "fleurir le désert" (sous-entendu car grands travailleurs par rapport aux arabes fainéants) doit être brisé. Il convient aux protestants fondamentalistes brandisseurs de Bibles "Parole de Dieu" car il glorifie le "Peuple élu" de Dieu. Il véhicule aussi les valeurs du protestentisme calviniste dont les adeptes peuvent ainsi s'auto-congratuler. Or la plaine côtière a toujours été fertile, et les bords de la Mer Morte et le Néguev etaient et restent toujours des déserts. Tout au plus a-t-on ici ou là gagné quelques dizaines de milliers d'hectares en septante ans par l'irrigation pour des cultures maraichaires (dans lesquelles travaillent une main-d'oeuvre arabe sinon elles n'existeraient pas), mais avec méthodes qui sont également utilisées en Californie, en Australie et dans différentes régions arides du monde, dont l'Arabie Saoudite! Qu-en dites-vous?

Écrit par : Ashwani Singh | 31/05/2012

Est-ce Migros tente de séduire la minorité musulmane grossissante? La question est posée, car je ne vois pas d'autre avantage à tirer de cette information sur ses produits. Après l'interdiction du port du voile pour ses vendeuses, le géant orange, essayerait de draguer les musulmans, quitte à faire un scandale politique? Personnellement, cela ne me choque pas et ne va pas me faire changer mes habitudes.Israel ne respecte pas les traités internationaux... et les puissances arabes ne respectent-elles pas seulement le tomahawak?

Écrit par : Riro | 31/05/2012

Peut être que Migros tente de séduire les quelques utopistes (n'ayons pas peur des mots, de vrais "terroristes" plutot !) qui croient encore au respect de l'ordre légal international.

C'est bon, je peut être des vôtres ?

Écrit par : Djinus | 31/05/2012

Migros ne s'embarrasse d'aucun pricipe,on le sait depuis 1954 début de la fin des petits commerces

Écrit par : lovsmeralda | 31/05/2012

Au contraire, Migros à plutôt un comportement social exemplaire en tant que grande entreprise.

Écrit par : Djinus | 31/05/2012

Elle peut avoir un comportement social exemplaire, puisqu'elle n'est pas soumise à une véritable concurrence.

Écrit par : Riro | 31/05/2012

Donc, s'il y avait concurrence, elle n'aurait pas de comportement social exemplaire ... et moi qui croyait que la concurrence était la clé de notre salut ?

Mais nous nous éloignons du sujet par un joli écran de fumée ...

Écrit par : Djinus | 31/05/2012

la concurrence est la base d'une saine économie!

Écrit par : lovsmeralda | 31/05/2012

"Elle peut avoir un comportement social exemplaire, puisqu'elle n'est pas soumise à une véritable concurrence."

Oui mais cette initiative scélérate est encore plus cynique que cela car Migros invoque fallacieusement son soucis de transparence alors que son but véritable consiste à exercer une pression déloyale à la baisse sur les produits visés et sans pour autant en faire jamais bénéficier le consommateur.

D’ailleurs c'est une pratique "maison" dont les agriculteurs suisses font, eux aussi, régulièrement les frais, avec quelques variations dans l'habillage, de ce racket.

Coté jardin, pour le chaland captif, la fédération Migros exhibe des certifications pseudo-écolos opaques à souhait et des slogans à la moraline pour niais mais coté cour, à ses fournisseurs, elle n'offre rien de moins que la soumission ou l'exécution.

Écrit par : Giona | 31/05/2012

@Ashwani Singh

Votre profession de (mauvaise) foi n'engage que vous.

La vérité est vérifiable à tout un chacun. Ouvrez Google earth et regardez la région. La frontière entre Israël et ses voisins est visible par la simple observation de l'agriculture.

Écrit par : archi-bald | 31/05/2012

"La frontière entre Israël et ses voisins est visible par la simple observation de l'agriculture."

Oui, il suffit également d'observer les jolies maisons construites dans les territoires occupés, avec google earth, on arrive à distinguer les jolis drapeaux israélien qui flottent dessus ... c'est bien la preuve également que ces terres appartiennent à l'Etat de l'israël ...

Il n'en demeure pas moins, qu'Israël annexe des terres qui ne lui appartiennent pas en regards du droit international. L'annexion de terre est historiquement l'acte déclencheur d'une grande majorité des guerres.

Écrit par : Djinus | 31/05/2012

Il est évident que la Migros dans son souci de neutralité informera le consommateur de tout produit issu de la partie nord de Chypre occupée illégalement, selon le droit international, par les turcs.

