25/12/2010

Jérusalen capitale d'Israël

Hier soir à Rome, lors de la "messe de minuit de 22 heures", Benoit XVI a souhaité que Jérusalem devienne la capitale de deux nations, israélienne et palestinienne.

Qu'un penseur, un philosophe, un politicien, un diplomate le pense, pourquoi pas ? En revanche qu'un responsable religieux d'une dénomination chrétienne l'affirme me surprend, et voici pourquoi.

La foi chrétienne trouve son fondement et sa substance dans l'Ecriture; supprimez la Bible et la théologie chrétienne devient absolument vide ! Cette Révélation écrite si précieuse, c'est le peuple juif qui nous l'a apportée. Comme vient de le rappeler en novembre 2010 avec pertinence et courage M. Harper premier ministre du Canada : dans l'Histoire de l'humanité, "Israël apparaît comme une lumière, dans un monde émergeant d’une obscurité profonde. Contre toute attente, cette lumière n’a pas été éteinte. Elle brille confortée par les principes universels de toutes les nations civilisées : la liberté, la démocratie et la justice".

Cette Parole s'est inscrite dans la réalité géographique et historique de notre planète. D'Abraham à Jacob, de Moïse à David, d'Ur au Sinaï et du Sinaï à Jérusalem, cette Ecriture nous enseigne que l'être humain n'est pas l'esclave religieux des forces de la nature, l'adepte peureux et superstitieux du"polythéisme  chaotique". Elle nous apprend aussi qu'en 1004 av. Jésus-Christ, David, un roi juif, a  conquis Jébus petite cité cananéenne remplie de sanctuaires païens. Jébus devient alors Jérusalem, la ville de paix, la Cité de David, le lieu dépositaire de l'arche de l'alliance, signe tangible de la Présence du Dieu vivant unique et vrai.

Si, comme chrétien, j'accueille avec respect et joie le message spirituel du Livre des Juifs, je peux et dois en faire de même avec son message historique : voici plus de trois mille ans que Jérusalem, la Cité de David, est et demeure "le centre sentimental et spirituel du peuple juif tout au long de l'Histoire.(...)Ville célèbre dans le monde entier, elle tire sa gloire de la place exceptionnelle qu'elle occupe dans l'Histoire des Juifs" (Abba Eban, Mon peuple, Buchet/Chastel p. 34). Personne ne peut contester la justesse de ce propos ! Si le peuple juif ne s'était pas intéressé à Jérusalem, qui s'en préoccuperait ? Même en se bouchant les oreilles, nul ne peut nier entendre la prière persévérante et bouleversante qui, défiant les lois de l'oubli, a traversé la multitude des âges : " Si je t'oublie Jérusalem, que ma main droite m'oublie ! Si je ne pense plus à toi, si Jérusalem n'est pas tout mon bonheur, que ma langue reste collée dans ma bouche ! " (Psaume 137:5-6).

En ce temps de Noël, le chrétien est donc particulièrement heureux de reconnaitre que Jérusalem est encore et toujours la capitale exclusive d'Israël et du peuple juif, et ce notamment pour deux excellents motifs :
a) son Messie et Seigneur est juif, mieux Il est le "Roi des Juifs" (Matthieu 2:2) qui revient bientôt avec gloire et puissance à ... Jérusalem ( cf. Zacharie 14:16)
b) tous les peuples de la terre ont été, sont et seront bénis par Dieu au travers d'Israël et de ses descendants, y compris le peuple palestinien et arabe en général. Au point que - paradoxe et sagesse du Ciel - Jérusalem devient alors la ville aimée de tous les peuples par ce merveilleux processus d'adoption exprimé dans le psaume 87 : " DE JERUSALEM ON DOIT DIRE QUE TOUS LES HABITANTS DU MONDE SONT NES DANS CETTE VILLE. LE DIEU TRES HAUT LUI-MEME L'A BATIE. QUAND LE SEIGNEUR L'ETERNEL COMPTE LES PEUPLES IL ECRIT SUR SON LIVRE POUR CHACUN " NE A JERUSALEM".

O. Emery

13:44 Publié dans Bible et Evangile | Lien permanent | Commentaires (8) |  Imprimer |

Commentaires

Merci pour ces lignes qui - effectivement - s'ancrent dans les textes. Il me semble pour ma part que les églises qui prennent la Bible au sérieux ne sont de loin pas vides, cf. l'article dans la Tribune du 24.12.2010 sur les évangéliques.

La Bible est pour moi un phare dans la nuit, une promesse qui s'accomplit dans le temps. Ainsi Jésus est venu dans ce monde pour accomplir les prophéties. Il y en a d'autres, plein d'autres ...

Joyeux Noël !

