15/05/2012

Croire aux miracles : une faiblesse d'esprit ?

Dans le Migros Magazine de hier lundi 14 mai 2012 M. Jacques Neirynck, grand scientifique et catholique pratiquant devant l'Eternel, déclare : " parler de miracle à quelqu'un d'aujourd'hui est tellement absurde qu'on pourra prendre celui qui tient ce langage pour un faible d'esprit ".

 

Alors je suis un faible d'esprit. Mais j'ai aussi une autre faiblesse : celle de confesser que je ne suis pas le seul. Pardon ? Qui sont les autres ? Oh, juste quelques personnes pas si "absurdes" que ça somme toute; jugez plutôt :

 

-       Jésus-Christ : Voici les miracles qui accompagneront ceux qui auront cru; en mon nom ils chasseront les démons, ils parleront de nouvelles langues (…) ils imposeront les mains aux malades et ceux-ci seront guéris. (Evangile de Marc 16 . 17-18)

 

-       Luc l'Evangéliste : Beaucoup de miracles et de prodiges se faisaient au milieu du peuple par les mains des apôtres (Actes 5:12)

 

-       Saul de Tarse (mieux connu sous le nom d'apôtre Paul) :   Ma prédication ne repose pas sur les discours persuasifs de la sagesse mais sur démonstration du Saint-Esprit et de puissance, afin que votre foi soit fondée non sur la sagesse humaine mais sur la puissance de Dieu (1ère lettre aux Corinthiens 2:4-5).

 

Une multitude de témoins à travers tous les siècles de l'humanité ont déclaré que le Dieu qui a créé les cieux et la terre est bien vivant.

 

Et si c'était vrai ?  

 

Olivier Emery

 

15:58 Publié dans Bible et Evangile | Lien permanent | Commentaires (3) |  Imprimer |

Commentaires

Et d'autres ont dit qu'il était mort.

Et si c'était vrai?


Et d'autres qu'il n'a jamais existé, que c'est juste une construction du cerveau humain pour se consoler de sa condition mortelle.

Et si c'était vrai?

Écrit par : Johann | 15/05/2012

Si peu d'espoir en l'humanité qu'on l'investit ailleurs! Il suffirait pourtant d'abandonner l'espoir en un absolu en une volonté d'entente entre humains. Et tant pis si c'est difficile ... et tant pis même si c'est sans espoir! Affronter l'existence sans crier sans cesse maman et papa, c'est difficile, bien sûr, mais cela me semble une attitude digne de la maturité.

Écrit par : Mère-Grand | 15/05/2012

En effet, je ne pourrais pas mieux dire.

Le problème avec l'irrationnel, c'est justement qu'il est irrationnel.

Au secours, mon dieu, sauve-moi... ça fait effectivement un peu puéril.

Le problème des chrétiens est qu'ils n'ont jamais compris les évangiles et la signification des "miracles". C'est ce qui arrive quand on refuse de se poser des questions.

Écrit par : Johann | 16/05/2012

Les commentaires sont fermés.