Et si la Migros ne le fait par pour Chypre ou pour tout autre territoire contesté de la planète (Tibet, Kurdistan, etc.), son attitude sera considérée comme discriminatoire.


Et l'incitation à la discrimination est un crime en Suisse.

Écrit par : archi-bald | 31/05/2012

Djinius

Votre réponse fondée sur la dérision et l'ironie confirme que vous n'avez rien à opposer à ces faits.

La question des territoires est bien plus complexe que ce que vous laissez entendre. Etudiez l'histoire, celle des historiens, pas celle des militants...

Écrit par : archi-bald | 31/05/2012

Vous avancer une conséquence de la colonisation pour la justifier, raisonnement fondamentalement faux.

Par exemple analogique : Vous possédez un objet, je vous le vole. Vous venez affirmer, "Mais il est à moi". Je vous réponds : "Bien sur que non, la preuve, il se trouve dans mes mains."

Evidemment, le fait que les terres colonisées soient mieux cultivées que celle qui ont été laissées (pour l'instant) aux palestiniens, n'a rien à voir avec le fait qu'Israël restreint l'accès à l'eau, et empêche le développement économique par moulte contrôle administratifs et militaires ...

Votre mauvaise fois est d'un pathétique ...

Écrit par : Djinus | 31/05/2012

"Et l'incitation à la discrimination est un crime en Suisse."

Je pense que vous ne connaissez pas la distinction entre contraventions, délits et crimes.

Écrit par : Djinus | 31/05/2012

Je trouve votre billet inquiétant de la part d'un juriste, et d'une partialité effarante. Ainsi, au nom de l'égalité nécessaire entre toutes les illégalités mondiales, le fait de considérer l'occupation par la force de terres appartenant à la population palestinienne comme étant contraire au droit international se résumerait à une attitude "anti-sioniste et donc anti-israelienne". Pire encore, il y aurait des colons travailleurs (que vous appelez pionier juifs) et des Palestiniens paresseux. Les moyens financiers des uns et des autres ne seraient qu'une vue de l'esprit.
Mettons cela sur votre méconnaissance des réalités locales, faute de quoi ce serait franchement de la mauvaise foi.

Écrit par : mauro poggia | 31/05/2012

Je trouve votre billet inquiétant de la part d'un juriste, et d'une partialité effarante. Ainsi, au nom de l'égalité nécessaire entre toutes les illégalités mondiales, le fait de considérer l'occupation par la force de terres appartenant à la population palestinienne comme étant contraire au droit international se résumerait à une attitude "anti-sioniste et donc anti-israelienne". Pire encore, il y aurait des colons travailleurs (que vous appelez pionier juifs) et des Palestiniens paresseux. Les moyens financiers des uns et des autres ne seraient qu'une vue de l'esprit.
Mettons cela sur votre méconnaissance des réalités locales, faute de quoi ce serait franchement de la mauvaise foi.

Écrit par : mauro poggia | 31/05/2012

"Je trouve votre billet inquiétant de la part d'un juriste, et d'une partialité effarante. Ainsi, au nom de l'égalité nécessaire entre toutes les illégalités mondiales, le fait de considérer l'occupation par la force de terres appartenant à la population palestinienne comme étant contraire au droit international se résumerait à une attitude "anti-sioniste et donc anti-israelienne"."

C'est plutôt votre saillie qui, en votre qualité d'avocat, est inquiétante.

Remarquez encore faut-il que ce soit réellement la cause du droit qui vous tienne à cœur mais, en l'occurrence, j'en doute car vous prenez des libertés avec le droit international, et là, vous méritez, en la matière, un zéro pointé assorti d'un brevet élémentaire de militant anti-sioniste et donc anti-israëlien.

Vous parlez d'occupation par la force de terre appartenant à la population palestinienne comme étant contraire au droit international.

L'occupation par la force est la conséquence d'une guerre, dois-je vous le rappeler ? Celle-ci, généralement, prend fin contre un traité de paix valablement signé entre l’occupant et la partie défaite. (le traité de paix signé entre l’Etat d’Israël et l'Egypte contre le retrait Israélien du Sinaï, la levée des implantations + divers arrangements.

Maintenant que cette évidence est remise en perspective, peut-être pourriez vous me dire sur quelle base de "droit international" vous basez-vous pour naturaliser palestiniennes les terres en question ?