Écrit par : Stuevermann Jan | 25/12/2010

Alors, prenons la Thora encore plus à la lettre :

Premièrement, ce n'est pas David qui révèle Yéruchalayim mais bien Abraham, D.ieu lui dit ; va dans la région de Moriah et depuis cet endroit je te conduirait !

La région de Moriah est Yéruchalayim ! le rocher d'Abraham n'est rien d'autre que le Rocher du Temple, actuellement revendiqué pas les musulmans !

Les mots ont une importance capitale dans la Guémétria hébraïque, vous parlez de Bible, mot grec tentant une assimilation grossière entre ancien et nouveau "testaments", comme si la pensée Juive c'était arrêtée en l'an zéro de l'ère chrétienne, non la Thora, le Tanach (Nach), les "apocryphes" le Talmud, la Mishna, la Guémétria, le Zohar, le Tanya, la Cabala, le nouvel état d'Israël et Yéruchalayim, constitue brillamment la totalité de l'histoire de la pensée Juive et surtout, de l'enseignement Juif. Une pensée qui à rendu Israël à son peuple, le D.ieu du peuple d'Israël ! ! !

Le Judaïsme n'est pas une religion, c'est la recette permettant à chacun de garder un esprit religieux, un esprit profondément religieux n'est jamais rassasié, il ne peut jamais se reposer sur ses acquis et le Judaïsme n'est rien d'autre qu'un tuteur permettant aux âmes de grandir et de rester fidèles à Un seul et Unique D.ieu.

Aujourd'hui, des millions de savants de la pensée Juive continuent ce travail colossal et en toute sécurité. Après un cheminement de 5'771 ans et 2 mois, la pensée Juive reste debout et plus que jamais, solide telle un diamant. Ceci en contraste avec l'église catholique embourbée dans de sombres affaires de préservatifs et de pédophilies organisées depuis les plus hautes sphères de sa gouvernance.

Les seules lueurs attirants les rares pratiquants de la sainte églises, sont les bribes de judaïsmes demeurant dans les fondements du catholicismes. Alors que pendant des siècles l'église a fait exécuter tous ses détracteurs, aujourd'hui les théologiens permettent de soulever les soi-disant mystères de la foi catholique et mettent au grand jour, que ces mystères n'étaient rien d'autre que des énigmes protégées par la terreur et les massacres commis tout au long de sa grandeur autocratique.
Le "saint siège" et ses ragots d'Épinal craint, avant tout, les éventuelles révélations provenant des découvertes archéologiques israéliennes, de nombreux textes authentiques datant de la période du roi Herode 1er ainsi que des textes de Flavius Josèphe et de ses scribes viennent éclairer l'histoire sous son vrai jour et contredisent les versions des évangiles. Tout cela pour illustrer le niveau de tensions existant au Vatican vis-à-vis d'Israël, qui je le rappel fut le dernier état européen à avoir reconnu l'état d'Israël en 1993.

Regardons de plus près l'élection de Ratzinger au rang de pape, Jean-Paul 2 le surnommait le "panzer cardinal", durant son mandat de cardinal Ratzinger était redouté par l'ensemble des représentations du saint siège à travers la planète, il a mener une chasse envers tous les cléricaux voulant réformer la doctrine pure et dure, les évêques Charles Curran et Hanz Kuhn on en payé le prix fort et furent excommuniés par Ratzinger qui considère l'église catholique comme
une épée tranchante et une flamme brulante, pour ce cardinal devenu pape, le monde est mauvais, le monde n'est que l'incarnation de l'enfer, ce panzer cardinal a soumis à la question (selon ses propres termes) des dizaines d'officiants et si il a revêtu l'habit su sacerdoce, il n'en a pas pour autant déchaussés les bottes qui lui furent généreusement offertes par la ss durant sa participation, lui et son frère, dans les factions nazies les plus virulentes des jeunesses hitlériennes.

La promesse faite par Ratzinger pour son mandat de pape était de ramener les brebis égarées, c'est ce qu'il a fait après avoir exclu les brebis les plus réformatrice de l'église pour faire la place à des brebis ouvertement négationnistes.

Depuis il mène une lutte afin de maintenir le célibat des prêtres, une ardeur le pousse dans une lutte permettant à l'église catholique d'échapper aux justices pénales des pays démocratiques tout en déplaçant un grand nombre de prêtres gravement atteint vers des destinations moins démocratiques et plus facilement corruptibles, comme les pays du tiers monde et la Suisse.

Maintenant si après ce court pédigrée, vous y ajoutez ses attaques envers l'état Juif, vous n'aurez pas grande peine à vous faire un portrait parfait du personnage !



