28/09/2011

5 X 1000 millions de CHF pour l'armée ou le malaise du citoyen suisse

Au parlement fédéral la droite "bien à droite" a récemment voté cette dépense "dans le dos du peuple" en refusant de soumettre ce financement au référendum facultatif.

 C'est une bataille gagnée pour les fans inconditionnels de l'armée mais peut-être le début de la perte d'une guerre. En effet le citoyen de ce pays se pose tout naturellement les deux questions suivantes :

-       Nos élus ont-ils recherché le bien du peuple et de son armée ? Ou le bien d'une Armée "vache sacrée" et son lobby ?

-       Pourquoi avoir peur d'un référendum facultatif si l'on est convaincu du bien-fondé d'une position prise dans l'intérêt général du pays ?

 Les futures réponses (énervées) du citoyen sanctionneront sans doute un jour par les urnes cette manœuvre stratégique discutable.

 Olivier Emery, candidat PEV (Parti Evangélique) aux prochaines élections fédérales  

11:05 | Lien permanent | Commentaires (1) |  Imprimer |

27/09/2011

Dans le cochon, tout est bon ! Et dans l'Europe : tout est mauvais ?

Avec la crise financière qui frappe actuellement l'Europe, il est de bon ton en notre douce Helvétie de dénigrer nos voisins sur l'air de "y'en a point comme nous !". L'arrogance nationaliste pointe alors à vitesse grand V et de conclure sans coup férir que Bruxelles et l'Europe sont synonymes de chienlit.

 

L'orgueil rend toujours injuste et stupide. Il se fait aussi du bon travail dans la Communauté Européenne et, Dieu merci, notre pays en bénéficie par ricochet. Dernier exemple en date : grâce à Bruxelles le coût du CO2 sera inclus dans le billet d'avion. Avec ce double effet positif : les compagnies aériennes vont améliorer leur efficacité énergétique et les usagers prendront mieux en compte le fait qu'utiliser l'avion est préjudiciable à notre environnement.     

 

 

Olivier Emery, candidat du PEV (Parti Evangélique) aux prochaines élections fédérales  

11:13 Publié dans Civisme | Lien permanent | Commentaires (4) |  Imprimer |

19/09/2011

Les chrétiens socialistes. Socialistes parce que chrétiens.

Le saviez-vous ? Il existe une fédération romande  des socialistes chrétiens (www.frsc.ch). La FRSC est un mouvement regroupant des militants de gauche issus des différents milieux chrétiens qui cherche à soutenir un engagement social et ecclésial dans un monde en mal de sens. Son slogan : "Socialistes parce que chrétiens !".

 

Sur 89 parlementaires fédéraux de tous bords politiques seuls 3 parlementaires romands de gauche viennent de signer un appel qui vise à prier Dieu pour que, notamment, chacun s'investisse en faveur des plus défavorisés et des plus faibles en Suisse et à l'étranger.

 

3 sur 89 : mais où donc est passé la gauche et la gauche chrétienne en particulier ?! Cette gauche chrétienne qui puise dans les valeurs de la Bible, valeurs au demeurant très largement reprises par toute la gauche laïque : souci du pauvre, souci de l'étranger démuni, souci de justice sociale." Malheur à vous riches ! Vous avez amassés des fortunes dans les derniers jours, vous avez frustrés les ouvriers de leur salaire !" (cf Jacques chapitre 5 verset 3-4).

 

Est-ce que la gauche d'aujourd'hui serait automatiquement et exclusivement réservée aux athés ? aux anti-valeurs familiales ? aux anti-israéliens primaires ? aux humanistes darwiniens arrogants et orgueilleux ? J'espère que non, car la Suisse a (aussi) besoin de chrétiens engagés à gauche qui savent encore joindre les mains pour rechercher l'humilité, la sagesse et l'intégrité. Autant de qualités indispensables à l'exercice du Pouvoir en faveur du bien commun.

 

Olivier Emery, candidat du PEV (Parti évangélique) aux prochaines élections fédérales        

 

14:50 Publié dans Civisme | Lien permanent | Commentaires (1) |  Imprimer |

14/09/2011

UEFA / FC SION : la Justice vaudoise hors-jeu ?

Au mépris des règles de l'association sportive à laquelle il appartient, le FC Sion a saisi la Justice vaudoise. Certes la SFL ou l'UEFA ne sont "pas au-dessus des lois"... et chacun – selon des critères souvent plus sentimentaux que cérébraux – d'accuser l'une ou l'autre des parties de l'imbroglio juridico-sportif dans lequel s'enlise ce lamentable conflit. A mon humble avis, sur un plan juridique et éthique le club de CC n'a pas très "bonne mine" en ce dossier. Mais il n'est pas le seul : la justice vaudoise n'est pas exempte de reproche. Et voici pourquoi.