Écrit par : Giona | 31/05/2012

Migros, ce symbole helvétique qui se mouille dans une forme de moralisation commerciale semble oublier son propre passé lors notamment de ses très étroites "collaboration" avec le gouvernement turque, qui lui, au nom de la suprématie ottomane ne se g^ne pas de massacrer des kurdes jusqu'en Irak, ou alors dans un passé un plus trouble, les étroites collaborations en la Migros et l'ex-dictature de l’apartheid sud africaine dans ses commerces très étendus !

Nous pourrions parler de quantité de pays fournisseurs de la Migros ayant comme autorité des dictateurs ayant leurs compte à numéros en Suisse et laissant leurs pays dans une pauvreté sans nom !

Nous pourrions dans ce cas également exiger de la Migros de stopper toute relation commerciale avec la Chine, qui ne se gêne pas de réprimer quantité de minorité, dont le peuple tibétain !

Mais c'est tellement plus simple de s'en prendre aux juifs, cela leur rappel les bonnes années de collaborations également avec l'ex-allemagne nazie, mais j'y reviendrai, je dois faire une course, à la coop !

Écrit par : Corto | 31/05/2012

Giona touche et coule.

Pour apporter ma petite pierre à l'édifice contre la lâcheté de la Migros, j'y ajouterais ce qui m'a marqué lors de ma visite du site RTS.ch, notre très cher média national subventionné:
-Lorsqu'un journaliste demande au directeur de la Coop s'il pense changer l'étiquetage à l'instar de la Migros, celui-ci répond: "On en discutera avec le service Marketing" (19h45 d'hier sur la TSR).
A mon avis, la direction de la Migros surfe sur la mode de l'anti-sionisme, se rêvant à avoir autant d'amis sur facebook que Dieudonné.

-Pascal Bernheim touche et coule, lui aussi:
http://www.youtube.com/show/lachroniquesatirique?s=1
(Cadeau à Monsieur Ramadan, lui qui rivalise d'ironie en offrant des vidéos à la CICAD, à M. Weiss et à la planète entière...puisque sioniste.)

-On donnera une mention spéciale à la mascarade de débat, organisé par Simon Mattey-Doret et son équipe lors du journal du matin de ce matin. A la question: "Pensez-vous que la Migros a bien fait?", devinez combien de "oui" et combien de "non" pour vingt minutes de débat? mmmmhhh...oui à 100% sur les 6-7 intervenants choisis par la responsable de l'émission. BRAVA Magalie! Brava Nathalie Ducommun!

ps: (Pour notre barbu genevois) L'ONU est sioniste, mais cette assemblée a décidé que Jérusalem-Est et les "implantations israélienne" sont illégales. La logique n'est pas la qualité première d'un prédicateur, vous en conviendrez.

Écrit par : Bibi | 31/05/2012

Je vois que le nid de frelons n'est pas toujours là où l'on pense. Peut-être aurais-je dû prendre un pseudo comme le 100% de vos commentateurs. Devant l'évidence et l'objectivité de vos explications je dois me résoudre à reconnaître que je suis un nain et que la mauvaise note que vous m'avez descernée est bien méritée.
Moi qui croyais que la trentaine de résolutions de l'ONU bafouées par Israël (http://www.monde-diplomatique.fr/2009/02/A/16775)attestaient d'une violation du droit international, me voilà bien remis en place. Désolé d'avoir pu balbutier le début d'un commencement d'une timide remise en cause de la politique d'Israël dans les territoires occupés. Pardon, que dis-je, territoires valorisés.

Écrit par : mauro poggia | 31/05/2012

"Moi qui croyais que la trentaine de résolutions de l'ONU bafouées par Israël (http://www.monde-diplomatique.fr/2009/02/A/16775)attestaient d'une violation du droit international, me voilà bien remis en place."

Ben dites donc, si pour vous les résolutions non contraignantes mais rituellement prises par l'ONU à l'encontre de l'Etat d'Israël remplacent le droit international, je vous conseille d'en rester aux questions d'assurance maladie ou bien à celles de défense de propriétaires immobiliers indélicats.

"Désolé d'avoir pu balbutier le début d'un commencement d'une timide remise en cause de la politique d'Israël dans les territoires occupés. Pardon, que dis-je, territoires valorisés."

Ce n'est pas une remise en cause de la politique de l'Etat d'Israël à laquelle vous vous êtes livré car vous en auriez le droit pour autant que vos arguments soient fondés et non pas tirés du petit bréviaire militant antisioniste donc anti-israélien voire plus, vous avez tout simplement et sans vergogne bafoué le droit international. C’est pas joli.