Il y aussi un détail croquant, le pape utilise le terme "palestinien", la dernière fois que les romains utilisèrent ce terme, c'était à l'époque où ils décimèrent le peuple Juif et le Temple de Yéruchalayim, pour rappel ce terme 100% hébraïque, vient du Tanach, c'est le terme utilisé par les Juifs il y a 2'600 ans pour désigner des "réfugiés" vraisemblablement crétois sur les cotes de Judée. Les romains utilisaient le terme "palestinien" pour humilier les Juifs et pour les assimilés à des intrus.

C'est étrange, il y a 2'000 ans les romains utilisaient le terme "palestinien" pour désigner avec humiliation, des Juifs et 2'000 ans plus tard, les mêmes romains utilise ce terme pour désigner toute forme d'individu pour autant qu'il ne soit pas Juif ! Il faudra revoir l'histoire monsieur le pape !

Quand à Yéruchalayim, aujourd'hui, elle est la capitale Une et Indivisible de l'Etat d'Israël ! ! !

Écrit par : Corto | 25/12/2010

Ce matin Tel Aviv s'est réveillé en chantant, les oiseaux, les arbres, le soleil, tout chante, sauf les news européennes en français sur TV5-monde.

Laissés-moi vous dire, qu'Israël va mieux chaque jour que D.ieu accorde au monde !

Écrit par : Corto | 28/12/2010

je plaisantait s’était pour vous faire un coucou a mais amies quoi que nous avons comme différence nous sommes tousse des hêtres humains, quoi non ah bon,le soleil c'est lever se matin sur l’Iran les médias chantai au claire de la lune mon amie info?BONNE ANNÉE 2011 LES COUSINS.

Écrit par : shahid | 28/12/2010

Cet article m'inspire beaucoup. Comme, vous, j'aimerais voire en Israël un digne représentant des valeurs judéo-chrétiennes de l'Occident, "une lumière dans un monde obscur" pour reprendre les propos du ministre Canadien. En effet cet Etat profite d'une position stratégique extraordinaire autant que dangereuse pour sa survie.

Mais malheureusement, Israël mène depuis longtemps une politique qui est très, très éloignée, de l'idéal de "démocratie, de justice et de liberté".

En effet, selon le rapport Goldstone, cet Etat a commis d'atroces crimes de guerres (et non pas des "actes" de guerre, voilà la différence qu'établit bien heureusement le droit international) lors de son opération "plomb durci". Tirer sur des écoles de l'ONU, priver un million de personnes des soins médicaux de base, de la nourriture d'une formation adéquate, est-ce là votre vision de la liberté?
Par ailleurs, Israël continue de mener une politique de colonisation intensive, en confisquant les biens de palestiniens pour s'y installer et faire perdre tout espoir à ces gens déjà fort démunis. En plus, quiconque a traversé les fameux "check points" affirme qu'une humiliation quotidienne est tolérée par les palestiniens. Est-là votre vision de la justice?

A l'intérieur de son Etat, Israël mène une politique de discrimination en interdisant certaines fonctions aux arabes.

La liste pourrait être très longue...Mais il n'est pas nécessaire de tout savoir pour se former une opinion sur la situation dans cette région magnifique.

Le message d'égalité du Christ que vous avez déjà mentionné est ainsi bafoué quotidiennement, à mon grand désespoir, et puisqu'à notre époque, chaque achat est un vote, je me refuse d'acheter des produits venant des colonies israéliennes!

Écrit par : Le Républicain | 28/01/2011

Le républicain, confond Israël et le Liban !

Écrit par : Corto | 29/01/2011

Oui, le Républicain, vous dites très clairement des choses évidentes. Il est effectivement tragique qu'un état qui a tant de moyens soit aussi éloigné des valeurs judéo-chrétiennes.
De plus, à l'heure de la mondialisation, vouloir garder Jérusalem pour soi tout seul montre bien la fermeture à toute autre religion et à toute autre ethnie.

Écrit par : Marie-France de Meuron | 29/01/2011

SVP arrêté de vous approprier le terme judéo-chrétien, ce terme est nouveau et fut inventé par les anti-dreyfusardds !

La Thora appartient au judaïsme, l'ensemble des mythes et rituels chrétiens ont été copiés à la lettre près aux égyptiens, mésopotamiens, perses, grecs et romains, l'église romaine s'est bien gardée de reprendre les rituels juifs, mais étrangement elle a plis ou moins gardé les dates, le judaïsme n'est pas une culture basée sur l'idolâtrie !

Concernant les chrétiens dans cette récente affaire, je vais juste rappelé les la massacres organisés par la France au Rwanda, les massacres commis par les serbes en Bosnie et au Kosovo et la non-intervention au Darfour, en tout ça fait juste 2 millions de victimes, concernant le hamas et le hizb'allah, et même l'autorité palestinienne, ce sont des anges, mais attendez vous allez bientôt pouvoir parler de vos valeurs chrétiennes v/s les ennemis d'Israël !

Écrit par : Corto | 29/01/2011

Les commentaires sont fermés.