27/09/2011

Dans le cochon, tout est bon ! Et dans l'Europe : tout est mauvais ?

Avec la crise financière qui frappe actuellement l'Europe, il est de bon ton en notre douce Helvétie de dénigrer nos voisins sur l'air de "y'en a point comme nous !". L'arrogance nationaliste pointe alors à vitesse grand V et de conclure sans coup férir que Bruxelles et l'Europe sont synonymes de chienlit.

 

L'orgueil rend toujours injuste et stupide. Il se fait aussi du bon travail dans la Communauté Européenne et, Dieu merci, notre pays en bénéficie par ricochet. Dernier exemple en date : grâce à Bruxelles le coût du CO2 sera inclus dans le billet d'avion. Avec ce double effet positif : les compagnies aériennes vont améliorer leur efficacité énergétique et les usagers prendront mieux en compte le fait qu'utiliser l'avion est préjudiciable à notre environnement.     

 

 

Olivier Emery, candidat du PEV (Parti Evangélique) aux prochaines élections fédérales  

11:13 Publié dans Civisme | Lien permanent | Commentaires (4) |  Imprimer |

Commentaires

Faut-il que la religion s'occupe de politique ...?

Écrit par : Ivan Skyvol | 27/09/2011

@Ivan Skyrol ,les victimes des années Pro soi-disant en faveur de la protection de la jeunesse émettent de sérieux doutes,l'église se doit de rester au milieu du village et laisser les politiciens faire leur boulot,ils sont tout de même pas payés uniquement pour faire des voyages!

Écrit par : caramel | 27/09/2011

A MON AVIS IL Y A DU BON ET DU MAUVAIS. LE MAUVAIS EST QUE L UE VEUT S IMPOSER ET NOUS PERDOND NOTRE LIBERTE (NEUTRAKITE, SCHENGEN DUBLIN (PROBLEMES AUX FRONTIRES) CENTRALISATION ET MONDIALISATION, ET L EURO QUE LA SUISSE FERAIS MIEUX DE NE PAS SONGER A INSTITUER, ...) LES AVANTAGES SONT MAIGRES ET L ON VOIRT LES PROBLEMES DE NOS VOISINS (GGRECE FRANCE ESPAGNE ORTUGAL ITALIE ETC... L EUROPE EST UN REVE, DE CERTAINS "PAPES" QUI VEULENT MARQUER L HISTOIRE ET L ON VA TOUS TOMBER...

Écrit par : SYLVIE RG | 27/09/2011

certes des petits bons trucs sympas eco peuvent sortir de l'Empire... mais quid du principe protecteur engendré dans l'humanité à la tour de Babel par Yehovah: la division des langues et donc la création des nations... non comme punition mais comme une mesure défensive contre une unicité tyrannique... Yehovah aime le particulier, le spécifique... pourquoi alors vouloir mettre tout le monde dans un même cadre philo, légal, insitutionnel, culturel et financier... quelle tragédie, quel nivellement des différences... mais voilà le plus tragique: l'Europe nait en réaction à la folie du nazisme... et si d'une horreur, nous sommes passés à une autre, juste plus grande, juste plus orgueilleuse? Quid de l'Europe dans 200 ans? 300 ans? Quel empire? Quelle arrogance? Et si toute entitée internationale, supra-nationale était juste un peu trop petite pour contenir, réunir, les différents génies, esprits de chaque nation?

Écrit par : wm | 28/09/2011

Les commentaires sont fermés.