Écrit par : Giona | 31/05/2012

Ce blog est un modèle d'intolérance et de mépris
"Ce n'est pas une remise en cause de la politique de l'Etat d'Israël à laquelle vous vous êtes livré car vous en auriez le droit pour autant que vos arguments soient fondés et non pas tirés du petit bréviaire militant antisioniste donc anti-israélien voire plus, vous avez tout simplement et sans vergogne bafoué le droit international. C’est pas joli"
Dites-moi M. ou Mme le pseudo Giona, c'est quoi pour vous des arguments fondés qui mettraient en cause la politique d'Israël? En avez-vous déjà lus, cela m'intéresserait, car, comme vous le voyez, je suis un inculte qui pense que les résolutions de l'ONU peuvent avoir une quelconque valeur. En fait elles ne doivent en avoir que lorsqu'elles s'adressent à d'autres pays qu'Israël. Restons-en là, vous m'avez déjà insulté à plusieurs reprises et l'hébergeur de ce blog, à supposer qu'il ne soit Giona lui-même, serait bien inspiré de modérer les commentaires.Je vous laisse vous congratuler parmi.

Écrit par : mauro poggia | 31/05/2012

"Dites-moi M. ou Mme le pseudo Giona, c'est quoi pour vous des arguments fondés qui mettraient en cause la politique d'Israël?"

C'est vous l'avocat, lancez votre plaidoirie.

"En avez-vous déjà lus, cela m'intéresserait, car, comme vous le voyez, je suis un inculte qui pense que les résolutions de l'ONU peuvent avoir une quelconque valeur."

Vous n'êtes pas un inculte, vous faites seulement la même erreur que tous les primos militants "antisionistes", votre bal des débutants quoi.

Pour ce qu'il en est des résolutions du chapitre VI de l'ONU qui vous tiennent à coeur, depuis que cette institution s'est dévoyée (post sommet de Bandung), si elle ne disposait pas de garde-fous, elle aurait déjà voté une voire plusieurs résolutions (on est jamais trop prudent) visant à retirer toute légitimité à l'Etat d'Israël. Remarquez, il y a bien eu tentative en 1975.

"En fait elles ne doivent en avoir que lorsqu'elles s'adressent à d'autres pays qu'Israël."

Pas plus mais puisque vous en parlez, avez vous déjà lu une quelconque résolution de l'ONU condamnant le génocide au Darfour ? Ne perdez pas de temps, elle n'a pas encore été rendue car elle est toujours en gestation ...

"Restons-en là, vous m'avez déjà insulté à plusieurs reprises et l'hébergeur de ce blog, à supposer qu'il ne soit Giona lui-même, serait bien inspiré de modérer les commentaires."

Modérer ? Vous voulez dire censurer je présume, comme celui de ramadan

"Je vous laisse vous congratuler parmi."

Courroucé et ingrat de surcroit !

Au moins vous aurai-je éclairé sur une petite subtilité du droit international qui semble vous avoir échappé jusqu’à ce jour mais qui vous rendra certainement plus prudent dans la suite de votre nouvelle carrière.

Écrit par : Giona | 31/05/2012

Je me souvient d'une affaire ayant mis en cause un réseau de trafic international de drogue et de blanchiment d'argent sale en relation avec l'un des plus gros fournisseur turque de fruits de la Migros, c'était dans les années 90, enfin, c'est dans cette période que le dirigeant de cette affaire commença à prendre l'eau, suite à sa condamnation en Angleterre, car il avait fait des dons importants au parti "Tory" (conservateur) dont Miss Thatcher était la leader !

Cet homme d'affaire devenu multi-milliardaire "dans le commerce des fruits secs et à la tête d'une confortable flotte maritime, était pendant plusieurs années le fournisseur exclusif de la Migros, personne n'avait pu expliquer son ascension exponentielle. Il avait finit pas s'établir dans la région de Versoix, près de Genève, puis il a totalement disparu de la circulation suite à l'ouverture d'une poursuite émise par la coure de Londres.
Afin de mieux vous documenter sur les liens entre la mafia turque et de solides bases au sein des milieux d'affaires helvétiques, je vous conseil la lecture d'un ouvrage qui a fait scandale en Turquie fin des année 90, "Ceteler mafya ili Òkilerinde (les relations des bandes mafieuses), dans cet ouvrage il est expliqué comment des quantités astronomiques de drogues, d'argent sale et de fruits secs, alimentent les réseaux politiques de la droite dure tout en traversant le territoire helvétique, cela avec la complicité de politiciens, d'hommes d'affaires impliqués dans l'économie avec la Turquie et de banquiers, ce fut également les premiers pas de la banque "Migros" !