Les normes associatives stipulent clairement l'exclusive compétence juridictionnelle d'instances indépendantes et impartiales; dès lors la Justice aurait pu - et dû - s'imposer un devoir de réserve. Elle aurait donc été bien inspirée de refuser d'entrer en matière en rappelant simplement à CC que son club doit respecter les normes juridictionnelles précitées. 

 

La Justice ne devrait intervenir qu'en cas d'atteinte grave à des droits fondamentaux absolus (intégrité corporelle, p. exp.). Tout détenteur du pouvoir – et le pouvoir judiciaire n'y échappe évidemment pas – est en danger de toujours se croire (trop) puissant et donc indispensable. A tort.

 

Olivier Emery, candidat du PEV (Parti évangélique) aux prochaines élections fédérales       

 

13:30 Publié dans Football | Lien permanent | Commentaires (6) |  Imprimer |

12/09/2011

Yves Bertossa : bravo et merci.

Excellente interview du procureur Yves Bertossa dans la Julie ! Revenant sur l'affaire de l'arrestation d'Hannibal Kadhafi en 2008 à Genève, ce magistrat nous livre quelques réflexions fines et savoureuses empreintes de grande pertinence tant à la forme qu'au fond.

 Morceaux choisis :

 ·         Genève a simplement fait son travail. De manière générale je n'ai jamais trouvé très sain en démocratie que les politiciens commentent les décisions de la justice pénale. Lorsqu'ils le font il en ressort rarement une pensée très élaborée.

 ·         Les personnes (en Suisse) qui ont contribué à alimenter les divisions dans le cadre de cette crise n'ont manifestement pas tenu compte des intérêts de la Suisse. Ce qui m'a surpris, c'est l'origine de ces attaques qui provenaient essentiellement de milieux se revendiquant traditionnellement "défenseurs de la Suisse".

 ·         Lors d'une crise vous trouvez toujours des opportunistes qui cherchent à se profiler en voulant identifier des coupables là où il n'y en a pas.

 ·         Quand vous passez par ce genre d'épreuves il faut s'attendre, en tant que magistrat, à l'affronter seul. C'est ce que j'ai fait et je n'ai aucun reproche à formuler à l'encontre de quiconque.

 ·         La justice et la police ont été soutenues de belle manière par le gouvernement genevois qui a fait preuve de l'attitude soudée que toute la Suisse aurait dû avoir.

 ·         Je ne prends pas les décisions en fonction de ma carrière.(…) J'ai été très rapidement attiré par la magistrature : un magnifique métier au service de la collectivité.

N'en déplaise aux mouvances populistes grossièrement démagogiques de tout poil, Dieu merci il existe encore dans notre République des hommes de pouvoir intègres et courageux dans l'adversité; des hommes qui ont aussi la classe et l'élégance de ne pas profiter de changements de circonstances favorables pour médire aujourd'hui de ceux qui, hier, n'ont pas eu cette délicatesse. Chapeau.

 Olivier Emery, candidat PEV (Parti évangélique) aux prochaines élections fédérales          

16:45 Publié dans Civisme | Lien permanent | Commentaires (2) |  Imprimer |

09/09/2011

Ecorating : parlementaires du PEV distingués à 97%

Effet Fukushima ? Non puisque la durée d'observation s'étend sur les quatre dernières années.

Score étonnant de la part d'un parti situé au centre de l'échiquier politique et indépendant du bloc "vert-rose-rouge" ? Non : car quand on puise les racines de ses convictions dans des valeurs bibliques on ne peut que respecter la Création par respect…de son Créateur ! Imagine un enragé qui détruit un chef-d'œuvre artistique tout en affirmant sans vergogne aimer l'artiste auteur de cette œuvre : telle serait l'attitude absurde  d'un chrétien qui ne soucierait aucunement de la protection de l'environnement.

Et pour paraphraser un célèbre texte de l'Evangile : que sert-il à un peuple d'amasser de grandes richesses matérielles (souvent mal réparties !) si l'air qu'il respire et l'eau qu'il boit sont empoisonnés ?

 

Olivier Emery , candidat PEV aux prochaines élections fédérales  

15:08 Publié dans Civisme | Lien permanent | Commentaires (0) |  Imprimer |

02/09/2011

L'alliance du centre avec la droite dure : une chance pour le PEV ?

L'alliance ou mésalliance (?) conclue par l'Entente avec la "droite dure" (vous savez, cette droite qui publie dans nos rues d'agressives et inquiétantes affiches) risque bien de décevoir celles et ceux qui croient en un centre respectueux de certaines valeurs humaines et de démocratie sociale. 

Vide le centre désormais ? Complètement vide ? Non, car un "petit village" politique est toujours là : c'est le PEV (Parti évangélique) qui semble donc se retrouver aujourd'hui seul au centre (www.pev.ch) : une position idéale pour recevoir la passe décisive et la transformer en un (beau) but pour Genève et la Suisse  ?    

 Olivier Emery, candidat PEV aux prochaines élections fédérales d'octobre 2011

13:59 Publié dans Politique | Lien permanent | Commentaires (3) |  Imprimer |