Mais nous y reviendrons !!

Écrit par : Corto | 31/05/2012

On sait que le véritable peuple juif est le peuple palestinien. Les autres ne sont que des turcs convertis au judaïsme: lire de Shlomo Sand, "Comment le peuple juif fut inventé".

Écrit par : Giona | 31/05/2012

Giona, pour ce qu'il en est de ce boycott antisémite de premier degré, pas la peine de s'affoler, l'image d'Israël collé avec un sticker sur les oranges et autres fruits venant de cultures ayant vaincu le sable et les marais est tellement obsolète que je n'ose à peine pouffer, ce qu'il faut savoir, c'est que chacune des caisses enregistreuses de ce magnat de mal-bouffe helvétique est bourrée de composant fabriqués sous licences israéliennes !

Israël importe des agrumes et des légumes, il semble que les nostalgique de la Migros oublie une seule chose : Israël a dépassé la Suisse en matière de technologie depuis quarante ans, le nombre de ses prix nobels est le plus élevés de la planète, même en comparant Israël avec des pays de plus d'un milliards d'habitants.
Toutes les licences touchant les applications informatiques les plus innovantes sortent des labos de la ceinture des startup de la banlieue de Tel-Aviv, faisant de la Suisse un nain, alors que ce pays avec ses moyens hors du commun, aurait dû prendre la tête du peloton, résultat la Suisse, achète des équipements "made in Israël" pour chacun de ses secteurs économique et technologiques !

Il suffirait qu'en représailles, Israël déclare une sorte d'embargo contre la Suisse et il en sera finit de quantité de service que ce pays peut encore fournir à ses clients !

De plus, les récentes découvertes en matière d’hydrocarbures dans les eaux israélienne dépassent celle du golf dans sa totalité, ce qui fait d'ores et déjà le pays le plus riche de la région, tout cela pendant que la Suisse héritera des réfugiés des pays dont elle participé au pillages, comme les 50 milliards de Chf. que la Suisse refuse de rendre à la Tunisie, la même chose pour l'Egypte et la Libye ! Et bientôt la même chose pour l'ensemble des pays que la Suisse a spoliée, des millions de réfugiés qui savent que leurs économies se cachent dans des coffres helvétiques !

Les contentieux faits par les voyous dirigeants la Suisse dépassent de loin ce que sa population peut l'imaginer !

Cette position prise par la Migros, n'est pas innocente, elle est appuyée par des courants infiltrés par des voyous ayant déjà mit la Suisse à genoux, alors braves helvètes, continuez de fréquenter les pires ordures ayant des comptes rempli de sang, comme ceux d'un certain el assad et continuez de vous en prendre à Israël, un jour, vous verrez que vous n'êtes pas dans le bon camp, mais ce sera sans doute trop tard, si ce n'est pas déjà le cas !

Écrit par : Corto | 31/05/2012

Bigre ! C’est la consécration, j'ai des groupies sosies spontanés, certes encore à l’ébauche mais tout de même !

Écrit par : Giona | 31/05/2012

En 1850, cette terre était peuplée avec une population à 60% juive, dixit : recensement fait par les occupants turcs et anglais !!!!

Ce sont les arabes qui ont en premier colonisé ces terres dans l'unique but de minimiser la présence juive !

Autre fait, plus d'un million de juifs ont été expulsés de la totalité des pays arabos-musulmans, alors que les juifs y vivaient bien avant les musulmans !

Écrit par : Corto | 31/05/2012

J'apprécie que M. Emery et M. Poggia signe leurs noms.
Je regrette que la plupart des personnes qui écrivent un commentaire ici et dans d'autres blogs de La Tribune de Genève préfèrent écrire sous des pseudonymes. La qualité des discussions en souffre.

Écrit par : Carol Scheller | 31/05/2012

Carol, tant que les règlements de la TDG permettrons à quiconque d'usurper les identités, Corto restera sous pseudo, et sachez qu'il y a quelques années, Corto publiait avec son nom !

alors les faux débats afin de cacher la faillite du monde arabo-musulman, sous prétexte de pseudo ou pas, ne fonctionne pas ! Cela ne fait que démontrer que vous chercher à changer de sujet lorsque vous êtes sans réponse !

Quand à l'alliance entre l'extrême droite et les antisémites chroniques de la mouvance nazislamiste, c'est exemple, ne fait que confirmer la rumeur !!!

Écrit par : Corto | 01/06/2012

Et puisque Carol remmène son grain de sel, comment va la mémoire de son "collègue" italien retrouvé avec ses organes génitaux dans la bouche, alors qu'avec d'autres collègues de Carol, il avait ouvert un petit club réservés aux amateurs de jeunes garçons ?

Après Gaza, vous devriez vous rendre auprès de votre principal soutient, votre ami el assad !!!

Écrit par : Corto | 01/06/2012

"Giona, pour ce qu'il en est de ce boycott antisémite de premier degré, pas la peine de s'affoler, l'image d'Israël collé avec un sticker sur les oranges et autres fruits venant de cultures ayant vaincu le sable et les marais est tellement obsolète que je n'ose à peine pouffer"

Perso je n'ai pas pour habitude de me préoccuper des agitations de quelques gangs chargés de resentiment et de haine mais comme j'ai mauvais esprit j'attends, avec gourmandise, de voir, pour autant que le service juridique de la Fédération Migros ne mette pas fin à ce cirque antisémite, sous quelle rubrique "Pays d'origine" les marchandises seront importées en Suisse et c'est là que la Fédération Migros devra apporter une réponse légale à son infamie sachant que l'étiquetage en magasin doit-être strictement conforme à la désignation d'origine déclarée en douane faute de quoi il y a fraude.

En effet, comment déclarer en douane l'origine d'un produit comme étant une entité qui n'a aucune existance juridique à savoir "Cisjordanie, zone de peuplement israélienne" ou "Jérusalem-Est, zone de peuplement israélienne" sans se voir, à juste titre, confondre pour fraude ?

Alternativement, comment déclarer en douane l'origine des dits produits comme étant Israël puis étiqueter en magasin une origine différente sans se voir, à juste titre, confondre pour fraude ?

"Dans le Tares, il faut tout d'abord sélectionner la date, le pays de provenance ou de destination, la direction du trafic (importation / exportation), le numéro de tarif à huit chiffres et le cas échéant la clé statistique; un simple clic sur le symbole de la loupe déclenche ensuite l'affichage des différents taux du droit (le taux normal ainsi que les taux préférentiels accordés à certaines conditions pour des emplois particuliers ou sur présentation de certificats d'origine valables)"

http://www.ezv.admin.ch/zollinfo_firmen/03409/index.html?lang=fr

Al-Capone est bien tombé pour fraude fiscale, non ?

Écrit par : Giona | 01/06/2012

Djinius, vous avez raison et je vous présente mes plus plates excuses.

Il ne suffit pas de voler et d'occuper un site pour en devenir le légitime propriétaire.

Par exemple, il ne suffit pas de voler l'emplacement du temple juif pour y construire deux mosquées pour en devenir légitime propriétaire.

Il ne suffit pas de raser un cinquantaine de synagogue du quartier juif de la vieille-ville de Jérusalem en 1949-50 pour en faire un quartier arabe et dire qu'aujourd'hui les juifs qui l'ont libéré en 1967 après 20 ans d'occupation jordanienne en sont les colonisateurs.

La ville de Bethel que vous appelez colonie est déjà une ville juive dans la bible (Beth-El), comme Hébron, Shilo ou Beth-Lehem. Certes, l'histoire a vu les populations bouger et il est nécessaire d'en tenir compte mais l'utilisation de mot colon ou colonie dans ce contexte est une imposture. Lorsqu'on retourne chez soi, on ne peut être colonisateur. On colonise en allant exploiter les ressources des autres au profit de la métropole, comme les français, les anglais, les belges, les hollandais, les allemands ou les italiens l'ont joyeusement fait en Afrique et comme leurs industries minières et énergétiques le font encore aujourd'hui. Allez visiter les pays d'Afrique centrale ou de l'ouest et vous verrez ce que sont pillage et colonisation.

Écrit par : archi-bald | 01/06/2012

Me Poggia,
Votre recherche de la justice financière est honorable. Pourriez-vous, dans le cadre de votre soutien à la cause palestinienne, défendre ce peuple contre ceux qui ont détourné les milliards de l'aide internationale, de notre aide, de notre argent citoyen à leur profit personnel, comme Arafat et famille ou au profit de leur cause politique, comme le Hamas à Gaza.
Soutenez le peuple palestinien, Me Poggia, contre ses propres dirigeants... enfin, "propre" n'étant pas le bon mot !

Écrit par : archi-bald | 01/06/2012

Il y a rien que chez Pictet-(sous) plus de 25 milliards sur le compte "arafat" et succession !

Jamais ceux qui prétendent défendre la population musulmane de Judée-Samarie et de Gaza, n'en ont fait allusion !

Comme quoi, il sont manipulés par la mafia islamique, comme cette Carol qui refuse de répondre sur le cas de son collègue pédophile, vous savez ce Vittorio Arigoni, retrouvé à Gaza avec son sexe dans la bouche !

Écrit par : Corto | 01/06/2012

Main non! Vous vous trompez Corto.

Il y a 25'000'000'000'000 billions de dollars sur le compte "arafat" et succession. Ça ce sont les montants réels et non les miettes que vous annoncez.

Écrit par : Machin | 01/06/2012

De toute façon, Israël, a tout à gagner avec ces mensonges concernant la population musulmane de la région, que les suisses continuent de pleurer leurs mensonges, ils ne ferons avec cette attitude que d'inciter les populations musulmanes de la région de venir en Suisse, quoi de mieux pour Israël !

Quand on voit les réaction de la Suisse pays dirigé par une majorité fasciste UDC et autres groupements répartis sur le territoire alors que la Suisse accueille 5 fois moins de musulmans qu'Israël, je pouffe de rire !

Il n'est pas étonnant que d'un pays à majorité fasciste, il y ait des affaire comme celle de la Migros, le contraire eu été invraisemblable !

Et les mafias arabo-islamistes n'ont elles pas toutes leurs comptes à numéros en Suisse ?

Écrit par : Corto | 01/06/2012

"Par exemple, il ne suffit pas de voler l'emplacement du temple juif pour y construire deux mosquées pour en devenir légitime propriétaire."

Les propriétaires foutent ce qu'ils veulent de ses propriétés. En l’occurrence, les palestiniens s'ayant converti du judaïsme à l'islam, il est normal qu'ils construisent des mosquées sur ce qui était leur temple ancien.

"Il ne suffit pas de raser un cinquantaine de synagogue du quartier juif de la vieille-ville de Jérusalem en 1949-50 pour en faire un quartier arabe et dire qu'aujourd'hui les juifs qui l'ont libéré en 1967 après 20 ans d'occupation jordanienne en sont les colonisateurs."

Les turcs convertis au judaïsme et venant d'Europe sont évidemment des voleurs et des envahisseurs.

Écrit par : Giona | 01/06/2012

Malheureusement pour la qualité de la discussion, nous avons le pseudo dua Corto-Giona ...

Heureusement pour la qualité de la discussion, Bedoume semble aux abonnés absents. Bedoume, si tu m'entends, n'hésite pas à rester où tu es !

Écrit par : Djinus | 01/06/2012

Djinnus, vos propos insultants ne sont que le reflet de votre incivilité !

Écrit par : Corto | 01/06/2012

Corto,

Non, mais sans rire et sérieusement : Ne me dites pas que vous ne trouvez pas Bedoume limite folle-dingue-histéro dans ses interventions copier/coller tartines ? C'est vrai que depuis la disparition du gourou de la cloppe, sa reconversion dans le soutient au sionisme ne doit pas être très bon pour l'image de cette noble cause ...

Écrit par : Djinus | 01/06/2012

La question n'est pas là, cela fait des lustres que dés que les pro-palos n'ont plus d'argument, ça part en propos allusifs ! Y en a mare de ce non-discours, en plus bourré d'insultes !

Si les défendeurs de la cause arabe ne savent rien faire d'autre que de censurer ou d'insulter, où va t'on ???

Écrit par : Corto | 01/06/2012

Car tu penses toi que coller systématiquement dans un forum le contenu complet d'un article de plusieurs centaines de mot - alors que le hyperlien aurait suffit - relève d'une argumentation intelligente?

Mais effectivement, pour en revenir au problème initial, je pense qu'il est correct de signaler quand des produits sont issus de terres volées, cela afin que les citoyens suisses qui veulent exprimer leur désaccord avec cette politique expansionniste (en un mot !) d'un régime religieux puisse le faire en évitant d'acheter ces produits.

Sur ce ...

Écrit par : Djinus | 01/06/2012

"des produits sont issus de terres volées", là encore, des allégations fausses et mensongères !

Ces terres appartenaient au Royaume de Jordanie avant qu'Israël ne les prennent en 48, conflit déclenché lâchement par la Jordanie, suite à quoi et suite à un accord de paix Israël a rendu ces terres à la Jordanie, en 67, la Jordanie a re-déclaré la guerre à Israël, Israël a gagné à nouveau ces territoires et il n'appartiennent à vrai dire à personne si l'on se base sur les résolutions de l'ONU, en tout cas, si elles n'appartiennent pas à Israël, elle appartiennent à la Jordanie !

ça c'est la réalité froide de point de vue juridique, mais personne ne peut parler de terres appartenant à un soi-disant "état palestinien" à venir !

Ce serait le fruit de tractation garantissant la paix avec Israël, chose qui semble encore bien éloignées du but !

Écrit par : Corto | 01/06/2012

Pour en revenir à la Migros, sujet du post, sa neutralité consiste à suivre un mouvement militant - BDS - qui vise l'éradication d'Israël.

C'est le professeur de science politique As'ad Abou Khalil qui a affirmé dans lejournal libanais Al-Akhbar que ''le but réel de BDS (Boycott Disinvestment Sanctions, mouvement qui boycotte les produits d'Israël) est d’en finir avec l’Etat d’Israël. (...) Cela doit être précisé sans aucune ambiguïté. Il ne devrait y avoir aucune équivoque à ce sujet. La justice et la liberté pour les Palestiniens ne sont pas compatibles avec l’existence de l’Etat d’Israël."

Belle neutralité !

Écrit par : hector | 01/06/2012

Entre les oranges, avocats israéliens et les roquettes, grenades du hezbollah, la Suisse semble se préparer un bel avenir !

Écrit par : Corto | 01/06/2012

Après les insultes, le silence !!

C'est un peu le même constat qu'on dû faire les héritiers ou les détenteurs des comptes en déshérences, pendant 60 ans !

Écrit par : Corto | 03/06/2012

Moi je dis, Chapeau bas à Migros.
Comportement exemplaire, il faut aussi continuer avec d'autre partie du monde coloniser!
Vive la Liberté, vive l'Anti-Sionisme !

Écrit par : Delgado | 05/06/2012

Et vive le million de juifs qui ont dû quitter les pays musulmans, comme l'ont fait des millions de chrétiens et vive les massacres de chrétiens en Egypte, en Irak et bientôt en Syrie !

Au Liban, au minimum, 80% de la population chrétienne exilée, comme les juifs, ont dû tout laisser sur place, alors oui Delgado, vive un monde musulmans sans chrétien et le massacre pour tout ceux qui voudraient y rester !!

Écrit par : Corto | 06/06/2012

"vive l'antisionisme"

Le sionisme est simplement le nom du mouvement d'émancipation nationale juif. Etre contre, c'est refuser à celui-ci un droit qu'on accorde naturellement aux autres peuples.

Discrimer un des peuples du monde parce qu'il est juif, ça s'appelle....

Bonne journée Delgado

Écrit par : archi-bald | 06/06/2012

"Le sionisme est simplement le nom du mouvement d'émancipation nationale juif. Etre contre, c'est refuser à celui-ci un droit qu'on accorde naturellement aux autres peuples.

Discrimer un des peuples du monde parce qu'il est juif, ça s'appelle.... "


On a déjà expliqué que les vrais juifs (convertis à l'islam) sont les Palestiniens. Les prétendus juifs européens ce sont des turcs convertis, eux, au judaïsme.

Écrit par : Giona | 06/06/2012

"C'est un peu le même constat qu'on dû faire les héritiers ou les détenteurs des comptes en déshérences, pendant 60 ans !"

Robert Studer, alors pape de l'UBS, l'homme des "peanuts", paiera le prix de son arrogance, il sera "remercié" tel un laquais et les peanuts seront finalement évaluées à $ 1,25 milliard. Une class action introduite à New York aura fait rendre gorge à ces vautours.

Dans le cas de la fédération Migros, il n'est pas exclu que "l'entrant" Andréa Broggini, ne fasse qu'un passage éclair à sa tête et que, par la grâce d'une class action, la Fédération ne soit contrainte à réviser, à ses dépends, sa stratégie scélérate de marketing à caractère opportunisto-antisémite.

Ce qui a été la norme au siècle dernier ne l'est plus, du moins plus sans s'exposer à des conséquences financières inverses du but recherché par ces apprentis sorciers avec en prime une image de marque durablement souillée. l'UBS l'a appris, la Fédération l'apprendra, si nécessaire.

Écrit par : Giona | 06/06/2012

Les commentaires sont fermés.